Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

27 février 2006 1 27 /02 /février /2006 23:25

Zaynab bint Jahch

 

Zaïnab, fille de Jahch, C’est la fille al Mouttalib cousine du Prophète. Précédemment marié à Zaïd ibn Haritha.

 

Son mariage avec le Prophète (P.S. soient sur lui)

 

Se mariage a essentiellement pour but d’abolir la coutume de l’adoption. Par ailleurs, c’est Le Prophète (P.S. soient sur lui) qui maria Zaineb à Zaïd ibn Haritha, son fils adoptif. Le ménage connut ensuite des difficultés, et malgré les tentatives de réconciliation des époux par le Prophète, Zaïd finit par divorcer. Dans leurs coutumes, les Arabes traitaient le fils adoptif au même titre que le propre fils tant en ce qui concerne les droits de succession que l’interdiction de mariage : la femme divorcée ou veuve du fils adoptif était interdite à l’adoptant. C’est cette coutume que le Coran voulait réformer. Peu de temps après le divorce de Zaineb, le Prophète reçut l’ordre de Dieu d’épouser cette dernière. Celui-ci hésita et il fut blâmé pour cela : « Tu craignais les gens, et c’est Allah qui est plus digne de ta crainte. Puis quand Zaid eut cessé toute relation avec elle, Nous te la fîmes épouser, afin qu’il n’y ait aucun empêchement pour les croyants d’épouser les femmes de leurs fils adoptifs, quand ceux-ci cessent toute relation avec elles. L’ordre d’Allah doit être exécuté. Il n’y a pas de faute à reprocher au Prophète au sujet de ce qu’Allah lui a imposé, conformément aux lois établies pour ceux qui vécurent antérieurement. L’ordre d’Allah est un Décret immuable. » Coran 33.37-38

 

Ses mérites (Allah soit satisfais d’elle)

 

Anas (Allah soit satisfait de lui) rapporte qu’elle se vantait auprès des mères des croyants en leur disant : «C’est vos parents qui vous ont donné en mariage, quand à moi c’est Allah qui m’a donné en mariage du haut des sept cieux » (Rapporté par al Boukharî)

En effet Allah -Le Très Haut- a dit : Traduction relative et approchée : « Quand tu disais à celui à qui Allah a comblé de bienfaits, tout comme toi-même l’avais comblé : « Gardes pour toi ton épouse et crains Allah ! », et tu cachais en ton âme ce qu’Allah allait rendre public.» S33 V37

Anas ibn Malîk (Allah soit satisfait de lui) rapporte que lorsque le verset sur le Hijab fut descendu sur Zaïnab bint Jahch (Allah soit satisfait d’elle), le Messager d’Allah (P.S. soient sur lui) fit faire un repas pour le mariage, composé de viande et de pain, et elle se vantait auprès des épouses du Prophète (P.S. soient sur lui) en leur disant : « Allah m’a donné en mariage du ciel ». (Rapporté par al Boukharî)

Aicha (Allah soit satisfait d’elle), la mère des croyants, a rapporté que le Messager d’Allah (P.S. soient sur lui) a dit : « Celle parmi vous qui me rejoindra le plus vite sera celle d’entre vous qui aura le bras le plus long »

Aicha (Allah soit satisfait d’elle) ajouta: « Les femmes du Prophète (P.S. soient sur lui) mesurèrent leurs bras afin de savoir qui parmi elles avait le bras le plus long ».

Elle dit : « .Zaïnab avait parmi nous le bras le plus long, car elle travaillait de sa propre main et faisait beaucoup l’aumône.» (Rapporté par Mouslim)

Aicha (Allah soit satisfait d’elle) a dit :« Zaïnab était celle qui reconnaissait ma valeur auprès du Messager (P.S. soient sur lui), et je n’ai jamais vu de meilleure femme telle que Zaïnab : aussi pieuse, aussi véridique, aussi attachée aux liens de parentés et aussi charitable, qui se donnait autant dans les œuvres charitables, par lesquelles elle se rapprochait d’Allah Le Très Haut, mis à part son côté ferme, qu’il y avait en elle, mais qu’elle se hâtait de corriger .» (Rapporté par Mouslim)

Et selon une autre version Aicha (Allah soit satisfait d’elle) a dit : « Zaïnab travaillait de ses mains, elle tannait et ornait les peaux, et faisait ainsi beaucoup l’aumône. » (Rapporté par al Hakim)

Aicha (Allah soit satisfait d’elle) a dit : le Messager d’Allah (P.S. soient sur lui), interrogea Zaïnab bint Jahch à mon sujet (suite à la calomnie faite à l’encontre de Aicha) : « Ô Zaïnab, qu’est-ce que tu as su ou vu ? », elle lui répondit : « Que je ne devienne aveugle et sourde, je n’ai su que du bien ».

Puis elle dit (Aicha) : « Et c’était elle qui m’estimait le plus des épouses du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui, et c’est ainsi qu’Allah la préserva par la piété.» (Rapporté par al Boukharî)

 

Sa mort (Allah soit satisfait d’elle)

Elle fut rappelée à Allah en l’an 20 de l'Hégire.


Sources :

http://www.islamfrance.com/femmeislam2.html

http://oumma.com

Partager cet article

Repost 0
Published by nadia - dans FEMMES autour du Prophète

Articles Récents