Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

7 juillet 2007 6 07 /07 /juillet /2007 21:10


Contenu de la catégorie : Invocations, cliquez sur le sujet qui vous intéresse. Vos commentaires et suggestions sont les bienvenues.

 

 


 

 

Les vertus de l'invocation (Adhikr)

 

Les Avantages deDhikr

 

Invocations à prononcer après la prière

 

Le vendredi et les invocations exaucées

 

Les 40 Rabbanâ

 

Les invocations après l’appel à la prière

 

Invocations du Matin et du Soir

 
 

Invocations à apprendre

  

 

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 18:33

Les vertus de l'invocation (Adhikr)

salat-2.jpg
 

Abû Houraira a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit: "Quand un serviteur de Dieu prononce les mots lâ ilâha illâ llâh sincèrement, les portes du Paradis s'ouvrent devant ces mots jusqu'à ce qu'ils atteignent le Trône de Dieu, si bien que celui qui les prononce est maintenu à l'abri des grands péchés".Rapporté par Tirmidhi.

 
L’importance de lâ ilâha illâ llâhflower-b.gif
 

Abu houraira a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :" Renouvelez votre foi ". "- Comment pouvons-nous renouveler notre foi ? " demandèrent-ils. Le Prophète répondit : " -Dites en permanence lâ ilâha illâ llâh ". Rapporté par Ahmad.

Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "Le meilleur rappel de Dieu consiste à répéter lâ ilâha illâ llâh et la meilleur prière (doaa) est alhamdu lillah (louange à Dieu) ". Rapporté par Jabir

 
Les mots les plus chers à Dieu
flower-b.gif
 

Abu houraira a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "Il y a deux phrases qui sont légères sur la langue mais lourdes sur l'échelle des récompenses et chères à Celui qui dispense la grâce : subhan Allah wa bi hamdihi (Gloire à Dieu et toute louange soit à Lui) et subhan Allah al-`azim (Gloire à Dieu l'Immense) ". Rapporté par Bokhari, Tirmidhi et Muslim.

 

Abu houraira a dit également que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "J'aime répéter subhan allah, wa al-hamdu lillah, wa lâ ilâha illâ llâh, wa llahu akbar (Gloire à Dieu ! Louange à Dieu ! Il n'y a de dieu que Dieu ! Dieu est le plus grand !) . Rapporté par Muslim et Tirmidhi

 

Abu dharr a dit,  le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "Les mots les plus chers à Dieu, et qu'Il a choisis pour Ses anges, sont " subhana rabbi wa bi hamdihi subhana rabbi wa bi hamdihi " (Gloire à mon Seigneur et louange à Lui ! Gloire à mon Seigneur et louange à Lui !) Rapporté par Muslim et Tirmidhi

 
Les phrases préférées de Dieu
flower-b.gif
 

Abu Saïd a dit, Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "Pratiquez les bonnes actions difficiles le plus souvent possible ! " Ils demandèrent : "- Que sont-elles ? " .Le Prophète répondit : "- Le takbir (allahu akbar) , le tahlil (lâ ilâha illâ llâh) , le tasbih (subhan allah) , al-hamdu lillah et la hawla wa la quwwata illa billahi ". Rapporté par Anisa'i et Hakim,

 

Samura ibn jundub a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : "Les phrases préférées de Dieu sont au nombre de quatre : subhan allah, wa al-hamdu lillah, wa lâ ilâha illâ llâh, wa llahu akbar. Peu importe l'ordre dans lequel vous les dites quand vous pratiquez le dhikr ". Rapporté par Muslim.

 
La récitation du Coran
flower-b.gif
 

Ibn Massoud a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :"celui qui récite les deux derniers versets de la sourate al-baqara (2:285-286) les suffiront". Rapporté par Bokhari et Muslim

 

Cela veut dire que ces deux versets lui procureront un bienfait équivalent à celui d'une prière nocturne, et le protégeront de toute blessure pendant la nuit.

 

Ibn khuzayma dans son sahih le mentionne dans le chapitre intitulé " La récitation du Coran qui équivaut à une prière nocturne ".

 

Abu said al-khudri a dit le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) demanda à ses Compagnons : " L'un d'entre vous est-il capable de réciter un tiers du Coran durant la nuit ? " Les Compagnons trouvèrent cela difficile et dirent : " Lequel d'entre nous en serait capable, ô Prophète de Dieu ? " Le Prophète a dit alors : " récitez  sourate alikhlas! ... elle représente un tiers du Coran ". Rapporté par Bokhari et Muslim

 
L’équivalent de la libération de dix esclaves
flower-b.gif
 

Abu houraira a dit, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : “Quiconque dit " lâ ilâha illâ llâh wahdahu la sharika la lahu al-mulku wa lahu al-hamd wa huwa `ala kulli shay-in qadir " (il n'y a de dieu que Dieu ! Il est seul et sans associé ! À Lui la souveraineté ! À Lui la louange ! Il a pouvoir sur toutes choses !) Cent fois par jour recevra l'équivalent de la récompense due pour la libération de dix esclaves. Rapporté par Bokhari, Muslim, Tirmidhi, Nasa'i et Ibn Majah

 

En outre, cent bonnes actions lui seront comptées et cent mauvaises actions lui seront effacées, et il sera protégé de Satan toute la journée jusqu'au soir, et personne ne sera meilleur que lui dans ses actions sinon celui qui fera plus ".

 

Dans la version de Muslim, Tirmidhi et Nasa'i, on trouve en plus : "Quiconque dit " subhan allah wa bi hamdihi " cent fois par jour verra ses péchés effacés même s'il y en a autant que d'écume à la surface de la mer".

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 18:32


Les Avantages deDhikr

 

Nous citons ici quelques avantages de dhikr :

 

1- Il chasse Satan, le réprime et le brise

 

2 - Il entraîne l'agrément de Dieu

 

3 - Il élimine les soucis et les angoisses du cœur.

 

4 - Il apporte au cœur la joie et l'allégresse.

 

5 - Il illumine le visage et le cœur.

 

6 - Il fortifie le cœur et le corps.

 

7 - Il attire la subsistance.

 

8 - Il revêt l'invocateur de respect, de douceur et d'aspect agréable.

 

9 - Il fait acquérir l'amour qui est l'esprit de l'Islam, le moteur de la religion et l'axe du bonheur et du salut. Dieu a suscité une cause à chaque chose et celle de l'amour (de Dieu) est inscrite dans la continuité de la pratique du dhikr.

 

10 - Il fait acquérir à l'invocateur l'autocensure (l'auto-observation) et le fait de s'introduire dans la porte qui mène au degré de l'ihssan (la perfection). Ainsi, il adorera Dieu comme s'il Le voyait. Il n'y a donc à l'insouciant aucune autre issue vers le rang de l'ihssan que celle du dhikr, de la même manière que celui qui demeure assis ne pourra jamais rejoindre sa maison (qu'en marchant).

 

11 - Il fait obtenir la qualité de « la remise confiante à Dieu dans toutes ses affaires » c'est-à-dire le retour à Dieu. Et celui qui se retourne souvent vers Dieu au moyen du dhikr, verra son cœur se tourner vers Dieu en toutes circonstances. Dieu devient ainsi son refuge et asile, son Protecteur contre les calamités et les malheurs de la vie.

 

12 - Il héritera une place rapprochée de Dieu. Ainsi en fonction de l'ampleur de son dhikr se situe sa position par rapport à Dieu. C'est dire que plus son dhikr est abondant, plus il se trouve dans la proximité de Dieu et plus son insouciance s'accroît, plus son éloignement s'accentue.

 

13 - Il lui ouvre une des plus grandes portes de la connaissance. C'est à dire que son savoir grandira au fur et à mesure que ses invocations se multiplieront.

 

14 - Il lui procure le respect mêlé de crainte de son Seigneur, Sa magnificence en raison de l'emprise que le dhikr a sur son cœur, et de sa présence constante avec Dieu.

 

15 - Il lui procure la mention que Dieu fera de lui, comme l'indique ce verset : « Souvenez-vous de Moi et je Me souviendrai de vous » (Coran, 2/152). S'il n'y avait que cela comme bienfaits du dhikr, cela suffirait comme mérite et noblesse. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a rapporté ce que son Seigneur a dit : « Celui qui se souvient de Moi en lui-même, Je Me souviendrai de lui en Moi-Même. Celui qui se souvient de Moi dans une assemblée, Je Me souviendrai de lui dans une assemblée meilleure. » [Sahih Bokhari]

 

16 - Il réconforte la vie même du cœur.

 

17 - Il évacue la rouille du cœur. Chaque chose à sa rouille et celle du cœur, c'est l'insouciance et les passions irréfléchies ; et son polissage se fait par le dhikr, le repentir et la demande du pardon à Dieu.

 

18 - Il efface les fautes et les élimine complètement. Il compte au nombre des plus grandes œuvres et celles-ci chassent inévitablement les mauvaises actions.

 

19 - Il détruit l'appréhension (al wahchat) qui sépare l'adorateur de son Seigneur. C'est qu’entre l'insouciant et Dieu, il y a une cloison (appréhension) qui ne peut être effacée que par le dhikr.

 

20 - Lorsque le serviteur fait la connaissance de Dieu à travers son dhikr pendant les jours heureux, il le connaîtra aussi pendant les jours sombres. En effet, lorsque le serviteur obéissant, qui invoque Dieu, est gagné par l'adversité ou demande à Dieu de satisfaire un de ses besoins, les anges disent : « Ô Seigneur ! C'est une voix connue d'un serviteur connu » Par contre, quand l'insouciant appelle Dieu et lui demande quelque chose, les anges disent: « Ô Seigneur ! C'est une voix inconnue qui provient d'un serviteur inconnu. »

 

21 - Il sauve du châtiment de Dieu, comme l'a indiqué Mu'âdh (Radia Allah ‘anh) :«Il n'y pas meilleur salut vis-à-vis du châtiment de Dieu que le dhikr de Dieu.» [Cité par Tirmidhi.].

 

23 - Il occupe la langue, et de ce fait celle-ci ne commet pas de calomnie et médisance, ni de mensonge, ni turpitude ni de vaines choses. C'est que l'homme est obligé de parler. Donc s'il n'occupe pas sa langue à invoquer Dieu et à rappeler Ses prescriptions qu'il met en pratique, il lui donne toute la latitude pour verser dans le langage prohibé. En effet, celui qui habitue sa langue à invoquer Dieu, il la protège dès lors de ce qui est vain et des propos malsains. Par contre, celui dont la langue omet le dhikr, il se laisse aller à la malfaisance et à l'immoralité.

 

24 - Les assemblées du dhikr sont aussi celles des anges. Quant à celles des paroles oiseuses et de la dissipation d'esprit, elles relèvent du domaine des démons. Que le serviteur opte pour ce qui lui convient. Son choix l'accompagnera toute sa vie et ira avec lui dans la vie dernière.

 

25 - L'invocateur éprouvera du bonheur avec son dhikr. La même sensation sera ressentie par celui qui prendra place à ses côtés. C'est là l'homme béni, là où il se trouvera. Quant à l'insouciant, son absence d'esprit et ses paroles inutiles le rendront malheureux. Celui qui le côtoiera souffrira des mêmes effets.

 

26 - Le dhirk préserve le dhakir des regrets du jour du jugement. C'est parce que la participation à toute assemblée, où le Seigneur n'est pas invoqué, sera source de regret et de désolation dans le jour du jugement.

 

27 - Pour les larmes versées, (lors du dhikr) à l'abri de tous les regards, Dieu mettra son serviteur à l'ombre de Son Trône pendant la grosse chaleur du Jour de la résurrection.

 

28 - Se préoccuper du dhikr procure à l'évocateur une faveur de la part de Dieu, meilleure que celle qu'Il donne aux demandeurs. Selon Omar (Radia Allah ‘anh), le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Dieu dit : A celui qui est occupé par la lecture du Coran et par Mon dhikr, Je lui donne plus que ce que Je donne aux demandeurs. »

 

29 - Le dhikr est la plus facile des pratiques cultuelles mais il compte au nombre des plus magnifiques et des plus profitables. C'est que le mouvement des lèvres est plus aisé que celui des membres.

 

30 - Il constitue la pépinière du Paradis. Tirmidhi a rapporté ce bon témoignage de 'Abd Allâh Ibn Mas`ûd (Radia Allah ‘anh): «le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam)  a dit : « J'ai rencontré, au cours de mon ascension nocturne, Ibrâhîm al-khalîl qui m'a dit : « Ô Mohammad ! » Transmet mon Salam (mes salutations) à ta Communauté. Apprend-leurs que la terre du Paradis est pure (tayyibah), que son eau est d'une agréable saveur, qu'elle est formée de terrains encaissés et que les plantes de sa pépinière sont : Gloire à Dieu ! (subhana Allah) Louange à Dieu ! (alhamdou lillah) Il n'y a de dieu que Dieu (la ilaha illa allah) et Dieu est le plus grand (Allahouakbar). »

 

31 - Les dons et les faveurs de Dieu correspondant au dhikr ne sont égalés par aucune autre pratique de piété. Bokhari et Muslim ont rapporté ce hadîth d'Abû Hurayra (Radia Allah ‘anh) : « Celui qui dit cent fois par jour : « Il n'y a de dieu que Dieu, Unique et sans associé, à Lui le Royaume, à Lui la louange, et en, toute chose, Il est omnipotent » aura une récompense égale à l'affranchissement de dix esclaves ; il lui sera inscrit cent bonnes œuvres et cent mauvaises œuvres lui seront effacées. Il sera, ce jour là, préservé de Satan du matin jusqu'au soir. Personne n'obtiendra une telle faveur, sauf l'homme dont l'œuvre sera supérieure à la sienne. Le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit aussi dans le même ordre : « Celui qui dit un jour cent fois : Gloire à Dieu et Louange à Dieu, verra ces péchés effacés, même s'ils sont plus nombreux que l'écume de la mer. »

 

32 - La continuité de l'invocation du Seigneur sécurise l'homme contre l'oubli, celui-ci étant une cause des peines endurées par le serviteur dans sa vie présente et sa vie future. Oublier le Seigneur entraîne l'oubli de soi-même et de ses intérêts. Dieu dit : « Ne soyez pas comme ceux qui ont oublié Allah ; (Allah) leur a fait alors oublier leurs propres personnes ; ceux-là sont les pervers. » (Coran, 59/19)

 

33 - Le dhikr propulse le serviteur, qu'il soit allongé dans son lit, qu'il vaque à ses occupations au marché, qu'il soit malade ou en bonne santé et qu'il soit dans un état qui le baigne dans le bonheur et de douceur. Il n'y a rien qui puisse produire de tels effets à tous les moments et dans toutes les circonstances à l'exception du dhikr.

