La prière du voyageur [Salât Al-MouSâfir]

Il s'agit de la prière que l'homme fait pendant le voyage. Ces prières sont raccourcies et regroupées.

 
Institution

 

Allah  a dit: {Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l'épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré.} (4/101)

 Ya'la ibn Oumaya a dit: "j'ai demandé à 'Omar ibn al-Khattâb: "vois-tu le fait que les gens raccourcissent tous leur prière alors que dans le verset Allah dit: {si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l'épreuve} et aujourd'hui on n'a plus peur?" 'Omar a dit: "Je me suis étonnez de la même chose que toi, j'ai donc demandé cela au Prophète qui a dit: "C'est une aumône qu'Allah vous a faite, acceptez donc cette aumône". (al-Boukhâri, Mouslim, abou Dâwoud, at-Tirmidhi)

 

Parmi ceux qui ont dit que raccourcir la prière pendant le voyage est une obligation, il y a: 'Omar, 'Ali, Ibn Mas'oud, Ibn 'Abbas, Ibn 'Omar, Jâbir, et c'est aussi l'école Hanafite.

 

Pour l'école Malikite, c'est une sounna très importante [Mouakkada]. Pour les écoles Hanbalite et Chafi'ite le fait de raccourcir la prière est seulement mieux que de la faire en 4 unités.

 

Distance à partir de laquelle la prière est raccourcie

Anas ibn Mâlik  a dit: "Quand le Prophète faisait un voyage d'une distance de 3 miles (4.8 km) ou 3 [Farâsikh] (4.4 km), il faisait 2 unités de prière". (Mouslim, ahmad, abou Dâwoud, al-Bayhaqi)

 

La plus courte distance évoquée où le Prophète a raccourci sa prière et de 1 mile (1.6 km). (Abou Chayba avec une chaîne authentique)

 
Sortir de la ville où l'on habite

Anas  a dit: "J'ai prié az-Zouhr avec le Prophète 4 unités à Médine et 2 unités à Al-Halîfa". (al-Boukhâri, Mouslim, abou Dâwoud, at-Tirmidhi)

 

Ibn Al-Moundhir a dit: "A ma connaissance le Prophète n'a raccourci la prière qu'une fois sorti de la ville d'où il résidait". Quelques Salafs ont dit que la prière peut-être raccourcie dans sa ville dès que l'on a l'intention de voyager.

 
Halte pendant le voyage

 

Les imams Mâlik, ach-Châfi'i, et ahmad ont dit que si la personne compte rester 4 jours ou plus dans un endroit elle doit compléter sa prière; si elle compte restée moins alors elle la raccourcie. Sa'id ibn Al-Mousayib a dit: "Si tu reste 4 (jours), alors prie 4 (unités)". Il est rapporté que c'est également l'avis de 'Omar, son fils, et Ibn ‘Abbas.

Abou Hanîfa a dit que si la personne compte rester 15 jours ou plus elle complète la prière, sinon elle la raccourcie. Ali ibn abou Tâlib  a dit: "Si la personne réside 10 jours alors elle complète (sa prière)".

 

Ibn 'Abbas  a dit: "Le Prophète est resté dans un de ses voyages en un même lieu pendant 17 jours en raccourcissant la prière. Alors qu'on nous résidons 17 jours nous raccourcissons, et quand nous résidons plus nous complétons la prière". (al-Boukhâri)

 

Jâbir a dit: "Le Prophète est resté à Tabouk 20 jours en raccourcissant la prière". (ahmad)

Ibn Al-Qayim a dit: "Le Prophète est resté à Toubouk 20 jours en raccourcissant la prière, et il n'a pas dit à sa communauté de ne pas raccourcir la prière s'ils résident plus de cette durée".

 

Aicha  a dit: "La prière est raccourcie tant que l'on ne dépose pas ses bagages".

Ibn al-Moundhir a dit: "Les savants sont unanimes que le voyageur doit raccourcir la prière s'il ne sait pas quand il repart, même si cela doit durer 1 an".

 

Prières surérogatoires pendant le voyage

Ibn 'Omar  en voyant des gens faire des prières surérogatoires pendant le voyage a dit: "Si je devais faire des prières surérogatoires, j'aurais déjà complété celles qui sont obligatoires. Ô neveu, j'ai accompagné le Prophète et il n'a jamais fait plus de 2 unités en voyage jusqu'à qu'Allah le Très-haut lui reprit son âme, de même que abou Bakr, Omar ibn al-Khattâb, et Othman ibn 'affân; {En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre]} (33/21)". (al-Boukhâri)

 

Al-Hasan  a dit: "Les compagnons du Prophète faisaient des prières surérogatoires avant et après celles obligatoires en plein voyage". Ceci voudrait dire comme l'a dit Ibn Qoudâma qu'il n'y a pas de mal a les faire.

 
Regrouper les prières dans le voyage

Selon Mou'âdh : "Le jours de Tabouk, quand le soleil commençait à descendre, le Prophète à regrouper az-Zouhr et al-'asr, pour al-Maghrib de la même façon avec al-'Icha". (abou Dâwoud et at-Tirmidhi qui dit bon). Mouslim a dit: "On regroupe la prière de az-Zouhr avec al-'asr, et al-Maghrib avec al-'Icha". L'intention de raccourcir la prière n'est pas nécessaire avant celle-ci s'il est derrière l'imam.

