Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

14 juillet 2006 5 14 /07 /juillet /2006 03:31


L’histoire de Salih (‘alayhi Salam)

 

Nous avons terminé l’histoire de Hoûd dont la tribu (‘Aad) a été anéantie. Seul notre prophète Hoûd et les croyants ont été sauvés. Une autre tribu nommée Thamoud lui a succédé, son nom signifie le manque d’eau car elle a habité dans des territoires qui en souffraient. Son ancêtre est Thamoud; d’où vient son nom. Cette tribu a habité la zone appelée (Al-Hîjr) connue aujourd’hui par le nom ‘des villes de Salih’ au nord de la péninsule d’Arabie et qui est à environ 380 Km de Médine du côté nord ouest et dont les vestiges sont visités jusqu’à nos jours.

 

Il y a dans le Coran deux sourates qui ont le même nom que les lieus où les deux tribus ‘Aad et Thamoud ont résidé : Al-‘Ahqâf pour Hoûd et Al-Hîjr pour Thamoud. Pourquoi ces lieux ont été mentionnés dans le Coran ?

 

On trouve que le Coran porte parfois à notre connaissance des faits historiques avec une extrême exactitude et parfois, il n’en mentionne pas d’autres comme s’ils étaient inexistants. La raison est toute simple, si des faits ne sont pas contés c’est que leur utilité est infime sinon nulle et les faits relatés sont, au contraire, d’une extrême importance. Ne cherchez donc pas des informations que le Coran n’a pas précisées, mais plutôt cherchez ce qui vous est utile.

 
Le prophète Salih (‘alayhi Salam)

 

Salih (‘alayhi Salam), a été envoyé à Thamoud, et son cinquième arrière grand père est Thamoud le fils de ‘Aâd (la tribu de Hoûd). ‘Aâd, quant à lui, a pour quatrième aïeul Sâm le fils de Noé (‘alayhi Salam). Noé est donc l’ancêtre de Salih qui est l'un des prophètes arabes car notre prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit en s’adressant à Abu dhar : "les prophètes arabes sont quatre : Hoûd, Salih, choâib et ton prophète".

 

Il est étonnant que tous les prophètes aient été mentionnés dans l’Ancien Testament (Noé, Idris …) sauf Hoûd et Salih. En plus, seul le Coran raconte l’histoire des ‘Aâd et des Thamoud. Les juifs n’ont pas inscrit dans l’Ancien Testament, les histoires de ceux-ci pour la simple raison qu’ils sont des prophètes arabes. Certes, ils les connaissaient car Moïse en parlait beaucoup comme l'atteste le texte du Coran et en a parlé ainsi dans l’Ancien Testament. Allah Taala dit par le truchement de Moïse : " Et Moïse dit : «Si vous êtes ingrats, vous ainsi que tous ceux qui sont sur terre, [sachez] qu’Allah Se suffit à Lui-même et qu’Il est digne de louange. Ne vous est-il pas parvenu le récit de ceux d’avant vous, du peuple de Noé, des ‘Aad, des Thamoud… " (Sourate 14 : 8-9).

 
Le peuple de Thamoud

 

Thamoud connaissaient l’anéantissement que leurs prédécesseurs ‘Aad ont subi car les générations ont transmis cet évènement historique, mais malheureusement, ils ont renié Allah et sont devenus des idolâtres.

 

Allah Taala dit: "Et (Nous avons envoyé) aux Thamoud, leur frère Salih qui dit : "Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n'avez point de divinité en dehors de Lui. De la terre Il vous a créés, et Il vous a demandé de la faire peupler (et exploiter). Implorez donc Son pardon, puis repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est bien proche et Il répond toujours (aux appels)". (Sourate 11 : 61).

 

Les Thamoud, eux, ont répondu à Salih en disant : "Ils dirent : "Ô Salih, tu étais auparavant un espoir pour nous. Nous interdirais-tu d'adorer ce qu'adoraient nos ancêtres ? Cependant, nous voilà bien dans un doute troublant au sujet de ce vers quoi tu nous invites". (Sourate 11 : 62).

 

Dans la sourate 26, Allah Taala dit: "les Thamoud traitèrent de menteurs les Messagers. Quand Sâlih, leur frère (contibule) leur dit : “ ne craindrez –vous pas Allah ? “. Je suis pour vous un messager digne de confiance. Craignez Allah donc et obéissez–moi. Je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’univers. Vous laissera-t-on en sécurité dans votre présente condition ? Au milieu de jardins, de sources, de cultures et de palmiers aux fruits digestes ?" (Sourate 26 : 141-148). Ces versets nous apportent la preuve que la péninsule d’Arabie était couverte de verdure et de la pleine prospérité dont elle jouissait. En lisant attentivement le dernier verset, on constate que les palmiers font partie des cultures. Pourquoi Allah a-t-Il donc mentionné les palmiers à part ? Car ils ont une qualité très importante.

 

 

Allah Taala dit : "Creusez vous habilement des maisons dans les montagnes ?" (Sourate 16: 149). Ce qui signifie qu’ils ont atteint un degré très élevé de civilisation comme les ‘Aâd. Ces anciennes grandes civilisations ont été détruites. Cependant les accusations se succédaient contre Salih. Tantôt son peuple l’accuse d’être ensorcelé "ils dirent : tu n’es qu’un ensorcelé" dans le verset 153, tantôt d’être un homme comme eux "tu n’es qu’un homme comme nous" dans le verset 154, tantôt d’être un porteur de malheur "ils dirent nous voyons en toi et en ceux qui sont avec toi des porteurs de malheur", tantôt ils dirent "est-ce que le message a été envoyé à Lui à l'exception de nous tous? C'est plutôt un grand menteur, plein de prétention et d'orgueil". Allah Taala leur a répondu en disant: "Demain ils sauront qui est le grand menteur, plein de prétention et d'orgueil" (Sourate 54: 26).

 

Allah Taala dit : "Il dit (Salih): "Ô mon peuple, pourquoi cherchez-vous à hâter le mal plutôt que le bien? Si seulement vous demandiez pardon à Allah ? Peut-être vous serait-il fait miséricorde" (Sourate 27: 46).

 
Thamoud se moque de Salih (‘alayhi Salam)

 

Salih (‘alayhi Salam) a appelé son peuple à la foi avec une tendresse étonnante malgré toutes les accusations qu’ils ont portées contre lui en leur disant : "Il dit : "Ô mon peuple ! Que vous en semble, si je m'appuie sur une preuve évidente émanant de mon Seigneur et s'Il m'a accordé, de Sa part, une miséricorde, qui donc me protègera contre Allah si je Lui désobéis ? Vous ne ferez qu'accroître ma perte." (Sourate 11 : 63). Sa situation s’aggrava quand son peuple lui lança un défi. Allah Taala dit : "tu n’es qu’un homme comme nous, apporte donc un prodige, si tu es du nombre des véridiques" (Sourate 26: 154).

 

Ils voulaient se moquer de lui en lui imposant la condition de choisir ce prodige par eux-mêmes. Salih leur a dit :” si vous le choisissiez et qu'il se réalise, seriez-vous des croyants? “. Quand ils répondirent par l’affirmative, Salih les a fait jurer par Allah. Ils ont ensuite choisi par légèreté la plus grande roche dans la région et lui ont demandé de lui ordonner de se briser et d’en faire surgir la plus grande chamelle jamais créée depuis la création de l’univers. Ils ont de même imposé comme conditions qu’elle soit rouge, touffue de poil, pleine de dix mois, en fin de grossesse.

 

Alors, Salih a fait rassembler les gens et a prié Allah, il a ensuite ordonné à la roche de se briser. La roche a alors tremblé et s’est brisée. Une chamelle rouge en surgit. C’est Allah qui détient la souveraineté de toute chose… Dieu est tout grand et tout puissant.

 

Ainsi, a surgi la chamelle rouge, touffue de poil, pleine de dix mois, grande et sans précédent. Un miracle apporté par Allah Taala : "ô peuple, c’est la chamelle d’Allah" (Sourate 11 : 64). Et voilà que les gens traitèrent Salih de magicien et refusèrent de le croire. Il leur a dit : “ n’avons-nous pas passé un accord? » Ils répondirent en disant : « laisse la vivre avec nous pour un moment afin que nous soyons sûr que ce n’est pas de la magie ». Salih n’a consenti qu’à deux conditions pour durcir l’épreuve:

 

La première consiste à partager l’eau entre eux et elle, de la laisser boire un jour convenu, et à eux de boire un jour. La deuxième condition est de ne lui infliger aucun mal.

 

Les Thamoud avaient un seul puits, mais ils sont mis à une rude épreuve qui les a rendus trop moroses : le jour où boit la chamelle, il leur est interdit de s’approcher du puits ou d’y abreuver leurs bêtes qui ont peur en voyant cette grande chamelle. Celle-ci était installée près du rocher d’où elle a surgi et descendait à son jour pour boire toute l’eau du puits. Les Thamoud la trairont ensuite et boiront son lait.

 

Allah Taala a voulu examiner leur patience : "Nous leur enverrons la chamelle, comme épreuve, surveille – les donc et sois patient et informe – les que l’eau sera en partage entre eux (et la chamelle) ; chacun boira à son tour" (Sourate 54 : 27-28).

 

En dépit de ce miracle apporté par Allah, les Thamoud ont refusé de croire à cause de leur orgueil et de leur arrogance, seule une petite minorité a cru en Allah avec Salih. La plupart d’entre eux sont restés des mécréants et se sont mis d’accord pour égorger la chamelle qui avait mis bas un chamelon qui lui ressemblait parfaitement. Ce qui constituait une autre preuve. Les Thamoud la trayaient et buvaient son lait… Disaient-ils encore que c’est de la magie.  Allah Taala dit: "nous avions apporté aux Thamoud la chamelle qui était un miracle visible, mais ils lui firent du tort" (Sourate 17: 59).

 
Le plus misérable du Thamoud tua la chamelle

 

La chamelle dérangeait les Thamoud car elle compromettait leur vie matérielle. Ils décidèrent alors de l’égorger. Allah Taala dit: "les Thamoud, par leur transgression, ont crié au mensonge lorsque le plus misérable d’entre eux se leva (pour tuer la chamelle)" (Sourate 91 : 11-12).

 

Allah Exalté Taala dit : "puis, ils appelèrent leur camarade qui prit  (son épée) et la tua " (Sourate 54: 29). Après, les Thamoud en riaient et ils se sont mis d’accord ensuite pour tuer Salih.

 
Le châtiment

 

Allah Taala a sauvé Salih et anéanti les neuf tueurs. Salih, en voyant son peuple mangeant la chair de la chamelle et buvant, leur a dit : "Alors, il leur dit : "Jouissez (de vos biens) dans vos demeures pendant trois jours (encore) ! Voilà une promesse qui ne sera pas démentie". (Sourate 11 : 65). Il s’en alla ensuite avec les croyants. Les mécréants, eux, se sont moqués de Salih ; Allah Taala dit: "ils dirent :"Ô Salih, fais nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des Envoyés". (Sourate 7 : 77).

