La polygamie dans l’islam

Historiquement, la polygamie n'est pas une innovation islamique. Tous les prophètes de la Bible ou presque eurent de 2 à 1000 épouses. Sauf Jésus (‘alih Salam). [Quoique Jésus (‘alih Salam) ait, selon Matthieu 25/1-13 fait référence à une parabole explicitement polygame, sans aucune condamnation].

 

La norme du mariage dans l’Islam est la monogamie, et l’Islam a permis la polygamie, déjà existante (polygynie), mais il la régule et la restreint. Elle n’est ni exigée ni encouragée. L’esprit de la loi est de prendre des mesures concernant les événements imprévus des personnes et de la collectivité (voir plus bas) et de fournir une solution morale, pratique et humaine aux veuves et aux orphelins. Ceci peut expliquer pourquoi le verset qui règle la polygamie a été révélé après la guerre d’Ohod (voir plus bas).

 

L’étude contextuelle et grammaticale du verset coranique qui est le seul à évoquer la question de la polygamie peut nous aider à comprendre la position de l’islam face à ce problème social. Tout d’abord le verset qui a fait couler beaucoup d’encre à propos de la polygamie est le suivant : « Si vous craignez d’être injustes pour les orphelins, épousez des femmes qui vous plaisent. Ayez-en deux, trois ou quatre, mais si vous craignez d’être injustes, une seule ou bien des esclaves de peur d’être injustes. » (Sourate 4- verset 3). Le verset numéro 129 de la même sourate, dit clairement « Vous ne pouvez jamais être juste envers vos femmes, même si vous le désirez ardemment ». Donc la polygamie est liée directement par une construction grammaticale à un problème social celui des orphelins qui sont le sujet de plusieurs versets de la même sourate.

 

Le contexte historique et social du verset de la polygamie

Les musulmans ont perdu soixante dix hommes pendant la razzia d’Ehud. Le nombre de combattants musulmans, était de sept cents. Donc 10% des hommes dans la communauté musulmane sont morts dans cette bataille. La polygamie était une coutume préislamique répandue en Arabie, en Orient, en Afrique. Le Coran n’avait pas encore pris position. Si parmi les soixante dix musulmans décédés, certains hommes étaient polygames, on imagine aisément la catastrophe que cela représente : plus de 10% des femmes musulmanes se retrouvent donc veuves et sans revenus avec des enfants à charge pour la plupart d’entre elles. A ce titre, une solidarité s’impose. La communauté est toute jeune et l’administration au sens moderne (avec notamment le paiement d’impôts) n’avait pas encore vu le jour à cette époque. Les musulmans pensaient alors à se remarier avec certaines veuves. Dans ce contexte dramatique, le verset de la polygamie a été révélé dans ses conditions précises.

 

La progamie en Arabie avant l’islam

A cet époque un homme avait même le droit de tuer ses filles, de les vendre, de les marier contre une dot sans demander leur avis. Les guerres étaient tribales sous forme de razzia. C’est dans ce contexte historique, géographique, social, religieux, économique, militaire et culturel de l’Arabie au septième siècle qu’est révélé ce verset pour traiter à la fois des problèmes relatifs aux orphelins, aux veuves et à la polygamie.

 
Le prophète et la polygamie

Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam) s’est marié avec Khadija (Radia Allah ‘anha) âgée de quarante ans alors qu’il n’avait que vingt cinq ans. Lors de son décès, il avait plus de cinquante ans sans être polygame. Au cours des dernières années de sa vie, il s’est remarié avec plusieurs femmes. Chaque mariage avait une raison différente : familiale comme le mariage avec Souada afin qu’elle puisse s’occuper de ses enfants. Le mariage avec les veuves Hafsa et Oum Salma. Le mariage avec Jouayria bint Alharith qui était esclave, le prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam)  l’a libérée pour l’épouser, par conséquent les compagnons ont libéré une centaine d’esclaves parents et proches de cette femme qui était devenue mère des croyants. Il s’est remarié avec Onm Habiba, fille d’Abu Sufyan chef des Mecquois pour une raison politique. Le mariage avec Aïcha avait pour but d’honorer son père Abu Baker qui a dépensé sa richesse et consacré sa vie pour la nouvelle religion. De plus quand le verset suivant a été révélé après celui de la polygamie « Ô prophète, dis à tes épouses, si vous vous voulez jouir de la vie du monde, et de ses parures, venez à moi. Je vous en ferai profiter et vous répudierai d’une façon honorable » (sourate 33 verset 28). Le prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam) a par la suite donné le choix à ses épouses de rester ou pas avec lui.

 

Et la femme, a-t-elle le droit d'avoir plusieurs maris ?"

Qu'un homme ait plusieurs épouses, cela s'appelle en fait la polygynie (qui est une des formes de la polygamie). Et qu'une femme ait plusieurs maris, cela s'appelle la polyandrie (qui est une autre forme de polygamie).  Dans l'Arabie préislamique, une certaine forme de polyandrie avait cours, comme l'a rapporté Aïcha (Radia Allah ‘anha) (Sahîh Al-Bukhârî et Sunan Abî Dâoûd).

