Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

2 mars 2006 4 02 /03 /mars /2006 16:05


Safiya bint Houyay (Allah soit satisfait d’elle)

Elle s'appelle Safiya bint Houyay Ibn Akhtab Ibn Sa'yah Ibn Tha'labah Ibn 'Ubayd Ibn Ka'b Ibn Al-Khazraj Ibn Abî Habîb Ibn An-Nadîr Ibn An-Nahâm - on dit aussi Ibn Nâkhûm, ou encore Yankhûm, ou Nakhûm.

Ils descendaient des enfants d'Israël de la lignée de Lévi fils de Jacob puis de Hârûn (Aaron) le frère de Moïse. Sa mère s'appelle Burrah bint Samuel.

L'épousa d'abord Salam Ibn Abi al-Huqayq puis, veuve, Kinana le frère de Salam, l'un des chantres renommés des Juifs. Kinana fut tué à la bataille de Khaybar. Safiyya était réputée pour sa beauté, son intelligence, et sa piété.

 

L'expédition De Khaybar

 

C'est en l'An 7 de l'Hégire après le traité de Hodeybia, que le Prophète (P.S. soient sur lui) attaqua Khaybar, une ville située à 180 km environ au nord de Médine. 1400 cavaliers et fantassins furent rassemblés. Arrivés aux portes de la ville, le Messager d'Allah (P.S. soient sur lui) implora Allah en ces termes "O Dieu, Seigneur des Cieux et de tout ce qu'ils couvrent, Seigneur de la terre et tout ce qu'elle porte, Seigneur des démons et de tous ceux qu'ils égarent, Seigneur du vent et de tout ce qu'il emporte, nous te demandons de nous livrer le meilleur de ce que contient ce village, l'élite de ses habitants et de nous préserver du mal qu'ils pourraient nous faire.".

 

Sa conversion  

Safiyya fut capturée et son lot échut à Dihya al-Kalbi. On fit savoir au Prophète (P.S soient sur lui) que telle femme noble et de sang Prophétique ne devait revenir qu'à lui. Il la prit et donna à Dihya sept captifs en échange y compris les deux cousines paternelles de Safiya.

Bilâl faisait partie de cette expédition. A la fin du combat, il présenta deux femmes au Prophète (P.S soient sur lui). Sur leur chemin, lui et ses deux prisonnières avaient dû traverser le champ de bataille et passer près des guerriers tués pendant le combat. L'une des femmes hurlait et se couvrait le visage de poussière alors que l'autre était muette d'effroi.

La deuxième femme n'était autre que Safiya, la fille de Houyayy Ibn Akhtab, le chef des Banû An-Nadîr qui avaient été expulsés de Médine en l'an 4 de l'Hégire pour avoir comploté contre le Prophète. La femme bruyante qui l'accompagnait était sa cousine. Le Prophète (P.S soient sur lui) demanda à ce que l'on s'occupe de la cousine et plaça la cape qu'il portait sur les épaules de Safiya dont l'époux venait d'être tué pendant la bataille.

Le Prophète (P.S soient sur lui) se tourna ensuite vers Bilâl et lui dit : "Bilâl, est-ce qu'Allâh a enlevé toute pitié de ton cœur pour que tu fasses passer ces femmes à l'endroit même où leurs hommes ont été tués ?"

Elle assiste au témoignage de la prophètie de Mouhammad (P.S soient sur lui)

Et elle (Allah soit satisfait d’elle) a dit : "J'étais la favorite de mon père et de mon oncle Yâsir. Chaque fois que j'étais en compagnie de l'un de leurs enfants, ils me portaient dans leurs bras. Quand le Messager d'Allâh (P.S. soient sur lui) arriva à Médine, mon père et mon oncle allèrent le voir. C'était très tôt le matin, entre l'aube et le lever du soleil. Ils revinrent bien plus tard. Ils étaient complètement usés et déprimés, et rentraient d'un pas lourd et lent. Je leur souris comme toujours, mais ni l'un ni l'autre ne fit attention à moi parce qu'ils étaient si misérables. J'ai entendu Abû Yâsir demander à mon père :

- Est-ce lui ?

- Oui c'est bien lui.

- L'as-tu reconnu ? En es-tu sûr ?

- Oh oui ! Je ne l'ai que trop bien reconnu.

- Qu'éprouves-tu à son égard ?

- De l'hostilité ! De l'hostilité à jamais".

Safiya accepta immédiatement l'invitation à l'Islam du Prophète (P.S soient sur lui).

 

Son mariage avec le Prophète (P.S. soient sur lui) en l’an 7 H

 

Après la période de veuvage le Saint Prophète le libéra et l'épousa. Les gens surent qu'il l'avait épousée quand elle prit le voile. Les noces durèrent trois jours et trois nuits entre Khaybar et Médine.