 

Le châtiment a alors débuté : le premier jour, en s’éveillant, ils s’étonnèrent en voyant leurs visages jaunir, le deuxième jour, ils sont transformés en rouge ardent comme l’Enfer de Sakar, le troisième, en noir comme la partie sombre de la nuit. Ils ont cherché Salih qui les avait quittés. Ils ont eu peur et ont pleuré et su que leur fin est arrivée si bien qu’ils creusèrent eux mêmes leurs tombes.

 

Après ces trois jours, le supplice a commencé sous différentes formes. Le Coran en fait mention en évoquant tantôt un Cri, tantôt une Foudre, tantôt un tremblement de terre. Ces trois sortes de supplices les ont effectivement saisis.

 

Le premier est le cataclysme; la terre a tremblé et la verdure a disparu. Allah Exalté Taala dit : "le cataclysme les saisit et les voilà étendus gisant sans vie dans leurs demeures" (Sourate 29 : 37).  Une fois que le cataclysme les ait saisis, c’est la foudre qui les frappa. Allah Taala dit: "De même, pour les Thamoud, quand il leur fut dit :” jouissez jusqu’à un certain temps !” Ils défièrent le commandement de leur Seigneur. La foudre les saisit alors qu’ils regardaient, ils ne purent ni se mettre debout ni être secourus". (Sourate 51 : 43, 44, 45). C’était une foudre qui a paralysé leurs mouvements. Ensuite, ils ont été saisis par le Cri. Allah Taala dit: "et le Cri saisit les injustes" (Sourate 11 : 67). Dans une autre sourate Allah Taala dit : "Nous lâchâmes sur eux un seul Cri, et voilà qu’ils furent réduits à l’état de paille d’étable" (Sourate 54 : 31).

 

Dans son chemin vers Tabouk, notre Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) est passé par les demeures des villes de Salih et a pénétré dans Al-Hîjr avec ses compagnons qui ne connaissaient pas l’histoire de l’endroit. Ils ont trouvé un puits où ils ont puisé l’eau pour boire, faire du pain et cuire les aliments. Quand le Prophète les vit faire, il leur interdit d’en boire et de manger ce repas en leur disant : “ vous passez par des gens qui ont subi un supplice". Même si cela se déroula des milliers d’années auparavant... c’est de mauvais augure, les péchés portent le malheur.

 

En passant par les villes du peuple de Salih, notre Prophète dit à ses compagnons : « ne passez pas par ceux qui ont été suppliciés qu’en pleurant sinon laissez couler des larmes tout exprès pour qu’un supplice semblable ne vous saisisse »

 

Après qu’il ait été secouru lui et les croyants et en quittant les demeures des Thamoud, Salih s’est adressé à son peuple exterminé en disant: "Alors il dit : "Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n'aimez pas les conseillers sincères !" (Sourate 7 : 79).

 

On sait que Salih a accompli le pèlerinage à la Mecque. Imam Ahmed rapporta que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) en allant au pèlerinage, est passé un jour par une vallée nommée Asfan. Il a interrogé Abu Bakr sur son nom, Abu Bakr a répondu : c’est la vallée de Asfan. Le Prophète a dit ensuite : "Hoûd et Salih sont passé par cette vallée en répondant à l’appel d’Allah et en accomplissant le pèlerinage à l’Antique maison".

 

Sources :

Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir 

Amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 02:07


L’histoire de Hoûd (‘alayhi Salam)

 

Les événements de notre histoire d'aujourd’hui se déroulent dans la péninsule arabe et plus précisément dans une région entre le Yémen et l’Oman qu’on appelle «AlRob‘ Al-khaly » (le quart vide). Cette région a un autre nom dans le Coran qui est celui de « Al-‘ahqâf » (les dunes ou les sables mouvants). La région d’Al-‘ahqâf était, au temps du peuple de Hoûd, une région verte, fertile et pleine de rivières. Mais, suite à la désobéissance de ce peuple et son ingratitude envers Dieu, la région fut transformée en un désert et resta comme témoin sur ce qui s’y était, jadis, passé.

 
Hoûd fut le premier prophète après le déluge

 

Après la fin du déluge, le premier prophète envoyé fut Hoûd. Il a été envoyé parmi la tribu de ‘Aad, un nom qui signifie le retour, car ils sont les premiers humains qui ont peuplé la terre après le déluge. Ils ont incarné le retour à la vie, mais ils ne l'ont pas compris et Dieu les a anéantis.  Hoûd était arabe. Abû dhar raconte dans un hadith rapporté par Ibn Habbâne : « Le prophète me cita les prophètes et les messagers de Dieu et me dit que parmi eux, quatre sont arabes : Hoûd, Saleh, Chu‘aïb et ton prophète, Abû dhar ».

 

 Hoûd était le petit fils de Sâm qui est lui-même le fils de Noé. Noé est le petit fils du prophète Idris ‘Enoch’ qui est lui-même le petit fils de Chu‘aïb qui est à son tour un petit fils d’Adam. Notons que tous les prophètes sont d'une même famille.

 
La tribu de ‘Aad

 

La génération qui suivit Noé était croyante et resta obéissante à Dieu. Ils ont vu la grâce d’Allah qui les sauva du grand déluge et n’osaient pas Lui désobéir. La descendance de Noé resta croyante pendant deux générations et ce n’est qu’au bout de la troisième que Satan commença à introduire l’idolâtrie parmi eux. Il l’introduit toujours de la même manière : quand les gens aiment un homme bienfaisant, après son décès, ils lui font un grand tombeau et Satan les incite ensuite à lui vouer un culte et l’adorer graduellement. Et la tribu de Hoûd fut des premières à retourner dans l'idolâtrie. Cent ans après le déluge, l’homme revint idolâtre.

 

La tribu du prophète Hoûd a été mentionnée sept fois dans le Coran et l’histoire de sa tribu, 18 fois. C’est une histoire qui n’a été mentionnée que par le Coran et jamais par les Livres précédents. Selon ce qui nous est rapporté par le Coran, cette tribu était d’une puissance extraordinaire, Allah Taala dit: « N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les ‘Aad. [Avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable, dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ? » (Sourate 89: 6-8). C’était une grande civilisation sans équivalent et sans précédent. La puissance qu’ils possédaient était également une puissance physique et c’est ce que nous indique le verset dans lequel Hoûd s’adresse à sa tribu en disant : « … Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’il accrut votre corps en hauteur (et puissance)… » (Sourate 7:69). On raconte qu’ils avaient également une architecture très sophistiquée et développée. C’est ce qu’on comprend par la parole du prophète Hoûd qui leur disait : « Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? » (Sourate 26:128). Dans un hadith, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: « Le jour de la résurrection n’arrivera pas avant que la péninsule arabe ne retrouve les rivières qui s’y trouvaient autrefois ».

 
L’avertissement

 

Allah Taala dit : « Et aux Aad, leur frère Hud : "Ô mon peuple, dit-il, adorez Dieu. Pour vous, pas d'autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez-vous donc pas ?" » (Sourate 7 :65). Mais son peuple ont répondit: « Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : « Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs » » (Sourate 7: 66). Hoûd a répondit : « Il dit : ‘Ô mon peuple, il n’y a point de sottise en moi ; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers. Je vous communique les messages de mon seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance. Quoi ! Vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse ? Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Et bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez» (Sourate 7: 67-69).

 

Allah Taala dit: « Les ‘Aad traitèrent de menteurs les Envoyés. Et quand Hoûd, leur frère, leur dit : ‘Ne craindrez-vous pas [Allah] ?’. Je suis pour vous un messager digne de confiance, Craignez Allah donc et obéissez-moi. Et je ne vous demande pas de salaire pour cela ; mon salaire n’incombe qu’au Seigneur de l’Univers. Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? » (Sourate 26: 123-128)

 
Les trois causes pour lesquelles Allah a détruit ‘Aad

 

L’un des dangers contre lesquels Hoûd avertissait son peuple était celui de vivre dans la frivolité. Le peuple de Hoûd ne construisait pas les monuments pour s’en servir ou les bâtiments pour se loger : il faisait tout cela par frivolité. Le deuxième danger est de croire à une demeure éternelle dans l’ici-bas. Et l’injustice dans la répression.

 

Allah Taala dit : « Craignez Celui qui vous a pourvus de [toutes les bonnes choses] que vous connaissez, qui vous a pourvus de bestiaux et d’enfants, de jardins et de sources. Je crains pour vous le châtiment d’un Jour terrible. Ils dirent : ‘Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal’. Ce ne sont là que des mœurs des anciens. Nous ne serons nullement châtiés".» (Sourate 28: 132-138).

 

Allah Taala dit : « Et Nous avons envoyé aux ‘Aad, leur frère Hoûd, qui leur dit : ‘Ô mon peuple, adorez Allah. Vous n’avez point de divinité à part Lui. Vous n’êtes que des forgeurs (de mensonges). Ô mon peuple, je ne vous demande pas de salaire pour cela. Mon salaire n’incombe qu’à celui qui m’a créé. Ne raisonnez-vous pas ? Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu’Il envoie sur vous du ciel des pluies abondantes et qu’Il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables » (Sourate 11: 50-52).

 

Le peuple de Hoûd lui dit: « …Ô Hoûd, tu n’es pas venu à nous avec une preuve, et nous ne sommes pas disposés à abandonner nos divinités sur ta parole, et nous n’avons pas de foi en toi. Nous dirons plutôt qu’une de nos divinités t’a affligé d’un mal. Il dit : ‘Je prends Allah à témoin –et vous aussi soyez témoins- qu’en vérité, je désavoue ce que vous associez, en dehors de Lui. Rusez donc tous  contre moi et ne me donnez pas de répit. Je place ma confiance en Allah, mon seigneur et le vôtre…» (Sourate 11: 53-56).

 

Le miracle de Hoûd était donc le fait que son peuple n’ait pas pu le tuer bien qu’il soit sans allié.

 
Le châtiment

 

Dans la première étape, c’est un cri qui détruit tous les signes de vie dans la tribu, Allah Taala dit: « Le cri, donc, les saisit en toute justice ; puis Nous les rendîmes semblables à des débris emportés par le torrent. Que disparaissent à jamais les injustes ! » (Sourate 23:41).

 

Puis arriva la deuxième étape : « Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leur vallées, ils dirent ; « Voici un nuage qui nous apporte de la pluie ». Au contraire ! C’est cela même que vous cherchiez à hâter : C’est un vent qui contient un châtiment douloureux, détruisant tout, par le commandement de son Seigneur ». Puis, le lendemain on ne voyait plus que leurs demeures. Ainsi rétribuons-Nous les gens criminels » (Sourate 46: 24-25). Cette étape est mentionnée également dans une autre sourate: « Et quant aux ‘Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu’Allah déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs ; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées. En vois-tu le moindre vestige ? » (Sourate 69: 6-8).  Et la terre verte fut réduite en poussière jusqu’à nos jours. Mais les signes de la présence de cette civilisation sont restés pour témoigner de cette histoire. Les satellites et des chercheurs américains ont récemment indiqué la présence de colonnes immenses et des traces de rivières sous le désert d’Al-Rob‘ Al-khaly: «Et Nous la laissâmes, comme un signe [d’avertissement]. Y a-t-il quelqu’un pour réfléchir ? » (Sourate 54: 15).