 

Aujourd'hui encore, certains peuples du monde ont recours à cette pratique : un reportage existe à ce sujet dans le magazine Géo (n° 94, décembre 1986, pp. 166-183) à propos d'un mariage polyandrique dans un village d'une région du Népal : la jeune femme se marie en même temps avec cinq maris.

 

Mais l'islam n'autorise pas la polyandrie pour l'évidente raison du problème de filiation. En effet, on ne saurait pas, alors, de quel mari est l'enfant que porte la femme. (Selon l'article de Géo sus-cité, la tradition locale dans cette région du Népal a résolu le problème en accordant à l'aîné des maris la paternité.)

 

Pourquoi le Coran a-t-il institué la polygynie ?

Il faut savoir que ce n'est pas l'islam qui a inventé la polygynie. Elle existait déjà bien avant la révélation du Coran au Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam), et elle existe toujours aujourd'hui chez des gens qui ne se réfèrent aucunement à l'islam. Le cas des Mormons est bien connu aux Etats-Unis (vous avez d'ailleurs entendu parler comme moi du procès qui est fait actuellement outre-Atlantique à un Américain mormon époux de cinq femmes). De même, en Afrique, la polygamie est pratiquée chez des musulmans mais aussi chez des animistes.

 

L'islam n'a donc pas inventé la polygynie. Il ne l'a pas non plus rendu obligatoire. Il n'a fait que la limiter (4 épouses au maximum) en y instaurant des conditions, comme par exemple celle-ci : l'homme doit être rigoureusement juste envers toutes ses épouses (exactement le même soutien financier à toutes, le partage rigoureusement équitable des nuits, etc.).

 
Droit de la femme

Tous les intéressés impliqués dans un mariage polygame ont des options. Une femme ne peut être forcée à devenir une seconde épouse. La première femme qui n’accepte pas une situation de polygamie a le droit de demander le divorce. Enfin, il faut savoir qu'en islam, le mariage étant non pas un sacrement mais un contrat entre deux êtres consentants, il est tout à fait possible que la femme stipule comme condition, lors de son mariage, que son mari ne prendra pas de deuxième épouse. Si certaines autres conditions formulées à l'occasion du mariage ne sont pas valables (car contredisant des principes établis), celle-ci est tout à fait valable, et le mari ne peut alors pas prendre de deuxième épouse.

 
Conditions de la polygamie

Premièrement, l’équité prescrite par la parole du Très Haut : « Si vous craignez de ne pas être équitables envers les orphelines, il vous est permis de vous marier, à deux, trois ou quatre femmes ! Si vous craignez de  manquer d’impartialité envers elles, prenez une seule femme, ou les captives que votre droite maîtrise. C’est plus sûr, pour ne pas être inique » (Sourate 4 : 3). Ce verset indique que l’équité est une condition pour l’autorisation de la polygamie. Si l’on craint de ne pas être équitable à l’égard des épouses en cas de polygamie, on doit se contenter d’une seule épouse. L’équité requise consiste  à assurer le même traitement à ses épouses par rapport aux dépenses, à l’habillement, à la cohabitation et à d’autres affaires matérielles que l’on peut maîtriser. S’agissant de l’équité dans l’amour, l’on n’est pas tenue de l’appliquer. On ne la lui demande pas parce qu’il n’en est pas capable. C’est la signification de la parole du Très Haut : «Vous ne pourrez jamais être équitables entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. » (Sourate, 4 : 129).

 

Deuxièmement, la capacité d’assurer la prise en charge vitale des épouses. Cette condition s’atteste dans la parole du Très Haut : «Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce. » (Sourate, 24 : 33). Dans ce verset, Allah a donné l’ordre à celui qui n’est pas en mesure de se marier de rester chaste.

 

Troisièmement, la sagesse qui sous-tend la légalisation de la polygamie.

1- La polygamie est un moyen d’accroître les membres de l’Umma. Car seul le mariage reste le moyen (légal) d’assurer la croissance.

2- Des statistiques ont montré que les femmes sont plus nombreuses que les hommes.

3- Les hommes sont exposés à des accidents mortels parce qu’ils exercent des métiers pénibles comme les soldats engagés dans une bataille.

4- Certains hommes jouissent d’une puissance sexuelle très importante. Par conséquent, ils ne peuvent pas se contenter d’une seule femme.

5- La polygamie n’est pas une invention de l’Islam car les nations antérieures l’avaient connue. Certains prophètes étaient polygames.

6- L’épouse peut être stérile ou malade alors elle peut garder son statut tout en  permettant à son mari d’épouser une autre.

7- La femme (à épouser) peut être une parente de l’homme (marié) et se retrouve sans une prise en charge alors que l’homme pense que le meilleur service qu’on puisse lui rendre consiste à en faire une seconde épouse pour préserver sa chasteté.

8- Il existe des intérêts légitimes qui encouragent la polygamie. Il en est la nécessité de consolider les liens unissant les familles concernées ou ceux existant entre un chef et certains des membres de sa communauté.

 

Sources:

www.islam-fraternet.com

www.oumma.com

www.maison-islam.com

www.islam-paradise.com

Retour à l'accueil

Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

Images aléatoires

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés