Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 21:59

La connaissance de la biographie du Prophète Mohamed (Salla Allah ‘alayhi wa Salam). Partie 2/3


 

 

L’authenticité est considérée comme la qualité principale dans tout l’héritage islamique. C’est une spécificité qu’Allah l’Exalté a attribuée exclusivement au message final et cela procède de Sa sagesse parfaite; en effet, la dernière religion doit être préservée et sauvegardée afin d’être héritée successivement par toutes les générations humaines jusqu’au Jour de la Résurrection. Pour cela, Allah l’Exalté dit: (En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran (Dzikr), et c’est Nous qui en sommes gardien) (sourate Al Hijr, verset 9) et fait partie de la préservation du Dzikr c'est à dire la législation islamique tirée du Coran et de la Sunna, la préservation de la biographie de celui qui l’a apportée.

 

Les principales références de la biographie prophétique

 

Allah a voulu que la biographie de Son Messager (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) soit préservée dans plusieurs références authentifiées. Les principales références de la biographie prophétique sont au nombre de trois :

 

- Le Coran noble : une bonne partie de la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) est mentionnée dans le Coran. Allah l’Exalté a évoqué la situation du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) depuis son enfance dans ce verset : (Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin ? Alors Il t’a accueilli ! Ne t’a-t-Il  pas trouvé égaré ? Alors Il t’a guidé) (sourate Ad-Douha, versets 6-7). Et Il a évoqué sa situation après qu’il eut commencé à recevoir la révélation, lorsqu’il eut peur et se rendit auprès de son épouse Khadîdja lui disant : enveloppez-moi, revêtez-moi. Allah fit descendre: (O !, toi, l’enveloppé [dans tes vêtements] ! Lève-toi [pour prier], toute la nuit, excepté une petite partie; Sa moitié, ou un peu moins; ou un peu plus. Et récite le Coran, lentement et clairement. Nous allons te révéler des paroles lourdes (très importantes) (sourate Al Mouzammil, versets 1-5) ; (Ô, toi (Muhammad) ! Le revêtu d’un manteau ! Lève-toi et avertis. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur) (sourate Al Moudatsir, versets 1-3).

 

Et Il a mentionné le récit de son mariage avec Zainab bint Jahch après qu’elle fut répudiée par son (premier) mari Zayd ibn Hâritsa Qu’Allah soit satisfait de lui: (Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son Messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident. Quand tu disais à celui qu’Allah avait comblé de bienfaits, tout comme toi-même l’avais comblé : “Garde pour toi ton épouse et crains Allah”, et tu cachais en ton âme ce qu’Allah allait rendre public. Tu craignais les gens, et c’est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zayd eût cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. Le commandement d’Allah doit être exécuté) (sourate Al Ahzab, versets 36-37) Cette sourate comporte plusieurs détails de la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) avec ses épouses et ses Compagnons, de même qu’elle comporte beaucoup de détails sur la bataille des coalisés.

 

Parmi les éléments de la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) que renferme le Coran, il y a les versets qui descendaient à la suite de questions des Compagnons ou d’autres personnes sur un sujet quelconque, comme ce qui se passa lorsque les juifs interrogèrent le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) au sujet de l’âme ; alors, Allah fit descendre ce verset : (Et ils t’interrogent au sujet de l’âme, Dis :“l’âme relève de l’Ordre de mon Seigneur”. Et on ne vous a donné que peu de connaissance) (sourate Al Isrâ, verset 85)

 

Et parmi les sujets particuliers de la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) contenus dans le Coran, il y a l’incident de la calomnie (al-ifk) mensongère contre son épouse Aïcha qu’Allah soit satisfait d’elle; le Coran a développé cet événement dans plus de dix versets dans la sourate An-Nour à partir du verset 11 jusqu’au verset 26.

 

- La Sunna prophétique : Nous avons déjà expliqué dans ce qui précède que la Sunna prophétique comporte l’essentiel des détails de la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam); que ce soit ce qu’il a lui même rapporté sur sa personne ou ce qu’ont rapporté de lui ses Compagnons qu’Allah soit satisfait d’eux tous. Nous avons évoqué l’authenticité de cette référence ainsi que la méthode scientifique méticuleuse que les savants ont mise sur pied pour étudier la Sunna et ses références.

 

- Les livres écrits sur la biographie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) : Nous avons suivi l’enchaînement de la compilation de ces livres et avons indiqué qu’il a commencé depuis l’ère des Compagnons qu’Allah soit satisfait d’eux- et plus précisément sous le règne de Mouawiya ibn Abî Soufyan Qu’Allah soit satisfait de lui, l’écriture effective des livres commença et se poursuivit jusqu'à l’époque des disciples des Compagnons et ceux qui vinrent après eux. Il est possible de se référer au sous titre relatif aux particularités de la biographie prophétique pour découvrir ces détails.

 

La généalogie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam)

 

Les premières origines de la généalogie noble : Allah a choisi Muhammad (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) afin qu’il soit le Prophète ultime dont la bonne nouvelle de la venue a été annoncée par les Prophètes précédents que la paix soit sur eux. Le Messager avait une lignée noble au sein de son peuple car il était de la tribu arabe la plus noble, c'est-à-dire la tribu qurayshite et dans la famille la plus illustre de cette tribu : la famille de Hâchim.