 

Quant à Hoûd, il fut sauvé : « Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes par une miséricorde de Notre part, Hoûd et ceux qui avec lui avaient cru… » (Sourate 28: 83).

 

Sources :

Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir 

Amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 04:14


L’histoire de Noûh ‘Noé’

 

L’arrière grand-père de Noûh est Idris (Enoch). 10 siècles ont été écoulés entre Adam et Noûh, d’après un hadith rapporté par Al imam Muslim : on a demandé au prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) «Adam, était-il un prophète ? Il a répondu : « Oui, un prophète qui a directement reçu les paroles de Dieu. On lui a demandé : « Combien de temps s’est-il écoulé entre Adam et Noûh ? » Il a répondu : « 10 siècles » ».

 

Au cours de la période qui s’était écoulée, depuis Adam jusqu’à Noûh (Noé), il y a eu de nombreux savants dont cinq étaient les plus distingués. Ils avaient précédé Noûh d’une ou deux générations au maximum. Ils ont été mentionnés dans la Sourate « Noûh ». Ces savants étaient beaucoup aimés par les gens. Cependant, Satan suivait la situation tout en la désapprouvant. Mais, le désespoir ne fait pas partie de la nature de Satan, il attend seulement le bon moment. Il ne t’attaque jamais aux moments de gloire, il attend jusqu’à ce que tu t’affaiblisses puis il attaque. Il a attendu jusqu’après leur mort pour agir. 

 
Avant Noûh (‘alayhi Salam)

 

Apres la mort de ses cinq savants, il a inspiré aux gens qui les ont aimés de leur édifier des statues qui leur ressemblent, afin qu’ils se souviennent d’eux. La fidélité l’exige. Il sait donc qu’il ne pourra jamais les convaincre d’adorer ces statues, alors, il va attendre cinquante ans, en attendant la mort de la première génération. Après la première génération, il a dit à la seconde, il faut tourner autour de ces statues à leur mémoire, vous serez ainsi plus proches de Dieu, et plus proches de ces honorables savants. Ils ont  commencé donc à le faire. Ensuite, il leur a inspiré de les adorer et de se prosterner devant eux pour s’approcher plus vite de Dieu parce qu’Il est loin d’eux. Satan a fait cela avec trois générations.

 
Noûh et son peuple

 

Noûh n’a donc été envoyé que lorsque le polythéisme se propagea sur terre. Voyez la Miséricorde de Dieu. Il ne laisse jamais la Terre sans réformateurs. Noûh (‘alayhi Salam) est resté 950 années à inviter son peuple à Dieu. Allah sobhanh dit : «… Il demeura parmi eux mille ans moins cinquante années… » (Sourate 29:14) 

 

Son âge est réparti sur trois périodes :

La première période : va depuis la naissance jusqu’à son envoi comme messager par Dieu. On a dit qu’elle a duré 50 ans. C’est prévu puisque nous savons que la moyenne de l’âge des prophètes lors de la révélation du message divin est entre 40 et 50 ans.  

La seconde période : est de 950 années, jusqu’au déluge.

La troisième période : vient après le déluge. Depuis que l’arche de Noûh s’est reposée sur terre et que la foi s’est propagée sur terre jusqu’à la mort de Noûh.

 

Le total dépasse donc mille ans. Il est donc le plus âgé parmi les prophètes. Adam, lui, a vécu 940 années seulement. Pourtant, malgré ses longues années de souffrance, 80 personnes seulement, au plus, ont répondu à son invitation. C’est à dire, que tous les douze ans, une personne seulement a pu suivre le prophète.

 

Noûh a souffert pendant 950 années : de menaces, des railleries, des coups, durant 950 années. Il a subi tous les genres de tortures. Quelques citations évoquent que parfois, il recevait tellement de coups qu’il en perdait conscience. Ils le couvraient alors par une pièce de tissu (comme un linceul) et le couvraient de poussière en croyant qu’il mourrait, puis il reprenait des forces et retournait à son peuple pour les inviter à Dieu. Ils l’ont même accusé d’égarement et de folie.

 

Allah Taala dit : « Les notables de son peuple dirent : Nous te voyons dans un égarement manifeste. Il dit: Ô mon peuple, il n’y a pas d’égarement en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers » » (Sourate 7: 60-61).

 

Allah Taala dit : « Avant eux, le peuple de Noé avait crié au mensonge. Ils traitèrent Notre serviteur de menteur et dirent : « C’est un possédé ! » et il fut repoussé » (Sourate 54: 9).

 

 Allah Taala dit aussi : « Ils dirent : « Si tu ne cesses pas, Noé, tu seras certainement du nombre des lapidés ! ». (Sourate 26 : 116).

 
L’avertissement

 

Allah Taala dit : « Nous avons envoyé Noé vers son peuple : « Avertis ton peuple, avant que leur vienne un châtiment douloureux. Il [leur] dit : « O mon peuple, je suis vraiment pour vous, un avertisseur clair, pour qu’Il vous pardonne vos péchés et qu’Il vous donne un délai jusqu’à un terme fixé. Mais quand vient le terme fixé par Allah, il ne saurait être différé si vous saviez ! Il dit : « Seigneur ! J’ai appelé mon peuple, nuit et jour. Mais mon appel n'a fait qu'accroitre leur fuite. Et chaque fois que je les ai appelés pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles, se sont enveloppés de leurs vêtements, se sont entêtés et se sont montrés extrêmement orgueilleux. Ensuite, je les ai appelés ouvertement. Puis je leur ai fait des proclamations publiques, et des confidences en secret» (Sourate 71 :1-8).

 

D’après les versets nous tirons que Noûh (‘alayhi Salam) est resté 950 années à inviter son peuple au chemin de la croyance, jour nuit. Mais quand il leur parlait, ils mettaient les doigts dans les oreilles pour ne pas entendre, Noûh s’est mis à leur parler avec les signes, et eux, pour ne plus le voir se sont comportés ainsi, se sont enveloppés de leurs vêtements, pour ne plus voir ce que Noûh tentait de mimer. Malgré tout, il continue à transmettre son message, rien ne l’arrête.

 

Apres leurs refus de ses invitations vers Allah Taala, Noûh (‘alayhi Salam) a dit : «Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur, pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes et qu’Il vous accorde beaucoup de biens et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières. Qu’avez-vous à ne pas vénérer Allah comme il se doit. Alors qu’Il vous a créés par phases successives ? N’avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ? Et c’est Allah qui, de la terre, vous a fait croître comme des plantes. Puis Il vous y fera retourner et vous en fera sortir véritablement. Et c’est Allah qui vous a fait de la terre un tapis, pour que vous vous acheminiez par ses voies spacieuses.» (Sourate 71 :10-20).

Après tout ces efforts, voila les résultats : « Noé dit: "Seigneur, ils m'ont désobéi et ils ont suivi celui dont les biens et les enfants n'ont fait qu'accroître la perte. Ils ont ourdi un immense stratagème, et ils ont dit: "N'abandonnez jamais vos divinités et n'abandonnez jamais Wadd, Suwâ, Yaghû, Ya`ûq et Nasr." Elles (les idoles) ont déjà égaré plusieurs. Ne fais (Seigneur) croître les injustes qu'en égarement. A cause de leurs fautes, ils ont été noyés, puis on les a fait entrer au Feu, et ils n'ont pas trouvé en dehors d'Allah, de secoureurs. Et Noé dit: «  Seigneur, ne laisse sur terre aucun infidèle. » (Sourate 71: 21-26).

 

C’est fini, ils ont eu leur chance; « Seigneur, ne laisse sur terre aucun infidèle. » Cela va être exaucé. C’est terminé. Le verset 27 qui suit relate que notre Seigneur dit: « Si Tu les laisses (en vie), ils égareront Tes serviteurs et n’engendreront que des pécheurs infidèles. Seigneur ! Pardonne-moi, et à mes père et mère qui entre dans ma demeure croyant, ainsi qu’aux croyants et croyantes; et ne fais croître les injustes qu’en perdition» (Sourate 71: 28).

 
La construction de l’arche

 

Allah Taala dit « Et il fut révélé à Noé : "De ton peuple, il n'y aura plus de croyants que ceux qui ont déjà cru. Ne t'afflige pas de ce qu'ils faisaient. Et construis l'arche sous Nos yeux et d'après Notre révélation. Et ne M'interpelle plus au sujet des injustes, car ils vont être noyés". » (Sourate 11: 36)

 

Les savants disent que Noûh a passé 300 ans pour la construction de l’Arche mais on a aucune preuve ni dans le Coran ni dans la Sunna. Le prophète Noûh est dans un désert aride et il doit construire le navire et mettre toutes les créatures mâles et femelles, chameaux, vaches et taureaux poules et coqs, oiseaux, insectes, animaux…tout cela devrait être à bord du navire. Pendant la construction de son navire, les non-croyants s’ont moqué de lui. Allah Taala dit : Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit : "Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquerez [de nous]. Et vous saurez bientôt à qui viendra un châtiment qui l’humiliera, et sur qui s’abattra un châtiment durable ! » (Sourate 11: 39)

 
L’inondation et du déluge

 

Allah Taala dit : “Puis, lorsque Notre commandement vint et que le four se mit à bouillonner (d'eau), Nous dîmes: "Charge (dans l'arche) un couple de chaque espèce ainsi que ta famille - sauf ceux contre qui le décret est déjà prononcé - et ceux qui croient". Or, ceux qui avaient cru avec lui étaient peu nombreux.” (Sourate 11:40).

 

Pourquoi donc un couple de chaque espèce ? Certainement vous savez pourquoi de chaque espèce un couple... animaux, oiseaux, et insectes… enfin tout. Parce que toute la terre sera noyée… Puisque la vie recommencera depuis le début, il devra y avoir une reproduction même au niveau des oiseaux, des insectes, et des animaux.

 

La famille de Noé est composée de trois catégories de personnes : un père et une mère croyants, une épouse incroyante et quatre enfants, dont un qui est resté incroyant. Allah Taala dit : « Dieu a cité en parabole pour ceux qui ont mécru la femme de Noé et la femme de Lot. Elles étaient sous l'autorité de deux vertueux de Nos serviteurs. Toutes deux les trahirent et ils ne furent d'aucune aide pour (ces deux femmes) vis-à-vis d'Allah… » (Sourate 66:10)

 

Maintenant l’arche est composée d’un mâle et une femelle de chaque espèce d’animaux, les 80 croyants et la famille du prophète Noé, à l’exception de son épouse et son fils.

 

Allah Taala dit : « Et il dit : « Montez dedans. Que sa course et son mouillage soient au nom d’Allah. Certes  mon Seigneur est Pardonneur et Miséricordieux. Et elle vogua en les emportant au milieu des vagues comme des montagnes. Et Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche) : "Ô mon enfant, monte avec nous et ne reste pas avec les mécréants. Il répondit : "Je vais me réfugier vers un mont qui me protégera de l'eau". Et Noé lui dit : "Il n'y a aujourd'hui aucun protecteur contre l'ordre de Dieu. (Tous périront) sauf celui à qui Il fait miséricorde". Et les vagues s'interposèrent entre les deux, et le fils fut alors du nombre des noyés.» (Sourate 11: 41-43)

 

Noé appela son fils, qui restait en un lieu écarté (non loin de l'arche). Mais Malheureusement ce dernier ne voulait pas croire en Dieu et au déluge.

 
La fin du déluge

 

Allah  ordonna à Noûh de sortir de l'Arche après qu'il soit descendue sur la montagne Joudi, et l'eau suinta dans la terre et sécha, "avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi..." signifie que tu descendes et que tu sortes sans peur et avec la bénédiction sur toi, et sur ceux qui naîtront de tes générations venant après toi. Allah ne donna pas d'enfants à ces croyants qui furent sauvés avec Noûh. Ainsi toute la lignée humaine revient aux fils de Noûh. Ainsi ils sont la postérité de Cham, d’Ham ou de Japhet. Allah  dit : « Et Nous fîmes de sa descendance les seuls survivants » (Sourate 37 :77)

 

Après le déluge, l’arche de Noé se posa sur une montagne. Noé fit alors cette invocation que nous connaissons tous, et qui montre le souci qu'avait ce prophète pour les générations futures. Il dit : «Seigneur ! Pardonne-moi, et à mes père et mère et à celui qui entre dans ma demeure croyant, ainsi qu’aux croyants et croyantes… » (Sourate 71: 28).  Ce qui veut dire que le prophète Noûh a imploré le pardon d’Allah pour nous tous bien avant notre naissance et sans nous connaître.

 

Par la suite, la progéniture de Noé descendit de la montagne. Mais qui sont-ils ses enfants ? Il laissa trois fils : (Cham) Hâm, (Sem) Sâm et (Japhet) Yafeth qui devinrent, respectivement, les ancêtres des arabes, des éthiopiens et des romains. Selon le Hadith rapporté par Imâm Ahmad, le prophète (BP sur lui) dit : « Les fils de Noé sont trois : Sâm le père des arabes, Hâm le père des éthiopiens et Yafeth le père des romains ». Autrement dit, la race arabe constitue la descendance de Sâm, les personnes de peau noire sont la descendance de Hâm et enfin, les européens et les autres représentent la descendance de Yafeth. C’est pour cela que l’une des erreurs souvent commises par les gens est d’appeler les américains, les fils de l’oncle Sâm. Les américains sont les fils de Yafeth.

 

Chaque fils s'établit dans une région précise : Hâm s’installa en Afrique, Sâm dans le Moyen-Orient et Yafeth en Europe. C’est pour cela que, dans l’origine, tous les habitants de la Terre étaient croyants.

 

Sources :
Le Coran

Tafssir Ibn katir

amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 01:10


L’histoire d’Idris ‘Enoch’

 

Après la mort d’Abel, Adam (‘alayhi Salam)  a eu un fils qu’il nomma Seth (‘alayhi Salam), qui signifie : « Le don de Dieu ». Adam lui a appris les sciences terrestres aussi bien que les sciences de l’au-delà.

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Allah a révélé cent et quatre Livrets, dont cinquante pour Seth seul». Vous vous poseriez cette question, pourquoi alors Seth, qui a pour lui seul cinquante livres, c’est parce que l’humanité était encore à ses premiers débuts, c’est pourquoi elle avait besoin des lois divines pour réglementer la vie des hommes.

 

Peu après, Idris ‘Énoch’ (‘alayhi Salam) fut envoyé comme messager. Il est le premier messager après Adam et Seth. Six générations se sont écoulées depuis Adam jusqu’à lui. On dit qu’il était né durant la vie d’Adam, ce dernier a vécu 940 ans. Au fait, nous n’en avons aucune preuve dans le Coran et la Sunna, mais, on dit qu’il a vécu 120 années de la vie d’Adam. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: “ Allah a révélé cent et quatre Livrets.” ; puis il s’est mis à expliquer comment ces livrets ont été distribués sur tous les messagers. Il dit que dix livrets ont été révélés à Adam, cinquante à Seth, trente à Idris, dix à Ibrahim (Abraham), et ensuite Dieu a fait descendre le Zabûr, la Thora et l’Évangile, et ensuite le Discernement. Le total est de 104 Livres »

 

On dit qu’Idris était né en Égypte. Dieu l’a envoyé aux anciens Égyptiens. Nous n’en avons aucune preuve dans le Coran ou la Sunna, mais nous en avons deux preuves, l’une dans tous les livres israéliens qui disent qu’Idris fut né et a vécu en Égypte. L’autre preuve est celle des fouilles des anciens Égyptiens qui prouvent qu’un prophète avait été envoyé depuis longtemps aux Égyptiens, et qu’il a été élevé dans le ciel. Effectivement, dans notre Saint Coran, nous avons un verset qui nous dit qu’Idris fut élevé à un haut rang. Les scientistes disent qu’il est impossible que les anciens Égyptiens aient eu l’idée de la conquête de l’espace, à moins que cette idée ait une origine quelconque. Alors, il se peut…

 

 

Le prophète Idriss (‘alayhi Salam) n’a été évoqué qu’une seule fois dans le Coran, spécifiquement dans la Sourate « Maryam » (Marie) : « Et mentionne Idris, dans le Livre. C’était un véridique et un prophète. Et Nous l’élevâmes à un haut rang.”(Sourate 19 :56-57).

 

Mais quel est ce haut rang auquel il a été élevé ? C’est le quatrième ciel. Au fait, le prophète Mohamed (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: « Le jour où le Prophète fut transporté au ciel, il monta au quatrième ciel où il trouva un homme assis et il demanda : “ Qui est-ce Djbrîl  ? Il lui répondit: “Idris.” Idris dit : “Bienvenue au Prophète vertueux et au frère vertueux » (Rapporté par Al Bokhari et Muslim)

 

Au temps du Prophète Idriss (as) il y avait un roi cruel qui avait le contrôle total sur la vie et la propriété des gens. Un jour le roi est sorti de sa capitale pour une excursion.

 

En route, il a vu un joli jardin qu'il a beaucoup aimé. Il a appelé le propriétaire du jardin et lui dit de lui remettre le jardin. Le propriétaire qui était un homme pieux, a répondu que grâce au jardin il subvenait aux besoins de sa famille et qu'il ne voulait pas le lui remettre. Le roi a offert de l'acheter mais le propriétaire a refusé. Le roi est retourné à son palais de mauvaise humeur.

 

La femme du roi était une femme méchante. Quand elle sut ce qui s'est passé, elle a conseillé au roi d'appeler certains de ses amis sans scrupule comme des témoins au tribunal. Elle leur a demandé de jurer que le propriétaire n'était pas un simple croyant mais qu’il était aussi en train de comploter contre le roi. Quand ces menteurs ont témoigné devant le tribunal, le propriétaire fut appelé et accusé de ces crimes. Bien qu'il jure qu'il était innocent, le roi ne l'a pas écouté et l'a tué. Puis il confisqua la terre de l'homme pour lui-même.

 

Ce meurtre du roi avide a déplu à Allah Taala, et il a ordonné le Prophète Idriss (‘alayhi salam) d'aller voir le roi et de lui dire que non seulement il avait tué un homme pieux, mais qu’il avait aussi volé sa terre et laissé sa famille sans un sou. Quand le Prophète Idriss (‘alayhi salam) a rapporté ce message au palais, le roi devint furieux et lui dit :"Il serait mieux que tu partes avant que je ne te tue de mes propres mains". Le Prophète Idriss (‘alayhi salam) est parti, mais la reine a décidé d'envoyer des hommes à ses trousses pour le tuer. Le Prophète Idriss a appris alors que sa vie était en danger. Il a alors quitté la ville et s'est réfugié dans une caverne dans une montagne et un ange lui apportait de la nourriture. Il priait Allah en disant "Ô Seigneur, n'envoie pas tes bénédictions sur cette ville".

 

La prière du Prophète Idriss a été exaucée et la punition d'Allah Taala est descendue sur le roi. Il a perdu son trône et est mort d'une mort honteuse. Sa capitale fut détruite. La royauté est passée sous la main d'un autre roi cruel. Vint ans passèrent après la disparition du Prophète Idriss (‘alayhi salam). Durant ce temps, pas une seule goutte de pluie ne tomba et le peuple souffrit terriblement. Ils ont réalisé que leur misère était causée par la malédiction du Prophète Idriss (‘alayhi salam) et ils ont prié Allah Taala de leur pardonner. Allah a accepté leur prière et a envoyé à nouveau le Prophète Idriss (‘alayhi salam) dans la ville. Tout le monde l'a entouré et a promis de l'obéir et d'adorer Allah. Puis il a prié et la sécheresse a pris fin.

 

Le Prophète Idriss (‘alayhi salam) a guidé son peuple pendant de nombreuses années. Il fut un Prophète qui avait le respect et l'affection de tout son peuple. Finalement Allah l'a élevé au paradis.

 

 

Sources :

Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir 

Amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 22:22

 
Abel et Caïn (kabil et habil)

 

Après avoir parlé d'Adam (‘alayhi Salam), on va parler l'histoire des ses fils. Allah Taala dit : «Et raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l’un fut accepté et celui de l’autre ne le fut pas...» (Sourate 5: 27).

 

À chaque naissance Adam et Eve avaient des jumeaux (garçons et filles) et cela est dû à une sagesse divine importante : pour que la procréation commence et le nombre de l'humanité s'accroisse vite. Allah Taala a ordonné à Adam d'interdire au mâle d'épouser sa sœur jumelle, mais d'épouser la sœur jumelle de l'autre mâle. Il fallait que ce mariage ait lieu afin d'accroître la descendance selon la volonté d'Allah. Adam avait deux fils et deux filles Caïn et sa sœur jumelle et Abel et sa sœur jumelle. Caïn était plus âgé qu'Abel (Nous n’avons aucune preuve que Caïn soit le premier fils d'Adam). La jumelle de Caïn était très belle par contre celle d'Abel, était d'une moindre beauté. Selon la législation d'Allah, il fallait que Caïn épouse la jumelle de son frère Abel et que ce dernier épouse, à son tour, la jumelle de Caïn.  Mais Caïn voulut épouser sa sœur jumelle qui était la plus belle. Adam ordonna à Caïn d'accepter la législation d'Allah Taala, mais Caïn a insisté. Donc pour résoudre ce problème, Adam a demandé à ses deux fils de faire une offrande à Allah. Celui dont le sacrifice serait consumé par le feu, épousera la sœur jumelle de Caïn.

 

 
Le premier crime sur terre

 

Caïn était un cultivateur et qui voulait pourtant épouser la plus belle, offrit les plus mauvaises de ses cultures. Tandis qu'Abel, qui était berger, offrit les meilleurs de ses moutons. Alors le feu a dévoré l'offrande d'Abel et a laissé celle de Caïn qui en devint furieux. Il dit à son frère Abel qu'il allait le tuer pour qu'il n'épouse pas sa sœur et il finit par exécuter sa menace. Ce meurtre est le premier crime ayant eu lieu sur la terre.

 
Qui est le responsable ?

 

Une question se pose : qui est le responsable du péché, Caïn ou sa sœur ? Car les livres israélites ont rapporté que la cause de la descente d'Adam sur la terre est Eve, et que la cause du meurtre d'Abel par son frère Caïn est la sœur de ce dernier. Cela est faux, car la sœur de Caïn était pieuse. La preuve est que Caïn a été seul à être interrogé par Dieu au sujet du meurtre car il est le seul responsable du péché.

 

On revient au verset 27 de sourate 5, Allah Taala dit : «Et raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam.». Qu'est ce que le "et" signifie au début du verset ? Est ce qu'il a une relation avec ce qui précède ? Est-ce qu'il veut dire "c'est comme nous t'avons déjà dit" ? Retournons aux versets précédents pour voir si une relation existe entre eux. Dans la même sourate à partir du verset 20 jusqu'au 29, les versets parlent des enfants d’Israël et comment le Prophète Moïse (‘alayhi Salam) leur a demandé d'entrer dans la terre Sainte et qu'ils refusèrent en prétendant qu'ils avaient peur. Quel est donc le lien entre les enfants d'Israël, leur peur et leur refus d'entrer dans la terre Sainte et l'histoire des deux fils d'Adam ? Pourquoi Allah a lié leur histoire à celle des deux fils d'Adam ?

 

Les enfants d'Israël ont refusé car ils étaient lâches. C'est la lâcheté qui les a empêchés d'obéir à Moïse. La lâcheté est due à la peur d'être tué (la mort ici en faisant la guerre pour entrer dans la terre Sainte). Caïn était téméraire, alors il a tué son frère. Ceux-là sont lâches et celui-ci est téméraire, et cela afin qu’Allah nous montre que la lâcheté est un péché ainsi que le meurtre. Regarde le parallèle que dresse le coran : Allah veut nous montrer qu'il nous est recommandé d'être courageux sans témérité.

   

Allah Taala dit : «Et raconte-leur en toute vérité l’histoire des deux fils d’Adam. Les deux offrirent des sacrifices; celui de l’un fut accepté et celui de l’autre ne le fut pas. Celui-ci dit : «Je te tuerai sûrement».» (Sourate 5 :27).

 

Caïn a dit à son frère «Je te tuerai sûrement». «Allah n’accepte, dit l’autre, que de la part des pieux». C'est comme s’il lui disait pourquoi tu veux me tuer ? Le problème n'est pas en moi mais en toi car tu n'étais pas pieux quand tu as offert ton sacrifice et Allah ne l'a pas accepté, pourquoi tu me reproches ce que je n'ai pas fait. Allah Taala dit : «Allah n’accepte, dit l’autre, que de la part des pieux» (Sourate 5: 27).

 

Dans le verset 28 de la sourate 5, Abel dit à son frère Caïn : « Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n’étendrai pas vers toi ma main pour te tuer : car je crains Allah, le Seigneur de l’Univers. ».

 

Ibn Abbas et Ibn Omar (Radia Allah ‘anhoma) ont dit :"Abel était plus fort et plus musculeux, pourtant il lui dit " Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n’étendrai pas vers toi ma main pour te tuer".

 

Puis vient le verset 29 de sourate 5 où Allah Taala dit: «Je veux que tu partes avec le péché de m’avoir tué et avec ton propre péché : alors tu seras du nombre des gens du Feu. Telle est la récompense des injustes» (pourquoi sont cités dans ce verset les mots : "le péché de m’avoir tué" et "ton propre péché", le premier désigne le péché du Caïn en tuant son frère et le deuxième désigne le fait que Caïn a désobéi à Allah quand il refusa de se marier avec la sœur jumelle d'Abel).

 
Comment Caïn a tué son frère ?

 

Allah Taala dit : «Son âme l’incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants.» (Sourate 5:21).

 

Caïn a laissé l'idée s'emparer de lui et l'a laissée occuper son esprit jusqu'à ce qu'elle le pousse à tuer son frère. Ils disent qu’il frappa son frère d'une barre de fer qu'il avait sur lui et le tua. On rapporta aussi qu'il l'avait tué avec une grosse pierre qu'il lui lança sur la tète alors qu'il dormait. Une autre version dit qu'il l'avait tué en l'étouffant et en le mordant comme le font les bêtes sauvages ou qu'il l'a étranglé dans son sommeil, jusqu'à ce qu'il mourut. Mais le Coran ne nous a pas mentionné la manière. Dieu est le plus Savant.

 

Al’ imam Ahmad a rapporté, d'après Ibn Mas'ud, que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Aucune âme n'est tué injustement sans que le premier fils d'Adam n'en assume une part de responsabilité, car il fut le premier à commettre un meurtre. » Rapporté par Al-Boukhari.

 

Toute personne tuée injustement jusqu'au jour du jugement, Caïn recevra de son châtiment. C'est comme s'il recevait la moitié du châtiment des gens du Feu. Allah veut attirer notre attention sur un sens très important, regardons ce Hadith: «celui qui institue une mauvaise coutume en supportera le péché ainsi que le péché de tous ceux qui agissent après lui selon cette coutume».

 

On raconte que Caïn prit son frère mort sur ses épaules. Ne sachant quoi en faire, il parcourut le monde mal dans sa peau en butte au désespoir. C’est alors qu’il vit deux corbeaux s’entre-tuer. Il vit le vainqueur enterrer l’autre sous terre. Comme il a tué par orgueil et par jalousie, Dieu a voulu l’humilier en lui faisant donner une leçon de morale par un corbeau. Allah Taala dit : «Puis Allah envoya un corbeau qui se mit à gratter la terre pour lui montrer comment ensevelir le cadavre de son frère.» (Sourate 5:31). Le corbeau est un obéissant à Allah, il est un des soldats d'Allah. Il est même incapable d'être comme le corbeau. Celui qui commet le péché est lâche et faible. Caïn dit : «Malheur à moi ! Suis-je incapable d’être, comme ce corbeau, à même d’ensevelir le cadavre de mon frère?» (Sourate 5 :25)

 
Est-ce Allah lui pardonna ?

 

 Caïn a éprouvé du remord mais pourquoi Allah ne lui a pas pardonné ? On a vu dans un Hadith que Caïn recevra une partie du châtiment pour toute âme tuée injustement après lui. Je vous ai dit que si la personne se repent, Allah lui pardonne. Donc pourquoi Allah n'a pas pardonné à Caïn ? Car c'est vrai qu'il a eu du remord mais pas un remord de repentance mais d'incapacité ; après avoir tué son frère, Caïn portait le cadavre de son frère qui était en train de se putréfier. Il ne savait rien sur l'enterrement. Le corbeau n'était pas encore venu et les animaux s'approchaient de lui. Alors il devenait inquiété et troublé. Donc son regret est dû à son incapacité et non pas à son désaveu notamment quand il s'est senti incapable devant le corbeau.   

 

Allah Taala dit: «C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes» (Sourate 5:32).

 

Abel était mort et Caïn s'est enfui. Nous ne savons pas comment était sa fin, à l’exception d’un hadîth du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) que nous avons rapporté la fois passée : «" Il n'est pas de péché qui mérite davantage de punition dans ce bas monde, en sus de celle de l'au-delà, que l'injustice et la rupture des liens de parenté."Sahih al-Bokhari et Muslim».

 

Après la mort de Abel, Adam a eu un fils qu’il nomma Seth, qui signifie : « Le don de Dieu ». Adam lui a appris les sciences terrestres aussi bien que les sciences de l’au-delà. Les historiens ont dit qu'Adam ne mourut qu'après avoir vu le nombre de ses enfants et petits-enfants atteindre quatre cent mille. Et Dieu est le plus savant.

 
Sources :
Coran : sourate 4
Les histoires des Prophètes par Ibn Kathir
 
Amrkhaled.net
Oumma.com

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
9 juillet 2006 7 09 /07 /juillet /2006 00:58


Descente d’Adam et d’Eve sur Terre

 

Nous nous avons vu que Adam et Eve avaient désobéi aux ordres divins en mangeant de l’arbre interdit. Il faut bien signale que tous les deux étaient à blâmer et qu’ils avaient été tous les deux victimes de Satan, Allah Taala dit : Ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et ne mangez en vous deux, à votre guise; et n'approchez pas l'arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes. Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant: Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d'être immortels ! Et il leur jura: Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseillé. Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu'ils eurent goûté de l'arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela: Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré? Tous deux dirent: Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants. Descendez, dit [Allah], vous serez ennemis les uns des autres. Et il y aura pour vous sur terre séjour et jouissance, pour un temps. Là, dit (Allah), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir. (Sourate 7: 19-25)

 

Le discours coranique s’adressait à Adam et à Eve. Et il n’y a aucune preuve dans le Coran que c’était Eve qui avait corrompu Adam. Cependant, dans un autre verset, Adam serait celui qui a été trompé le premier : « Puis le Diable le tenta en disant: «Ô Adam, t’indiquerai-je l’arbre de l’éternité et un royaume impérissable? Tous deux (Adam et Eve) en mangèrent. Alors leur apparut leur nudité. Ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du paradis. Adam désobéit ainsi à son Seigneur et il s’égara. » (Sourate 20: 120-121). Satan s’adressait à Adam et Eve l’a suivi. Adam est donc plus responsable, étant l’homme. Les femmes peuvent s’en réjouir puisque elles ont été accusées des siècles durant. Eve partage cette responsabilité avec Adam.

 

Allah Taala dit : « Ô fils d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent. Ô fils d’Adam! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d’où vous ne les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point ». (Sourate 7 :26-27)

 

Ces deux derniers versets contiennent le résumé et l’essentiel de l’histoire d’Adam. Cependant, le musulman doit garder son corps et son âme de tous les maux et il se doit de méditer les versets du Coran pour en tirer les bonnes leçons.

 
Adam se repentit

 

Apres avoir désobéi a Allah, Adam (‘alayhi Salam) courait dans le Paradis honteux devant Allah. Le Tout-puissant l’appela : “Adam, me fuis-tu?” Adam répondit : “Non, mon Seigneur mais de honte.

 

Notre maître Adam marchait au Paradis et demandait : Ô Allah, ne m’as-tu pas créé de Tes mains ? Allah répondit : “Oui Adam.” Adam reprit : “Ne m’as-tu pas insufflé de Ton âme ? Allah dit : “Oui Adam.” Adam demanda : “Ô Allah, n’as-tu pas fait les Anges se prosterner pour moi ? ” Il dit : “Oui Adam.” Ô Allah, n’est-ce pas Toi qui m’as dit: “Qu’Allah te recouvre de Sa miséricorde, le jour où j’ai éternué au Paradis ? ” Il dit : “Oui, Adam.” Adam dit : “Ô Allah, est-ce que Ta miséricorde ne précède pas Ta colère ? ” Il dit : “Oui, Adam.”Adam dit : “Ô Allah, si je me repens, me feras-Tu retourner au Paradis ? ” Il dit : “Oui, Adam.” Adam dit : “Alors, je me repens à Toi Mon Seigneur.