 

34 - Le dhikr est à la tête des fondements de la religion. C'est la voie suivie par l'ensemble des soufis.

 

35 - Le dhikr est un arbre et ses fruits sont la connaissance et les états (spirituels) que le novice aspire à atteindre. Il n'y a pas une autre issue pour cueillir ces fruits si ce n'est de l'arbre du dhikr. Et chaque fois que cet arbre grandit, ses racines s'enfoncent davantage dans le sol et ses fruits deviennent de plus en plus nombreux.

 

36 - L'évocateur est proche de l'Invoqué. Celui-ci est avec lui. Cette présence est tout à fait particulière. Elle n'est pas la même que Sa présence par Sa science, qui est une présence générale (avec toutes ses créatures). Cette présence de Dieu avec le dhakir est une présence qu'accompagnent la proximité, la sainteté, l'amour, l'assistance et la guidance. Dieu dit : «Certes, Allah est avec ceux qui L'ont craint avec piété et ceux qui sont bienfaisants. » (Coran, 16/128). De cette présence, l'invocateur retire beaucoup d'avantages comme l'indique ce hadîth quodsi: «Moi, Je suis avec Mon adorateur aussi longtemps qu'il M'invoque et que ses lèvres bougent en me mentionnant. » [Cité par l'imam Ahmad, Ibn Maja, al Hâkim et Ibn Habbân qui l'a authentifié]. 

 

37 - Le plus noble pour Dieu, parmi les gens pieux, est celui dont la langue reste constamment douce à force de L'invoquer, car il craint Dieu dans Ses ordres et interdictions, et il a fait du dhikr son emblème, la crainte lui rapporte le Paradis et le sauve de la géhenne comme rétribution et récompense.

 

38 - Il y a dans le cœur une dureté qui ne peut fondre qu'avec le dhikr. Le serviteur doit soigner la dureté de son organe par le dhikr. C'est l'insouciance qui renforce cette dureté. Mais si Dieu est invoqué, elle fond comme le ferait le plomb dans le feu.

 

39 - Le dhikr est le remède qui guérit le cœur. La négligence en est sa maladie. Les cœurs sont malades. Le dhikr est leur remède.

 

40 - Le dhikr est le fondement et l'origine de la loyauté constante envers Dieu. Par contre, l'insouciance est le fondement et la source de l'hostilité envers Dieu. Le serviteur continuera à invoquer son Seigneur jusqu'à ce qu'Il l'aime et le mette sous Sa tutelle.

 

41 - Celui qui invoque Dieu avec constance entrera au Paradis en riant.

 

42 - Le dhikr est un barrage entre le serviteur et l'Enfer. Si une œuvre ouvre à ce dernier un chemin vers la Géhenne, le dhikr s'érige en barrage sur ce chemin.

 

43 - Tous les actes cultuels ont été institués pour se souvenir
(se rappeler, invoquer...) L'objectif de ces actes cultuels reste entre autres la réalisation constante du dhikr (souvenir, rappel invocation...) Dieu dit : « Accomplis la prière pour te souvenir de Moi (pour Mon dhikr).»




Source :

Al-wâbil assayib minal kalâm at-tayyab, d’Ibn, Qayyim al Jawziyya.

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 14:15

Invocations à prononcer après la prière

 

Les savants sont d'accord pour recommander le dhikr après la prière. Il existe, d'ailleurs, de nombreux hadiths authentiques sur les différentes formes de dhikr à faire dans ce cas. Nous allons en donner ici quelques-uns parmi les plus importants.

 

Nous extrayons des «Sunnans» de Tirmidhî, ce hadîth d'abû Umâma (Radia Allah ‘anh): «On demanda à le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) à quel moment les invocations étaient le plus facilement exaucées. Il répondit : Au plus profond de la nuit (avant l'apparition de l'aube) et juste après l'accomplissement des prières prescrites.» Tirmidhî précise que c'est un hadîth fiable.

 

Nous rapportons aussi des «Sahîhs» de Bokhari et de Muslim, ces propos d'ibn 'Abbâs (Radia Allah ‘anh): «Je savais que le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) avait terminé sa prière lorsque je l'entendais répéter le takbîr.» Dans la version de Muslim, il est dit : Nous savions au lieu de : Je savais.

 

Et dans un autre hadîth des «Sahih», ibn 'Abbas (Radia Allah ‘anh) rapporte : «qu'à l'époque de le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) on élevait la voix pour le dhikr quand les gens commençaient à se disperser après la prière prescrite.» Ibn 'Abbâs ajoute : «Je connaissais le moment où ils se dispersaient en entendant le dhikr.»

 

Nous extrayons également du «Sahih» de Muslim, ces propos de Thawbân (Radia Allah ‘anh) : «Lorsqu'il terminait sa prière, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) demandait pardon à Dieu à trois reprises, puis il ajoutait : «Seigneur, Tu es la Paix, c'est de Toi que vient la Paix, béni sois-Tu, ô Toi qui es emprunt de Majesté et de Générosité !»

 

Prononciation: “Allahoma anta salam wa minka salam, tabarakta ya da Al jalali, wa Al Ikram”.

 

On demanda à al-Awzâ'î, l'un des rapporteurs de ce hadîth : «Comment demander pardon ? Il répondit : [Il te suffit de] dire : Je demande pardon à Dieu !».

 

Nous rapportons également des «Sahih» de Bokhari et de Muslim, ces paroles d'al-Mughîra ibn Shu'ba (Radia Allah ‘anh): «Lorsqu'il terminait sa prière, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) prononçait ces mots : Il n'y a de dieu que Dieu, l'Unique qui n'a pas d'associé. A Lui appartiennent la Royauté et la louange et Il est Omnipotent. Seigneur, ce que Tu as donné nul ne peut l'empêcher (de parvenir à destination) et ce que Tu retiens, nul ne peut l'accorder, et le sort, sans Ton consentement (litt : à Tes dépens) ne saurait être favorable à l'homme chanceux.»


Prononciation : La ilaha ilallah wahdaho la charika laho, laho al molko wa laho alhamdo wa howa ‘ala koli chayii kadir. Allahoma la mani’a lima a’atayta, wa la mo’tia lima mana’ta, wa la yanfa’o da aljadi minka aljidi

 

Nous extrayons également du «Sahih» de Muslim, que selon 'Abdallah ibn al-Zubayr (Radia Allah ‘anhoma) «le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) avait coutume de répéter après les salutations finales de chaque prière : «Il n'y a de dieu que Dieu, l'Unique qui n'a pas d'associé: [c'est] à Lui [qui appartiennent la Royauté et la louange et Il est Omnipotent. Il n'y a de force et de puissance que par Dieu! Il n'y a de dieu que Dieu et nous n'adorons que Lui. C'est à Lui qu'appartiennent la grâce et les bienfaits, à Lui que revient le meilleur éloge ! Il n'y a de dieu que Dieu ; nous Lui consacrons notre religion, n'en déplaise aux mécréants.»

 

Prononciation : La ilaha ilallah wahdaho la charika laho, laho al molko wa laho alhamdo wa howa ‘ala koli chayii kadi, la hawla wa la kowata ila billah, La ilaha ilallah wa la na’bodo ila iyah, laho ani’mato wa alfadlo, wa laho atanao alhassano, La ilaha ilallah mokhlissina laho addina, wa law kariha alkafirouna.

 

Nous rapportons des «Sahîhs» de Bokhari et de Muslim, ces propos d'Abû Horaira (Radia Allah ‘anh) : «Les émigrés (Mekkois) qui connaissaient le Coran vinrent se plaindre auprès de l'Envoyé de (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) en lui disant : Les gens fortunés se sont accaparés les degrés les plus élevés [en Paradis] et les délices éternels ; ils prient comme nous, jeûnent comme nous, mais ils ont des surplus d'argent qui leur permettent d'accomplir le pèlerinage ou la 'umra, de participer au combat et de faire des aumônes ! Il leur dit alors : Voulez-vous que je vous enseigne un moyen de rattraper ceux qui vous ont précédés et de dépasser ceux dont le mérite est inférieur au vôtre (litt : qui viennent après vous), et grâce auquel nul n'aura plus de mérite que vous, si ce n'est celui qui en récitera autant que vous ? Ils répondirent : Certes, ô Envoyé de Dieu ! Le Prophète leur dit alors : Vous répéterez trente trois fois à la fin de chaque prière : Gloire à Dieu, louange à Dieu et Dieu est le plus Grand»

 

Prononciation : Sobhana Allah, alhamdo lillah wa Allaho akbare.

 

Nous rapportons également du «Sahih» de Muslim, ces paroles de le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) transmises par Ka'b ibn 'Ujra (Radia Allah ‘anh): «Il est des formules consécutives [aux prières], telles que celui qui les répète à la fin de chaque prière prescrite ne sera jamais déçu : trente-trois fois gloire à Dieu, trente-trois fois louange à Dieu et trente-trois fois : Dieu est le plus Grand.»