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit à ce propos : « Allah a choisi Kinana parmi les Fils d’Adam et a choisi Quraich parmi la descendance de Kinana et dans la lignée de Quraich, Il a choisi les Fils de Hâchim et m’a élu parmi les Fils de Hâchim, je suis donc le meilleur issu des meilleurs. » Ce choix était important car les regards convergeaient sur la maison du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) incarnée par Hâchim l’arrière-grand-père du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam). Pour cela, la biographie prophétique a immortalisé cette maison et ses événements historiques depuis que le leadership fut transféré à Hâchim qui se chargeait de distribuer l’eau et la nourriture aux pèlerins ; il devint le point de mire et la fierté des Quraich.

 

 Après le décès de Hâchim, les gens suivirent de leurs regards et de leur allégeance le transfert du leadership à son frère Al Muttalib qui était un grand homme obéi et ayant un rang éminent au sein de son peuple. Son frère Hâchim avait une femme à Médine chez les Bani An-Najjar. Cette dernière eut avec Hâchim un enfant qui naquit après sa mort et le nomma Abdul Muttalib. Lorsque l’enfant eut grandi, son oncle paternel Al Muttalib se rendit à Yatsrib et le ramena à la Mecque où il reçu son éducation. Ensuite, Al Muttalib mourut à Radman au Yémen et son neveu Abdul Muttalib devint le chef après lui. Il assura à son peuple ce qu’assuraient ses pères, c'est-à-dire distribuer de l’eau et de la nourriture aux pèlerins et gérer les affaires des gens. Il eut une gloire dans son peuple telle qu’aucun de ses pères n’en avait eu. Ce qui lui arriva de plus important est qu’il vit en songe un ordonnateur qui lui ordonnait de creuser le puits du Zamzam.

 

Ce songe se reproduisit durant trois nuits ; alors, il sut que l’ordre était véridique et fit ce qui lui était ordonné puisqu’il creusa le puits du Zamzam dont l’eau continue à couler jusqu'à nos jours. Ensuite, Abdul Muttalib eut dix garçons parmi lesquels Abdullah, son enfant le plus aimé. Il y eut un évènement important entre Abdullah et son père qui attira sur lui l’attention des Quraychites. En effet, Abdul Muttalib avait fait un vœu à Allah suivant lequel il promettait d’immoler l’un de ses fils en offrande si Allah lui donnait dix garçons. Lorsqu’ils atteignirent dix, il fit un tirage au sort pour désigner celui qui devait être immolé ; ce fut Abdullah ; il reprit le tirage et ce fut toujours Abdullah. Alors, il l’amena auprès de la Kaaba pour l’immoler et accomplir ainsi son vœu. Les Quraychites l’empêchèrent de faire cela à cause de leur amour pour Abdullah.

 

Ensuite, Abdul Muttalib eut recours à une voyante pour qu’elle lui trouve une issue pour son vœu. Elle lui dit de faire un nouveau tirage au sort et que si c’est toujours Abdullah qui est désigné, qu’il le remplace par dix chameaux, puis recommence la même chose à chaque fois que le choix est porté sur Abdullah ; et le tirage ne désigna les chameaux que lorsqu’ils atteignirent cent. Abdul Muttalib les immola tous en guise de rançon pour son fils et les Quraychites en furent réjouis.

 

Cet évènement était un destin voulu par Allah –l’Exalté- car Abdullah dont il est question ici est le père du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam); ce dernier a d’ailleurs évoqué cela en disant : « Je suis le fils de deux immolés » faisant ainsi allusion au récit de son ancêtre Ibrahim Al Khalil (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) lorsqu’Allah lui ordonna dans un songe d’immoler son fils et à ce récit de son grand-père Abdul Muttalib avec son père Abdullah.

 

Avec cet extrait de la biographie prophétique, il apparaît clairement que la notabilité de la famille du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) avait fait que tous les événements qui s’y déroulaient étaient suivis avec un grand intérêt; pour cette raison, ses détails les plus importants sont parfaitement connus. Même le mariage d’Abdullah avec Amina bint Wahb ibn Abdou Manaf ibn Zouhra ibn Kilâb, et la mort de Abdullah après ce mariage duquel Abdullah a eu son fils unique avec Amina et qui naquit peu de temps après son décès; ce nouveau-né était Muhammad ibn Abdullah ibn Abdul Muttalib, le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam).

 

Les arabes sont célèbres pour leur intérêt pour les généalogies et la connaissance de ces dernières avec beaucoup de précision.

 

Pour cela, l’histoire a conservé plusieurs héritages généalogiques dans un grand nombre de livres qui mentionnent les généalogies des tribus et de leurs phratries. Et parmi les généalogies conservées par ces livres de références, il y a celle du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam). En effet, toutes les références s’accordent sur la généalogie du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) sans aucune divergence orale ou écrite.

 

Sa généalogie (Salla Allah ‘alayhi wa Salam)

 

Sa généalogie est : Muhammad fils de Abdullah, fils de Abdul Muttalib, fils de Hâchim, fils de Abdou Manaf, fils de Qousay, fils de Kilâb, fils de Mourra, fils de Kaab, fils de Louay, fils de Gâlib, fils de Fahr, et c’est lui qu’on surnomme Quraich et de lui vient le nom de la tribu fils de Mâlik, fils de An-Nadr, fils de Kinana, fils de Khouzaima, fils de Moudrika, fils de Ilyas, fils de Moudar, fils de Nazar, fils de Maad, fils de Adnan.

 

A suivre inchallah

Partager cet article

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE

Articles Récents