 

Mais Adam ne savait pas comment se repentir. Il était le premier à le faire et n’avait pas appris comme nous à demander pardon à Allah et à le prier d’accepter notre repentir. C’est la première fois qu’il commettait une faute et ne savait pas quoi dire. Allah Taala dit : « Puis Adam reçut de son Seigneur des paroles et Allah agréa son repentir... » (Sourate 2:37.). Allah Taala accepta le repentir d’Adam, louange à Lui. Allah Taala dit : «…Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants». (Sourate 7:23). Tels ont été les mots que Adam a prononce pour demander pardon a Allah Sobhanh.

 

 Adam n’a pas arrêté de pleurer, mais quand il est descendu sur Terre, écoutons ce que dit Ibn Al-Qayim à ce sujet: « Allah, comme s’Il caressait Adam de la main après l’avoir vu fortement pleurer, lui dit : “Ô Adam ! Je t’ai fait subir l’épreuve du péché parce que Je voulais manifester Ma patience, Ma grâce et Ma générosité envers toi. Ô Adam ! Si vous ne péchiez pas, Je vous aurais anéantis et J’aurais amené d’autres gens qui pécheraient et se repentiraient et à qui Je pardonnerai. Ô Adam, tu pénétrais chez Nous comme un roi pénètre chez un autre roi (avant d’avoir péché) mais maintenant tu pénètres chez Nous comme un serviteur et Nous aimons mieux cela. Ô Adam ! Si Je te préserve, toi et ta descendance, des péchés à qui est-ce que Je ferai don de Ma miséricorde, de Ma clémence, de Mon pardon, de Mon repentir puisque Je suis le compatissant ? Ô Adam ! Ne t’effraye pas quand Je te dis de sortir du Paradis parce que Je ne l’ai créé que pour toi.  Descend vers l’habitat des croyances (La Terre) et sème ta graine jusqu’à ce que Je te manque et que tu veuilles retourner à Moi, je te recevrai, t’ouvrirai la porte de Mon Paradis et te remettrai à ta place à côté de Moi. Ô Adam! Nous aimons mieux un péché pour lequel tu t’humilies devant nous qu’une bonne action avec laquelle tu te pavanes. Ô Adam, Nous aimons les gémissements des pécheurs plus que les chants de louange des hypocrites.” (La faute est ainsi parfois nécessaire parce que la personne sent de l’humilité devant Allah et se repent c’est à dire retourne à Lui et apprends à nouveau la servitude).  Elle sent le besoin d’Allah et de Sa clémence. » 

 

Dans un hadîth Qodsi Allah Taala dit : Ô fils d’Adam, tant que tu M’invoques et que tu M’implores, Je te pardonne sans m’en soucier. Ô fils d’Adam, si tes péchés font un tas qui arrive au ciel et que tu Me demandes pardon, Je te pardonnerai. Ô fils d’Adam si tes péchés sont aussi nombreux que les grains de sable de la Terre, que tu Me demandes pardon et que tu viens à Moi sans rien M’associer, Je viendrai à toi avec autant de pardon.”

 
Ou Adam et Eve sont-t-ils atterri ?

 

Il n’y a aucune preuve catégorique mais la plupart des savants disent qu’Adam est descendu en Inde et Eve à Jeddah.  D’ailleurs ce nom “Jeddah” signifie grand-mère en arabe et les habitants de cette ville disent qu’il a été donné à la ville à cause d’Eve. La plupart des gens pensent que Adam et Eve sont les seuls à être descendus sur terre mais Allah Taala nous dit dans le Coran : “Descendez d’ici … ” ce qui signifie que Satan est également descendu avec eux.

 

Adam a cherché Eve et l’a retrouvée au pied du mont ‘Arafât. Il est dit que cette montagne a reçu ce nom, en arabe “connaissance”, parce qu’ils s’y sont rencontrés. Mais ce ne sont que des récits. Adam et Eve se retrouvèrent et, autrement qu’au Paradis, l’instinct sexuel commença à naître en eux ainsi que l’instinct de conservation. Eve fut enceinte et à chaque grossesse elle portait deux jumeaux, un garçon et une fille, pour que la raison et le désir de la reproduction aient lieu entre ces enfants.

 

Adam et ses enfants commencèrent à peupler la Terre. Ils travaillaient la terre, pêchaient et réalisaient des travaux manuels en plus de leurs habits. Adam, lui, concevait la mission pour laquelle il était venu et réalisait ces paroles d’Allah : « Je vais établir sur la terre un vicaire (Khalifa) » (Sourate 2: 30). Il éduquait ses enfants et leur apprenait comment adorer Allah.

 

Allah Taala recommanda à Adam de Lui construire une maison et il bâtit la Maison sacrée (la Ka‘ba).  Allah Taala dit: “La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (la Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers. ” (Sourate 3:96). Ensuite, Il lui ordonna d’y aller en pèlerinage et de bâtir la mosquée majestueuse et sacrée de Jérusalem.

 

 

Satan n’a pas pu pousser Adam à commettre de péchés sur la Terre. Il y avait réussi une seule fois mais, malheureusement, il n’en est pas de même pour nous.

 

D’après un hadith Adam a vécu longtemps, neuf cent quarante ans et il a eu beaucoup d’enfants dont nous ne connaissons pas le nombre exact. L’heure de sa mort était venue et les Anges qui vinrent prendre son âme l’apprêtèrent, l’habillèrent d’un linceul, l’enterrèrent et dirent : “Ô fils d’Adam, c’est la tradition que vous devez suivre.” Nous ne savons pas où il a été enterré, mais d’après un hadith authentique rapporté par Al-Hâkam, notre Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) nous a informés que, Adam fut créé un vendredi. Il est descendu sur la Terre et il est mort un vendredi également, le même jour où viendra l’Heure. Eve pleura Adam pendant un an à la fin duquel elle mourut de chagrin pour lui.

 

Pendant son voyage nocturne, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) qui ne connaissait pas notre père Adam le rencontra au ciel. Il vit un homme qui regardait à sa droite et riait en voyant une foule puis regardait à sa gauche et pleurait en voyant une autre. Notre Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) demanda à Jibril (‘alayhi Salam) qui c’était. Il lui répondit : “C’est ton père Adam qui regarde à sa droite et rit en voyant les obéissants de sa progéniture qui sont destinés au Paradis et pleure en voyant à sa gauche les désobéissants de sa progéniture qui sont destinés au Feu. Ils n’ont pas su profiter de sa faute et il pleure.”

 

La prochaine fois inchallah, nous aborderons l’histoire de Qabîl (Caïn) et Habîl (Abel).



Sources :
Le Coran
Tafssir Ibn katir
amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 23:24


Adam : la sortie du Paradis

 

Comme nous l’avons précisé dans l’article précédent : La création d’Adam (‘alayhi Salam), Adam s’y retrouva seul, il y vécut en reclus, il se sentit esseulé, il lui manquait quelque chose. 

 
La création d’Eve

 

Eve fut créée de la côte gauche d’Adam (‘alayhi Salam) alors qu’il dormait. Quand il se réveilla, il la vit à côté de lui, il lui demanda alors : « Qui es-tu ? Une femme. Comment t’appelles-tu? : Eve. Pourquoi fus-tu créée ? : Pour que tu vives avec moi en tranquillité. »

 

Une femme : C’est que l’équivalent du terme “femme” en arabe, à savoir “Imra’a”, provient étymologiquement du terme “Mar’e” qui se traduit par “homme”. La femme “imra’a” est donc une partie de l’homme ou du “Mar’e”, c’est pourquoi son nom et le sien sont apparentés par étymologie.

 

Eve : en arabe c’est “Hawa’a”, et “Hawa’a” provient tu terme arabe “Haï” qui veut dire “vivant”. Et “Hawa’a” fut effectivement créée d’un vivant, à savoir la côte d’Adam, d’où provient son nom.

 
Pourquoi fut elle créée alors qu’il dormait?

 

Pour qu’il ne ressente pas la douleur de sa création, et qu’il ne se retourne pas contre elle. Pour qu’il arrive à la traiter avec tendresse. À ce sujet, l’Imam Al Qortoby a fait un agréable commentaire : « Pour qu’Adam ne souffre pas lors de la création d’Eve, elle fut créée pendant son sommeil afin d’éviter qu’il la déteste. C’est que l’émotion chez lui n’est pas prédominante. S’il avait éprouvé une douleur à l’instant où elle fut créée de lui, il ne l’aurait pas portée dans son cœur parce qu’elle fut la source de ce sentiment douloureux. Or, la femme pendant l’accouchement, ressent-elle la douleur ou pas ? C’est que l’émotion chez la femme prédomine. Tant elle éprouve la douleur, tant ses émotions l’agitent de plus en plus ».

 

Pour que tu vives avec moi en tranquillité. Allah Taala dit : « Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. » (Sourate 30 :21)

 
Pourquoi Eve été créée d’Adam ?

 

Allah Taala dit : «  Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. » (Sourate 4: 1)

 

Pourquoi Allah a-t-Il évoqué ceci comme étant une grâce qu’Il nous a octroyée ? C’est pour qu’Adam sente qu’Eve est une partie de lui, ce qui explique le dernier testament du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) : “Soyez bienveillants à l’égard des femmes”

 

Notons qu’Adam fut créé de la poussière de la terre, et Eve de la côte d’Adam. Chacun d’eux fut donc créé de ce dont il se chargera.

Adam se chargera de la terre soit comme gladiateur, soit comme guerrier, etc. alors qu’Eve se chargera des enfants, des maris, des mères.

Allah Exalté Taala a donc voulu que chacun d’entre eux soit créé conformément à la nature de ce dont il sera responsable.

 
Pourquoi d’une côte courbée

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Soyez bienveillants à l’égard des femmes, car la femme a été créée d’une côte, or la partie la plus courbée de la côte est son sommet, si tu cherches à la redresser, tu la briseras, et si tu la laisses, elle demeurera courbée. Soyez donc bienveillants à l’égard des femmes »

 

Eve fut créée de la côte gauche d’Adam, laquelle est courbée parce que la fonction de cette côte gauche est de protéger le cœur contre les chocs, il fallait avoir une côte qui entoure le cœur pour le protéger et elle devait être courbée. L’adjectif “courbée” ne dénote donc pas un mauvais comportement. Chez la femme, c’est l’émotion qui est prédominante, et très souvent elle surpasse la raison, et ce pour lui permettre de remplir son rôle, à savoir la tendresse et l’affection. Cette courbure est donc innée afin de permettre à la femme d’assumer sa responsabilité.

 

Les Anges interrogèrent Adam sur Eve: L’aimes-tu, Adam ? Oui, répondit Adam. L’aimes-tu, Eve ? demandèrent les Anges. Non, répondit-elle, pourtant, l’amour que son cœur éprouvait pour Adam redoublait l’amour d’Adam pour elle. Al imam Al Qortobi a dit: « Si une femme serait sincère en exprimant son amour à son mari, il vaudrait mieux “qu’Eve le soit.” »

 
La sortie d’Adam et d’Eve du paradis

 

Allah Taala dit : « Et quand Nous dîmes aux Anges: «Prosternez-vous devant Adam», ils se prosternèrent, excepté Iblis qui refusa. Alors Nous dîmes: «Ô Adam, celui-là est vraiment un ennemi pour toi et ton épouse. Prenez garde qu’il vous fasse sortir du Paradis, car alors tu seras malheureux. Car tu n’y auras pas faim ni ne seras nu, Tu n’y auras pas soif ni ne seras frappé par l’ardeur du soleil». Puis le Diable le tenta en disant: «Ô Adam, t’indiquerai-je l’arbre de l’éternité et un royaume impérissable?». » (Sourate 20 : 116-120)

 

Allah Taala dit aussi : Ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et ne mangez en vous deux, à votre guise; et n'approchez pas l'arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes. Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché - leurs nudités - leur chuchota, disant: Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d'être immortels ! Et il leur jura: Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseillé. Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu'ils eurent goûté de l'arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela: Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré? Tous deux dirent: Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants. Descendez, dit [Allah], vous serez ennemis les uns des autres. Et il y aura pour vous sur terre séjour et jouissance, pour un temps. Là, dit (Allah), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir. (Sourate 7: 19-25)

 

Iblis qualifia l’arbre interdit de “l’arbre de l’éternité” alors qu’il n’y a point d’arbre qui porte ce nom. Il les trompa, et continue à nous tromper encore et toujours. Et il leur jura qu’il est un bon conseillé, il leur prêta serment, ce qui représente donc le second des péchés majeurs qu’Iblis a commis après “l’orgueil”, à savoir : “le faux serment au nom d’Allah”; ce qui prouve qu’Adam ne consentit pas aux tentations d’Iblis du premier coup, mais c’est ce dernier qui se mit à essayer avec eux sans cesse jusqu’à ce qu’il du prêter faux serment.

 

Sources :

Le Coran

Tafssir Ibn katir

amrkhaled.net

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
7 juillet 2006 5 07 /07 /juillet /2006 02:08


La création d’Adam (‘alayhi Salam)

 

Le premier être humain et le premier Prophète est Adam (‘alayhi Salam). C’est le premier homme sur terre. Dieu l'envoya comme Messager à la toute première communauté qu'Il créa sur terre et lui apprit Sa religion et comment servir Dieu avec dévouement. Adam, le premier homme que Dieu a créé, était de toutes les manières identiques à un homme contemporain; il n'était en aucun cas différent. Ce sont les vérités que Dieu nous a communiquées dans le Coran, et que nous verrons par la suite.

 
Comment était crée Adam (‘alayhi Salam)

 

Dans le Saint Coran, tu lis une fois qu’Adam fut créé :

 

De poussière : Allah Taala dit : « Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière, puis Il lui dit: "Sois" et il fut. » (Sourate 3:59).

 

De boue : Allah Taala dit : « Quand ton Seigneur dit aux Anges: "Je vais créer d'argile un être humain. » (Sourate 38:71)

 

De boue collante : Allah Taala dit : « Nous les avons créés de boue collante! » (Sourate 37 :11)

 

D’une argile crissante : Allah Taala dit : « Nous créâmes l'homme d'une argile crissante» (Sourate 15:26)

 

D’une boue malléable : Allah Taala dit : « Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable » (Sourate 15:26)

 

D’une argile sonnante : « Il a crée l'homme d'argile sonnante comme la poterie » (Sourate 55:14).

 

Adam fut donc créé de toutes ces substances ensemble. Il est passé par plusieurs phases, chacune mène à l’autre jusqu’à ce que la création d’Adam fût accomplie.

 

La première phase : Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit: «  Allah a créé Adam d’une poignée qu’Il a prise de toutes les substances de la Terre, c’est ainsi que les fils d’Adam se sont diversifiés proportionnellement à la Terre : Il y a parmi eux le roux, le blond, le noir. Il y a de même le doux, le dur, le vilain, et l’agréable » (Rapporté par Al Tirmidhî)

 

La deuxième phase : La poussière fut imprégnée d’eau pour devenir boue, c’est ce qui explique le dit d’Allah: « Quand ton Seigneur dit aux Anges: Je vais créer d'argile un être humain » (Sourate 38:71). Donc, la poussière une fois imprégnée d’eau est devenue boue.

 

La troisième phase : Les particules de la boue ont commencé à se rassembler jusqu’à ce qu’elle est soit devenue consistante, cohérente, épaisse. Allah Taala dit : « Nous les avons créés de boue collante! » (Sourate 37 :11). La boue s’est donc rassemblée pour devenir une boue “collante” facile à modeler. “Collante” vaut dire une boue consistante, sans faille, facile à modeler.

 

La quatrième phase : (il est maintenant une boue “collante” facile à modeler). Allah l’a modelé de Ses propres Mains… Il n’y a point d’autre divinité qu’Allah. Adam fut modelé par Allah de Ses propres Mains… Là une question s’impose : « …(Allah) lui dit: "Ô 'Iblîs, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes Mains? T'enfles-tu d'orgueil ou te considères-tu parmi les hauts placés? » (Sourate 38:75). Adam fut donc modelé par Allah de Ses propres Mains, jusqu’ici on s’arrête : On ne demande point comment, on ne dit jamais qu’Il ressemble à quoi que ce soit, on ne L’incarne jamais, on ne dit que « Il n'y a rien qui Lui ressemble » (Sourate 42:11). Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) dit: “ Allah créa de Ses propres Mains trois choses, rien que ces trois : Adam. le paradis d’Eden, et les Tablettes de la Torah »

 

La cinquième phase : Une fois ces étapes du processus de création accomplies : l’argile crissante fut mise de côté pour sécher. Cette argile crissante changea ensuite de couleur. Allah Taala dit : « Nous créâmes l'homme d'une argile crissante, extraite d'une boue malléable » (Sourate 15:26)

 

La sixième phase : L’argile crissante a séché, elle devînt donc comme la poterie. Pourquoi ? C’est que la poterie n’est en fait qu’une boue sèche creuse qui résonne si on la heurte. Allah Taala dit : « Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie » (Sourate 55:14).Voici donc les six phases de la création d’Adam : Poussière, boue, boue collante, argile crissante sous forme d’un homme, puis boue malléable, ensuite boue sonnante comme la poterie. Il est maintenant un corps géant gigantesque. Jusqu’ici, l’âme n’est pas encore insufflée en Adam. Il fut laissé ainsi.

 
L’insufflé de l’âme

 

L’âme n’est pas encore insufflée en Adam. Il est maintenant un géant en poterie creuse sans âme. Combien a-t-il demeuré ainsi, un corps sans âme ? On dit qu’il est resté ainsi un certain temps; d’après Ibn Abbass, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Adam demeura comme la poterie 40 jours » (rapportés par At-Tabarani), dans un autre hadith, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Quand Allah forma Adam, Il le laissa tant qu’Il voulut le laisser, et Iblis se mit à faire le tour de ce corps et le regarder. Quand il le trouva creux, il réalisa que c’est une créature qui n’est pas consistante » (Hadith rapporté par Muslim).

 

Allah Taala dit : « Quand Je l'aurai bien formé et lui aurai insufflé de Mon Esprit, jetez-vous devant lui, prosternés » (Sourate 38:72).

 

Une fois Adam créé, l’âme pénétra tout d’abord par la tête. Là il éternua. Les Anges lui dirent: Louanges à Allah. Il le dit, et Allah Taala répliqua : Ton Dieu t’a accordé Sa miséricorde. C’est ainsi que le premier mot qu’Adam entendit de son Dieu fut “la miséricorde”.

 
Le jour et l’heure de la création d’Adam (‘alayhi Salam)

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : Le meilleur des jours où le soleil se leva est le Vendredi : c’est le jour où Adam fut créé, le jour où il fut introduit dans le paradis, le jour où il fut porté en bas sur terre, le jour où Allah le pardonna, le jour où Adam mourut, et où le Jour de Résurrection aura lieu.” [Rapporté par Muslim et Abou Daoud]. D’où l’importance de souligner le mérite du Vendredi. Le  Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit aussi : « Adam fut créé après le Asr du Vendredi, en dernier lieu, après toutes les créatures (c.à.d. la dernière créature de toutes fut Adam), à la dernière heure du vendredi entre le Asr et la nuit »

 
La forme d’Adam (‘alayhi Salam)

 

Concernant la forme d’Adam (‘alayhi Salam), le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: « Allah créa Adam sous sa propre forme, mais il mesurait soixante coudées dans le ciel. Tous ceux qui iront au paradis seront sous cette forme d’Adam et de sa taille, soixante coudées. Après lui, la taille des créatures ne fait que diminuer graduellement jusqu’à celle de nos jours ». (Rapporté par Al Bokhari).

 
La progéniture d’Adam (‘alayhi Salam)

 

Selon le Hadith du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam): « Quand Allah créa Adam, il caressa son dos, et ainsi tomba de son dos toute âme créée par Allah de la progéniture d’Adam jusqu’au Jour de Résurrection.”  Pourquoi ? C’est que la science moderne a prouvé que le liquide séminal de l’homme provient des os de son dos, c’est ainsi que toute sa progéniture sortit de son dos. Regardez comment le Hadith l’exprime : “une caresse sur le dos ». (Rapporté par Al Tirmidhî)

Et voilà le Saint Coran qui vient nous expliquer : « Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d'Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: "Ne suis-Je pas votre Seigneur?" Ils répondirent: "Mais si, nous en témoignons..." afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: "Vraiment, nous n'y avons pas fait attention » (Sourate 7:172).

 
La prosternation des anges

 

Allah Taala dit : « Et lorsque nous dîmes aux Anges: "Prosternez-vous devant Adam", ils se prosternèrent, excepté 'Iblîs (Satan) qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. » (Sourate 18:50). Dans un autre verset, Allah Taala dit : «  Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception de 'Iblis qui refusa » (Sourate 2:34). “ Allah lui dit: "Ô 'Iblîs, qui t'a empêché de te prosterner devant ce que J'ai créé de Mes mains? ». Il s’est justifié en disant: « Je suis meilleur que lui. Tu m'as créé de feu et tu l'as créé d'argile » (Sourate 38:75-76).

 

Allah Taala dit : « Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux Anges: "Prosternez-vous devant Adam.", Ils se prosternèrent, à l'exception de 'Iblîs qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent. (Allah) dit: "Qu'est-ce qui t'empêche de te prosterner quand Je te l'ai commandé?" Il répondit: "Je suis meilleur que lui: Tu m'as créé de feu, alors que Tu l'as créé d'argile". (Allah) dit: "Descends d'ici, Tu n'as pas à t'enfler d'orgueil ici. Sors, te voilà parmi les méprisés." "Accorde-moi un délai, dit (Satan,) jusqu'au jour où ils seront ressuscités" » (Sourate 7:11-14) 

 

Maintenant Iblîs est chassé du paradis, Adam s’y retrouva seul, il y vécut en reclus, il se sentit esseulé, il lui manquait quelque chose.

 

Ce que nous verrons inchallah dans un prochain article.

 
Sources :
Le Coran
Tafssir Ibn katir

amrkhaled.net
harunyahya.com

Repost 0
Published by nadia - dans HISTOIRE
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 02:00
Repost 0
Published by nadia - dans SPECIAL CONVERTIS
6 juillet 2006 4 06 /07 /juillet /2006 00:25

Je veux me convertir à l'islam : comment faire ?