 

Nous rapportons également du «Sahih» de Muslim ces paroles de le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) transmises par Abû Horaira (Radia Allah ‘anh): «Celui qui, à la fin de chaque prière glorifie Dieu trente-trois fois, Le loue trente-trois fois, proclame Sa grandeur trente-trois fois, puis ajoute enfin : il n'y a de dieu que Dieu, l'Unique qui n'a pas d'associé, c'est à Lui que reviennent la Royauté et la louange et Il est Omnipotent, se verra pardonner tous ses péchés, quand bien même ils seraient aussi nombreux que l'écume de la mer.»

 

Nous extrayons également du «Sahih» de Bokhari, au début du chapitre sur la guerre sainte, ces paroles de Sa'd ibn abî Waqqâs (Radia Allah ‘anh) : «A la fin de chaque prière, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) demandait la protection de Dieu (ta'awwudh) en ces termes : Seigneur, je Te demande de me préserver de la lâcheté, d'être ramené à un âge avilissant, de la séduction de ce bas-monde et du châtiment de la tombe !»

 

Prononciation : Allahoma ini a’oudo bika mina aljobni wa a’oudo bika ane oradda ila ardali al’omri, wa a’oudo bika mine fitnati addonia wa a’oudo bika mine ‘adabi alkabri.

 

Nous extrayons également des «Sunans» d'abû Dawud, de Tirmidhî et de Nassâ'î, ces propos de Abdallah ibn 'Amr (Radia Allah ‘anh) : «Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : Il est deux œuvres (ou deux vertus), aisées à mettre en pratique, mais auxquelles bien peu s'adonnent et qui vaudront à tout serviteur musulman qui s'applique à les pratiquer régulièrement, d'entrer au Paradis. Elles consistent, à la fin de chaque prière, à glorifier Dieu dix fois, à Le louer dix fois et à Le magnifier dix fois. Ce qui fait en tout cent cinquante mots à prononcer avec sa langue, mais qui en vaudront quinze cents dans la balance. Et si, lorsqu'il se met au lit, le serviteur proclame encore trente-quatre fois la grandeur de Dieu, Le loue trente-trois fois et Le glorifie trente-trois fois, il aura répété cent mots qui lui en vaudront mille dans la balance. (Abdallah précise : J'ai moi-même vu le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) compter ces formules sur ses doigts et il poursuit le hadîth.) Les gens demandèrent alors : O Envoyé de Dieu, comment se fait-il que des œuvres aisées à accomplir ne soient mises en pratique que par peu de gens ? Il leur répondit : C'est parce que Satan vous rend visite pendant votre sommeil et vous endort avant d'avoir répété ces formules ; il vous visite également en prière pour vous rappeler des affaires mondaines, vous empêchant ainsi de les répéter [après la prière].»  La chaîne des transmetteurs de ce hadîth est sûre, à l'exception de 'Atâ' ibn al-Sâ'ib qui ne fait pas l'unanimité, car il lui arrive de mélanger plusieurs hadîth entre eux. Toutefois, Ayyûb al-Sikhtiyânî affirme la validité de la transmission en ce qui concerne ce hadîth.

 

Nous trouvons chez les mêmes auteurs et chez d'autres, ces propos de 'Uqba ibn 'Amir (Radia Allah ‘anh): «Le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) m'a ordonné de réciter les deux dernières sourates du Coran, appelées «les Protectrices» (al-Mu'awidhatayn) à la fin de chaque prière.» Dans la version d'abû Dâwûd, il est question : «des trois dernières sourates.»

 

Nous extrayons également des «Sunans» d'abû Dâwûd et de Nassâ'î, la chaîne des transmetteurs étant fiable, ces propos de Mu'âdh (Radia Allah ‘anh): «Le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) me prit par la main et me dit : O Mu'âdh, par Dieu, certes je t'aime ! Puis il ajouta : Je te recommande, ô Mu'âdh, de dire régulièrement à la fin de chaque prière : Seigneur, aide-moi à me rappeler de Toi (ou encore : à Te mentionner), à Te remercier et à T'adorer le mieux possible.»


Prononciation : Allahoma a’ini ‘ala dikrika wa chokrika wa hosni ‘ibadatika.

 

Nous extrayons aussi du livre d'ibn al-Sunnî, ce hadîth d'Anas (Radia Allah ‘anh): «Lorsqu'il terminait sa prière, le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) se passait la main droite sur le front puis il disait : Je témoigne qu'il n'y a de dieu que Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Seigneur, éloigne de moi le souci et l'abattement !»

 

Prononciation : Allahoma adehib ‘ani alhamma wa al hazana

 

Nous trouvons chez le même auteur, ces propos d'abû Umâma (Radia Allah ‘anh): «Chaque fois que je m'approchais du prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) alors qu'il terminait une prière prescrite ou surérogatoire, je l'entendais dire : Seigneur, pardonne-moi tous mes péchés et toutes mes fautes. Seigneur, réconforte-moi, viens à mon secours et mène-moi [à la pratique] des meilleures œuvres et [à l'acquisition] du plus noble des caractères, car nul en dehors de Toi, ne guide vers ce qu'ils ont de meilleur, et ne préserve de ce qu'ils ont de pire.»

 

Prononciation : Allahoma ighfir li donobi wa khataya koliha, Allahoma an’ichni wa ajborni wa ihdini lissalihi al a’mali wa al akhlaki, innaho la yahdi lissalihiha wa la yasserifo sayi iha ila anta.

 

Nous trouvons chez le même auteur, ces paroles d'abû Sa'îd al-Khudrî (Radia Allah ‘anh): «Lorsqu'il terminait sa prière, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) disait, (mais j'ignore si c'était avant ou après la salutation finale) : Gloire à ton Seigneur, le Seigneur de la Toute-puissance, au-delà de ce qu'ils Lui attribuent ! La Paix soit sur les Envoyés et louange à Dieu, le Seigneur des mondes.» (Sourate 37, versets 180-182)

 

Nous trouvons chez le même auteur, ces propos d'Anas (Radia Allah ‘anh): «Lorsqu'il terminait sa prière, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) disait : Seigneur, fais de la fin de ma vie la meilleure partie de celle-ci, fais de mes œuvres ultimes les meilleures d'entre elles et fais que le meilleur de mes jours soit celui où je Te rencontrerai.»


Prononciation : Allahoma ij’al khayra ‘omri akhiraho, wa khayra ‘amali khawatimaho wa ij’al khayra ayami yawma alkaka.

 

Nous trouvons chez le même auteur, ces propos d'abû Bakra (Radia Allah ‘anh): «Le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) disait à la fin de la prière : Seigneur, préserve-moi de la mécréance, de l'indigence et du châtiment de la tombe.»

 

Prononciation : Allahoma ini a’oudo bika mina alkofri wa alfakri wa ‘adabi alkabri

 

Nous rapportons enfin ce hadîth transmis par Fudâla ibn 'Ubayd (Radia Allah ‘anh) avec une chaîne de transmetteurs faible : «Le prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : Lorsque l'un de vous [entame] sa prière, qu'il commence par louer Dieu et par Le remercier, puis qu'il invoque Sa grâce sur le Prophète ; ensuite il fera les invocations de son choix.»

 
Source :

Extrait du Livre des Invocations (Kitab al Adhkar) de l'imam al-Nawawi.

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 16:26

Le  vendredi et  les invocations exaucées

 

Abû Huraïra (qu'Allah l'agréé) a dit : "Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) m'a pris par la main puis m'a dit : "Allah a créé la terre un samedi, puis y a créé les montagnes un dimanche, puis les arbres un lundi, puis Il a créé ce qui est mauvais un mardi, puis la lumière, un mercredi, puis Il y a répandu les animaux un jeudi, puis Il a créé Adam (sur lui le salut) l'après-midi du vendredi". [Rapporté par Moslem (2789) et Ahmed (8141)].

 

Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) a dit : “Le meilleur des jours où le soleil se leva est le Vendredi : c’est le jour où Adam fut créé, le jour où il fut introduit dans le paradis, le jour où il fut porté en bas sur terre, le jour où Allah le pardonna, le jour où Adam mourut, et où le Jour de Résurrection aura lieu.” [Rapporté par Mouslem et Abou Daoud]

Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) a dit : “On assiste le Vendredi à une heure, si un serviteur musulman l’attrape et y demande à Allah quoique ce soit, Allah comblera ses vœux.”

C'est pour cela qu'il y a dans la journée du vendredi une heure où les invocations sont exaucées. Les vœux à cette heure du Vendredi sont en toute certitude comblés, les invocations que qui que ce soit fera à cette heure-ci seront sûrement exaucées. “Allah comblera ses voeux”… Priez donc Allah.

Il y a une divergence sur cette heure particulière, Soit c’est la dernière heure (avant le coucher du soleil), soit c’est a  tout moment de la journée du vendredi (entre dhor et l'asr plus précisément).

 

La plupart des Oulamas disent que c’est probablement la dernière heure avant le crépuscule car c’est à cette heure-ci qu’Allah créa Adam. C’est donc pour nous rappeler combien nous Lui sommes chers, nous rappeler le mérite de ce jour et de cette heure où la poussière parla et Adam fut créé, c’est à cette heure-ci qu’Allah comblera nos vœux.

 

Entre dhor et l'asr

 

Abu Said et Abu Hurayra rapporte que le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) a dit : "Le jour du vendredi il y a une heure durant laquelle tout serviteur aura tout ce qu'il demande, et elle est après l'asr ... (hadith rapporté par Ahmad).