Son récit du rêve lui annonçant son mariage avec le Prophète (P.S soient sur lui). Safiyya (Allah soit satisfait d’elle) rapporta que le Prophète (P.S soient sur lui) aperçut une ecchymose sur le visage de Safiyya lors de Khaybar et lui en demanda la raison. Elle dit : "Je dormais dans le giron d'Ibn Abi al-Huqayq quand je vis en rêve la lune tomber dans mon giron. Au réveil je lui racontai ce rêve et il me frappa au visage, disant : "Tu aspires donc au royaume de Yathrib?"

 

Son comportement durant la maladie de mort du Prophète (P.S soient sur lui)

 

Quand le Prophète (P.S soient sur lui) arrivait au terme de sa vie, Safiya (Allah soit satisfait d’elle) compatissait profondément et sincèrement : "Ô Messager d'Allah, si seulement je pouvais souffrir à ta place". Certaines de ses épouses la prirent à la légère ce qui agaça le Prophète (P.S soient sur lui). Il s'exclama : "Par Allah, elle dit vrai !"

 

Ses mérites

Anas rapporta qu'un jour le Prophète (P.S soient sur lui) trouva Safiya en train de pleurer. Quand il l'interrogea sur la cause de ses larmes, elle répondit qu'elle avait entendu Hafsah la décrire de façon peu flatteuse comme "une fille de Juif".

Le Prophète (P.S soient sur lui) rétorqua : "Tu es assurément la fille d'un Prophète (Hâroun), la nièce d'un Prophète (Moise), et l'épouse d'un Prophète (Mouhammad). Y-a-t-il là de quoi être méprisant à ton égard ?" Il dit ensuite à Hafsah : " Ô Hafsah, crains Allah ! " Rapporté par Ahmed n°3/135 et at-Tirmidî n° 3894 avec un Sanad Sahih.

En effet elle était de la descendance de Haroune, son oncle est Moussa (qui est le frère de Haroun), et son mari n’était autre que le Messager d’Allah (P.S soient sur lui).

Un jour, le Prophète voyageait en compagnie de Safiya et de Zaynab bint Jahsh. Le chameau de Safiya se blessa. Zaynab ayant un chameau supplémentaire, le Prophète lui demanda de le donner à Safiya. Zaynab répondit : "Devrais-je donner à cette Juive"?

De colère, le Prophète (P.S soient sur lui) se détourna d'elle pendant deux ou trois mois afin de lui exprimer son désaccord.

Safiya (Allah soit satisfait d’elle) a dit : Le Prophète vint me voir et en face de moi il y avait quatre mille noyaux de datte avec lesquels je faisais le tasbih (subhan allah). Il dit : " Tu fais le tasbih avec autant ! Veux-tu que je t’apprenne ce qui surpasse ta quantité de tasbih ? " Elle dit : " Apprends-moi ! " Il lui dit : " Dis subhan allah `abada khalqihi ".

 

Sa vie après la mort du Prophète (P.S soient sur lui)

Même après la mort du Prophète (P.S soient sur lui), elle connut de moments difficiles. Une de ses esclaves alla trouver le Commandeur des Croyants Omar pour lui dire : "Ô Commandeur des Croyants ! Safiya (Allah soit satisfait d’elle) aime le sabbat et elle conserve des liens avec les Juifs ! "

Omar s'en enquit auprès de Safiya (Allah soit satisfait d’elle) qui lui répondit : "Je n'aime plus le sabbat depuis qu'Allah l'a remplacé par le vendredi. Les seuls contacts que j'aie conservés avec les Juifs sont ceux de ma famille". Alors Safiya (Allah soit satisfait d’elle) interrogea sa servante pour savoir ce qui l'avait poussée à mentir à Omar, elle répondit : "C'est le diable" Alors Safiya la libéra.

 

Sa mort (Allah soit satisfait d’elle)

 

Safiya vécut avec le Prophète (P.S soient sur lui) pendant environ quatre ans. Elle n'avait que vingt et un ans quand le Prophète (P.S soient sur lui) mourut. Elle resta veuve les trente neuf années qui suivirent. Elle fut rappelée à Allah (Allah soit satisfait d’elle) en l'an 50 de l’Hégire, à l'âge de soixante ans puisse. Elle fut enterrée dans le cimetière des femmes de Médine Allah être satisfait d'elle.

 

Source

http://www.khayma.com

قصص الصابيات مصطفى مراد

Partager cet article

Repost 0
Published by nadia - dans FEMMES autour du Prophète

Articles Récents