 

Question :

 

Bonjour. Je suis sur le point de me convertir à l'islam. J'aimerais savoir que doit faire une personne, homme ou femme, pour se convertir à l'islam et pour que cela soit valable. J'aimerais aussi savoir si je dois me faire circoncire. Je voudrais enfin vous dire que j'ai une certaine appréhension liée au fait que je ne connais grand-chose de l'islam et que je risque donc, après ma conversion, de commettre sans m'en rendre compte une erreur par manque de savoir sur les règles éthiques, morales et sociales de l'islam. Mon appréhension concerne les autres musulmans : comment vont-ils me percevoir ? Voilà une de mes craintes : d'être jugé par les musulmans et musulmanes.


Réponse :

 

Avant de répondre à vos questions, je voudrais rappeler quelques points essentiels :

 

- L'islam n'est pas "la religion des arabes". L'islam est un message universel d'amour et de paix, une conception de l'univers et de la vie sur terre, une volonté de rechercher un accord complet avec ce que Dieu agrée (sens de "soumission", en arabe : "islam"), un ensemble de croyances, de valeurs, de principes et de règles, auquel n'importe quel être humain peut adhérer.

 

Que l'on soit typé comme un oriental ou comme un africain à la peau sombre, que l'on soit blond aux yeux bleus ou jaune aux cheveux noirs de jais… Que l'on soit un bédouin du désert ou un cadre informatique travaillant dans un gratte-ciel, que l'on soit navigateur voguant sur les eaux bleues ou ouvrier gagnant sa vie à la sueur de son front et à la force de ses bras… que l'on soit d'Orient ou d'Occident… Que l'on soit né dans une famille musulmane ou que l'on choisisse de se convertir à l'islam par conviction profonde et intime, après avoir été adepte d'une autre religion ou après avoir été athée… Que l'on soit homme ou femme… Que l'on soit d'âge mûr, âgé ou jeune… L'islam accueille toutes celles et tous ceux qui choisissent de plein gré d'adhérer à son message. Et tous ces gens deviennent musulmanes et musulmans au même titre que celles et ceux qui l'étaient déjà avant eux.

 

"O les hommes, Nous vous avons créés à partir d'un seul homme et d'une seule femme, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux d'entre vous. Dieu est Omniscient, Informé." (Coran 49/13).

 

"Et parmi Ses Signes : Il vous a créés de terre, puis vous voilà des hommes se dispersant [dans le monde]. Et parmi Ses Signes : Il a créé pour vous, de vous-mêmes, des épouses pour que vous viviez la tranquillité auprès d'elles et Il a mis entre vous de l'amour et de la tendresse. Il y a en cela des signes pour ceux qui réfléchissent. Et parmi Ses Signes : la création des cieux et de la terre, et la diversité de vos langues et de vos couleurs. Il y a cela des signes pour ceux qui savent." (Coran 30/20-22).

 

- Aucune contrainte ne peut être exercée sur qui que ce soit pour le convertir à l'islam. Le Coran est clair : "Pas de contrainte en religion : la vérité s'est distinguée de l'erreur." (Coran 2/256).

 

- Au niveau des croyances et des grands principes (al-usûl), il n'y a pas de différences de règles de l'islam par rapport aux différences de contextes dans lesquels vivent les musulmans. En revanche, pour ce qui ne relève pas de ces choses-là, une adaptation de certaines règles par rapport au contexte ('urf) est possible. A cela il faut ajouter que l'islam n'enseigne pas les modalités temporelles, que les sources musulmanes se contentent à ce sujet de fournir des principes et non des éléments détaillés, et que la règle fondamentale à ce sujet est la permission.

 
La conversion d'une femme ou d'un homme à l'islam

 

Il s'agirait plutôt d'une "re-conversion à l'islam", puisque, comme l'a dit le Prophète (sur lui la paix), chacun et chacune naissent en étant prédisposés (fit'ra) à l'aspiration et à la soumission à Dieu, ce qui est le sens de "islam".

 

En islam, étant donné qu'il n'y a pas de clergé, il n'y a pas de représentant de Dieu sur terre. De même, il n'y a pas de baptême comme c'est le cas dans le catholicisme. Pour se convertir à l'islam, il suffit d'accepter qu'il n'y a aucune divinité en dehors de Dieu et que Mohamad (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) est le Dernier Messager de Dieu.

 

Il est bon que des musulmanes et musulmans qui sont présents dans le lieu que l'on habite sachent que l'on s'est reconverti à l'islam. Cela parce que les musulmans forment une grande communauté (qui n'est basée ni sur la race ni sur la couleur de la peau mais sur l'acceptation d'une même conception du sens de la vie et sur le partage de valeurs communes), et le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a souvent rappelé qu'il faut rester attaché à la communauté ce d'autant plus qu'il n'y a pas de clergé en islam).

 

Je voudrais rappeler ici les points suivants :

 

- L'acceptation des deux points mentionnés ci-dessus revient à accepter des choses plus globales, comme :

a) Vouloir sincèrement adorer Dieu et se soumettre à ce que Dieu veut.

b) Croire comme véridiques toutes les paroles de Dieu (le Coran) et tout ce que Mohamad a montré comme voie (ses actes, ses paroles et approbations).

 

- "Croire en quelque chose", ce n'est pas seulement "connaître l'existence de cette chose", c'est "connaître, reconnaître l'existence de cette chose, et adhérer à ce que cela représente".

 

- Celui ou celle qui se convertit doit le faire sincèrement (pour Dieu) et non pas pour rechercher un avantage matériel ou social. Les musulmans et musulmanes n'ont aucune possibilité ni aucun droit de dire d'une personne qu'elle s'est convertie pour obtenir un avantage social. Mais Dieu, Lui, sait ce que recèlent les cœurs et Il demandera des comptes à chacun et à chacune le jour du jugement.

 
Comment se passe la conversion à l'islam

 

La personne prononce la formule "Je témoigne qu'il n'y a aucune divinité en dehors de Dieu et que Mohamad est le messager de Dieu". Le mieux est qu'elle le fasse devant d'autres personnes, puisqu'il s'agit d'un témoignage. Il y a aussi une autre formule que l'on peut également dire et qui est extraite d'une parole du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) : "Je crois en Dieu, en l'existence des anges, en les Livres de Dieu, en Ses messagers, au Jour dernier, et au Destin (que le bien et le mal ont été prédestinés par Dieu)."

 

Il est bon d'informer des musulmans et musulmanes de sa conversion à l'islam. A partir de ce moment, on apprendra peu à peu non seulement les actes du culte, mais aussi les règles éthiques, morales et sociales que l'islam offre aux femmes et aux hommes. Cela se fera peu à peu. Il ne faut pas s'angoisser dès le premier instant.

 

Le jour où l'on se convertit, il est mieux de prendre un bain complet (dans certains cas cela peut également être obligatoire), de se débarrasser de la pilosité qui se trouve sous les aisselles et sur le pubis (comme les musulmans et les musulmanes le font tout au long de leur vie).

 

Certains organismes et instituts délivrent des "certificats d'appartenance à la religion musulmane", certificats établis devant le témoignage, par la personne, de la formule de foi. Ces certificats ne servent pas à prouver aux yeux des autres musulmans sa conversion à l'islam, mais seulement à l'accomplissement du pèlerinage à La Mecque (les autorités saoudiennes demandant souvent, pour des raisons évidentes d'administration, ce genre de certificats).

 
L'homme qui se convertit à l'islam doit-il se faire circoncire?

 

Ce qui est certain c'est que la validité de la conversion ne repose pas sur la circoncision : même au cas où quelqu'un s'est converti mais ne s'est ensuite pas fait circoncire, sa conversion est en soi valable. La seule question qui se pose est de savoir si se faire circoncire est obligatoire ou pas, et si le fait de ne pas s'être fait circoncire après s'être converti constitue donc un péché ou pas. D'après Ash-Shâfi'î et Ahmad, la circoncision est effectivement obligatoire, tandis que d'après Abû Hanîfa elle est fortement recommandée. Ash-Shawkânî a donné préférence à l'avis disant que ce n'est pas obligatoire. Je partage le second avis. Il y a certes un Hadîth qui rapporte du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) qu'il a dit : "Celui qui se convertit, qu'il se fasse circoncire", mais Ash-Shawkânî a écrit qu'aucun Hadîth indiquant le caractère obligatoire de la circoncision n'est authentique. Même ceux des savants qui pensent que c'est obligatoire disent qu'au cas où, à cause de l'âge, il n'est pas bon pour quelqu'un de se faire circoncire (selon avis médical), alors il ne le fera pas.



Concernant l'appréhension que vous évoquiez

 

Elle n'a absolument pas lieu d'être. Soyez serein(e).

 

1- Il est vrai que l'islam dit que chaque musulman ou musulmane qui voit un acte mauvais se commettre doit rappeler à celui qui le commet ses devoirs vis-à-vis de Dieu. Mais le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a aussi enseigné la progressivité dans le rappel, ce qui est valable pour les musulmans en général, mais aussi et surtout pour ceux qui viennent de se convertit à l'islam.

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) avait envoyé Mu'âdh au Yémen vers la fin de sa vie, alors que la plupart des obligations et des interdictions de l'islam étaient déjà révélées. Or, il lui avait bien recommandé d'être progressif lorsqu'il informerait ceux qui se convertiraient à l'islam des obligations leur incombant : "Tu vas te rendre auprès de Gens du Livre. Que la première chose à laquelle tu les invites soit l’adoration de Dieu. Lorsqu’ils connaîtront Dieu, informe-les que Dieu a rendu obligatoires cinq prières dans la journée et la nuit. Et lorsqu’ils feront cela, informe-les que Dieu a rendu obligatoire sur eux une aumône qui sera prise de leurs riches et donnée à leurs pauvres…" (Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim). Les musulmans et musulmanes doivent donc se souvenir de cet enseignement du Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) et ne pas vouloir tout rappeler (ce qui est fondamental / obligatoire, comme ce qui est secondaire / purement facultatif) à celui ou à celle qui vient de se convertir.

 

2- Et s'il s'agit de quelque chose de nécessaire qu'il faut rappeler, les musulmans et musulmanes doivent également se souvenir que le Prophète a enseigné dans ce cas la douceur. Surtout vis-à-vis de celui ou celle qui vient d'embrasser l'islam et qui ne sait pas grand-chose de ses règles, pour qui il faut avoir beaucoup de compréhension.

 

3- Enfin, il faut savoir qu'en islam, les musulmans et musulmanes rappellent, ils ne jugent pas. Le Jugement pour les croyances et les actes se fera par Dieu, le jour du jugement. Il est vrai que, dans un pays musulman, – comme dans tous les pays du monde –, des juges existent dans des tribunaux qui rendent des jugements juridiques face à une infraction constatée de la loi du pays. Mais ce n'est pas de ce jugement-là que je parle. Je parle du jugement qui consisterait à dire : "Toi tu iras en enfer", ou "toi tu es un mauvais musulman", etc. : ce genre de jugement est réservé à Dieu. Alors, ne vous tracassez pas. Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).

 
Source :
La Maison de l'Islam

Repost 0
Published by nadia - dans SPECIAL CONVERTIS

Articles Récents