 

Autres causes de regroupement des prières

Pendant le Hajj à 'Arafât et Mouzdalifa : Selon Abou Ayyoub , le Prophète  a dit lors de son pèlerinage: "Al-Maghrib et Al-'Icha se feront à Mouzdalifa".  C'est l'avis de tous les savants, car c'est la pratique de Prophète.

 

Jours de pluie : Il est rapporté par al-Boukhâri et Al-Athram que le Prophète  a regroupé les prières d’al-Maghrib et al-'Icha par nuit de pluie. ach-Châfi'i a dit qu'il est permis pour le résidant de regrouper la prière de az-Zouhr et al-'asr, ainsi que al-Maghrib et al-'Icha par temps de pluie en faisait le regroupement à la 1ere heure.

Mâlik a dit qu'il est permis de regrouper à la mosquée les prières de al-Maghrib et al-'Icha s'il pleut et qu'il fait très sombre et que le chemin de la mosquée et remplit de bout... il a dit que regrouper les prières de az-Zouhr et al-Maghrib était réprouvé.

Dans l'école de Ibn Hanbal, il est permis de rassembler les prières de al-Maghrib et al-'Icha seulement à l'heure d'une de ces 2 prières; ceci pour cause de neige, grêle, pluie forte... cela bien-sûr pour celui qui doit se rendre à la mosquée.

 

Maladie : Ahmad, Al-Qâdi Houssayn, Al-Khattâbi ont permis au malade qui souffre de regrouper ses prières car cela est plus dur à supporter que la pluie.

 

Crainte pour son argent : Ibn Taymiya a dit: "L'école la plus souple dans le rassemblement des prières est celle d'Ahmad; il a autorisé le regroupement en cas d'empêchement comme l'a rapporté An-Nasâi. Il a dit également: cela est aussi permis pour le cuisinier, le boulanger ou autre qui craint pour son argent".

 

Besoin divers : Ibn 'Abbas  a dit: "Le Prophète a une fois rassemblé az-Zouhr avec al-'asr, et al-Maghrib avec al-'Icha, à Médine sans cause de peur ni pluie". Il lui fût demandé qu'est-ce qu'il en déduit, il dit: "Ceci pour enlever la difficulté à sa communauté". (Mouslim)

 

'Abdoullah ibn Chaqiq a dit: "Ibn 'Abbas nous fit un jour un sermon après la prière de al-'asr jusqu'à que le soleil se couche et qu'apparaissent les étoiles... les gens ont commencé à dire: "la prière, la prière". Un homme se leva alors et dit: "La prière, la prière"! Ibn 'Abbas dit alors: "Est-ce que tu va m'apprendre la sounna? J'ai vu le Prophète rassembler az-Zouhr avec al-'asr, et al-Maghrib avec al-'Icha". J'ai alors eu un doute et je suis parti me renseigner auprès de abou Hourayra qui me dit confirma ses propos". (Mouslim)

 
Prière de retour d'un voyage

 

La préférence de faire 2 unités de prière à la mosquée quand on est de retour d'un voyage. Selon Ka'b Ibn Màlek , le Messager de Dieu , quand il rentrait d'un voyage, commençait par visiter la mosquée et y faire deux unités de prière». (al-Boukhâri, Mouslim)

 

Question : Comment prier lorsque l’on voyage par bateau, train ou avion ?

 

La prière est valable dans un bateau et ce, que le bateau soit immobile dans l’eau ou en mouvement. Si le bateau est arrêté, il est stable et fixe, et on prie à bord de façon normale. On est tenu dans ce cas d’accomplir l’inclinaison et la prosternation ; on doit également s’orienter vers la Qiblah et vérifier les autres conditions de la prière.

 

Si le bateau est en mouvement et si l’on peut atteindre la côte sans difficulté pour prier et retourner au bateau, la prière est effectuée sur la côte. Si cela s’avère impossible ou difficile, alors on prie dans le bateau. L’orant se tiendra debout dans sa prière s’il le peut, à défaut, il accomplira la prière en position assise. Au début de sa prière, il s’orientera vers la Qiblah. Si le bateau tourne, l’orant ajustera sa position et s’orientera vers la Qiblah autant que possible. Si toutefois, cet ajustement de l’orientation s’avère impossible ou très éprouvant, il continuera sa prière dans la direction qu’il a prise au tout début et n’aura pas à refaire sa prière.

 

Les règles sont les mêmes pour la prière dans le train ou l’avion. L’orant qui voyage dans le train entame sa prière en s’orientant vers la Qiblah. Si le train dévie ou tourne, et si l’orant en a conscience et peut ajuster son orientation, alors il se réorientera au mieux vers la Qiblah. Si toutefois cela s’avère difficile, il accomplira sa prière comme il peut, sans se réorienter pendant la prière.

 

Dans l’avion, il peut prier debout ou assis, sans être contraint à se réorienter vers la Qiblah pendant la prière tant que cela n’est pas facile. «Certes, Dieu veut la facilité pour vous. Et Il ne veut point la difficulté pour vous. » [Sourate 2- 185]

Traduit du recueil de fatwas de Sheikh Ash-Sharabâsî, Yas’alûnaka fî Ad-Dîni wal-Hayâh, v. 1, p. 52.

 

Sources :

http://assalat.free.fr

http://www.islamophile.org

Retour à l'accueil

Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

Images aléatoires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés