Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

21 août 2008 4 21 /08 /août /2008 15:45


Invocation : Doaa Al- qunût

Selon la définition des spécialistes du droit musulman, qunût désigne une invocation à réciter à un moment précis pendant la prière en observant la posture debout. Il est préconisé dans les prières impaires (witr) après la génuflexion, selon le plus juste des deux avis émis par les oulamas à cet égard. La pratique est recommandée quand les musulmans sont frappés par une calamité. C’est alors qu’on invoque après être redressé suite à la génuflexion effectuée dans la dernière rakaa de chacune des cinq prières quotidiennes obligatoires. Et ce jusqu’à ce qu’Allah mette fin à la calamité et en débarrasse les musulmans.

Quant au qunût perpétué dans le cadre de la prière du matin, il n’est pas rapporté de façon sûre que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) l’ai fait. Ce qui est rapporté de manière vérifiée c’est que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) réservait aux périodes de calamités des qunût appropriés. Il a pratiqué celui-ci dans la prière du matin et dans d’autres pour formuler des invocations, contre Raal, Dhakwan et Ussayya qui avaient tué des lecteurs du Coran (enseignants) envoyés par le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) pour leur apprendre leur religion. De même, il a fait des invocations au cours de la prière du matin et d’autres au profit des croyants faibles, afin qu’Allah les protège contre Satan leur ennemi. Mais il n’a pas perpétué cette pratique. Les califes bien guidés ont fait.

 
Quelques invocations
du Qunût

 "Ô Seigneur ! Guide-moi parmi ceux que Tu as guidés, accorde-moi le salut (ou la santé) parmi ceux auxquels Tu l’as accordé, prends-moi en charge parmi ceux que Tu as pris en charge, bénis ce que Tu m’as donné, épargne-moi le mal que Tu as décrété, car c’est Toi certes qui juge et on ne peut Te juger. Ne sera jamais humilié celui que Tu prends en charge (comme il ne sera jamais honoré celui que Tu as pris comme ennemi). Béni sois-Tu, ô Seigneur et sois exalté."

Traduction

Allâhumma hdinî fîman hadayta wa câfinî fîman câfayta, wa tawallanî fîman tawallayta, wa bârik lî fîmâ actayta, wa qinî sharra mâ qadayta. Fa-innaka taqdî wa lâ yuqdâ calayka. Innahu lâ yadhillu man wâlayta [wa lâ yacizzu man câdayta]. Tabârakata rabbanâ wa tacâlayta.

 "Ô Seigneur! Je cherche protection dans Ta satisfaction contre Ta colère, dans Ton pardon contre Ton châtiment et en Toi contre Toi-même. Je ne pourrais Te louer ni Te remercier autant que Tu T’es loué Toi-même."

Traduction

Allâhumma innî a-‘oudhu bi-ridâka min sakhattika, wa bi-mucâfâtika min ‘ouqûbatika. Wa a-‘oûdhu bika minka. Lâ uhsi thanâ'an ‘alayka, anta kama athnayta ‘alâ nafsik.

"Ô Seigneur! C’est Toi seul que nous adorons, c’est Toi que nous prions, devant Toi que nous nous prosternons et c’est vers Toi que nous accourons. Nous espérons Ta miséricorde et nous craignons Ton châtiment car Ton châtiment atteindra sûrement les mécréants. Ô Seigneur! Nous demandons Ton aide et Ton pardon ; nous Te louons avec les plus belles formules, nous ne sommes pas ingrats envers Toi, nous croyons en Toi et nous nous soumettons à Toi. Et nous désavouons totalement ceux qui sont ingrats envers Toi."

Traduction

Allâhumma iyyâka na’abudu, wa laka nusallî wa nasjudu, wa ilayka nas’â wa nahfidu, najrû rahmataka wa nakhshâ ‘adhâbaka, inna ‘adhâbaka bi-l-kâfirîna mulhaqun. Allâhumma innâ nasta’înuka wa nastaghfiruka, wa nuthnî ‘alayka-l-khayra wa lâ nakfuruka, wa numinu bika, wa nakhdaou laka, wa nakhla’ou man yakfuruka.

Ensuite, le prieur prie pour le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) comme il a été rapporté que certains Compagnons le faisaient. Parmi eux  figuraient Ubay ibn Kaab et Mu’adh al-Ansari (Radia Allah ‘anhoma).

 
Peut-on utiliser autres formules ?

Il est possible aussi d’utiliser d’autres formules, car an-Nawawi dit dans al-Madjmou: « Ce qui est notoirement et résolument vrai pour la majorité (des ulémas) c’est que la formule ci-dessus indiquée ne s’impose pas puisqu’on peut employer toute autre invocation »

Ladite formule ne s’imposant pas puisque n’étant pas employée par le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam); il n’y a aucun mal à la dépasser.

 
Quand réciter le qunût

Il nous reste à traiter une question importante. C’est de savoir si le qunût est à dire avant ou après la génuflexion (rou’kou). La plupart des hadiths adoptés par la majorité des ulémas indiquent que le qunût est à faire après s’être redressé de la génuflexion. Cependant il n’y a aucun mal à le faire avant la génuflexion. Le fidèle a le choix (entre deux façons de procéder) :

1- s’incliner à la fin de sa récitation puis se redresser et dire : rabbana wa laka al-hamd avant de dire le qunût.

2- procéder au qunût dès la fin de la récitation puis prononcer Allahou akbar puis s’incliner.

Sources :

hisnulmuslim.com

islam-qa.com

Partager cet article

Repost 0
Published by amani-sarah - dans Ramadan

Articles Récents