Jabir rapporte que le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) a dit : "Durant le jour du vendredi il y a douze heure, pendant une de ces heures, tout musulman qui invoque Allah, IL lui donnera ce qu'il demande. Cherche la dans la dernière heure après l'asr" ... (rapporté par Al-Nassa'i , Abu Daoud et Al-Hakim) !!!


L'Imam Ahmed Ibn Hanbal a dit
« La plupart des hadiths affirme que l'heure durant laquelle les invocations sont exaucées se situe après le prière de l'après-midi et après le coucher du soleil ».


Abû Salam ibn ‘Abdul-Rahmân (qu’Allah l’agrée) a dit :
« Des hommes parmi les compagnons du prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) se sont rassemblés et ont discutés à propos de l’heure qu’il y a le jour du vendredi. Ils se sont séparés et étaient unanimes sur le fait qu’elle était à la dernière heure du vendredi.» [Rapporté par Sa’îd dans son : Sunnan]


 


Au moment où l’Imam s’assied sur le minbar


Et pour ce qu’il en est du hadith de Muslim et Abû Dâwûd rapporté par Abû Mûssa qui a entendu le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) dire en ce qui concerne cette heure du vendredi : « Elle commence au moment où l’Imam s’assied – c’est à dire sur le minbar – jusqu’à ce que la prière soit
terminée. » Ce hadîth est affaibli à cause de l’interruption et la perturbation de sa chaîne.

 

La dernière heure de la journée


‘Abdullâh Ibn Salâm (qu’Allah l’agrée) a dit : « J’ai demandé au le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam), alors qu’il était assis : Nous avons dans le livre d’Allah des paroles qui affirment qu’il y a une heure, le jour du vendredi durant laquelle toute invocation faite dans la prière par un serviteur croyant est acceptée par Allah.  Le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam) répondit : « Ou certaines heures ». Je lui dis : « Tu dis vrai ». Je lui dis encore : « Quelle est cette heure ? ». « La dernière heure de la journée », répondit-il le prophète (Salla Allah ‘alih wa salam). » « Est cette une heure de prière ? », Demandais-je ». Certes oui, lorsque le serviteur (croyant) accomplit sa prière et s’assied, mais ne le fait que pour la prière, il est considéré comme étant en prière. » Rapporté par Ibn Mâjâ.


Sources :
http://www.lacitevirtuelle.com
http://alharamainsermons.org
Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 16:18

Les 40 Rabbanâ

 

Rabbanâ taqabbal minnâ innaka anta s-samî'ul-l-'alîm

Signification : Seigneur, accepte notre œuvre. Toi qui entends et sais tout! Coran 2/127

 

Rabbaâ wa j'alnâ muslimîna laka wa min dhurriyyatinâ ummatan m-muslimatan l-laka wa arinâ manâsikanâ wa tub 'alaynâ innaka anta t-tawwâbu r-rahim

Signification: Seigneur, fais que nous soyons soumis à Ta volonté, fais que notre postérité soit un peuple résigné à Ta volonté, enseigne-nous les rites sacrés, et accepte notre repentir, car Tu aimes à agréer la pénitence et Tu es Miséricordieux ! Coran 2/128

 

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr

Signification: Seigneur, donne-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans l'Autre, et préserve-nous du châtiment du feu! coran 2/201

 

Rabbanâ afrigh 'alaynâ sabran w-wa thabbit aqdâmanâ wa nçurnâ 'alâ-l-qawmi-l-kâfirîn.

Signification: Seigneur, arme-nous de patience, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle ! Coran 2/250

 

Rabbanâ là tu'âkhidhnâ in n-nasînâ aw akhta'nâ.  

Signification: Seigneur, ne nous punis pas pour des fautes commises par oubli ou par erreur ! Coran 2/286

 

Rabbanâ wa là tahmil 'alaynâ isran kamâ hamaltahu 'alâ l-ladhîna minqablinâ.     

Signification: Seigneur, ne nous impose pas le fardeau que Tu savais imposé à ceux qui ont vécu avant nous ! Coran 2/286

 

Rabbanâ wa là tuhammilnâ ma là tâqata lanâ bihi wa 'fu 'annâ wa ghfir lanâ wa riJamnâ anta mawlânâ fa-nsurnâ 'alâ-l-qawmi-l-kâfirîn.   

Signification: Seigneur, ne nous charge pas de ce que nous ne pouvons supporter. Efface nos pêchés, pardonne les nous, aie pitié de nous ! Tu es notre Maître ! Donne-nous la victoire sur les infidèles ! Coran 2/286

 

Rabbanâ là tuzigh qulûbanâ ba'da idh hadaytanâ wa hab lanâ min

ladunka rahmatan innaka anta-l-wahhâb.

Signification: Seigneur ! ne fais pas dévier nos coeurs après que tu nous as guidés ! Accorde-nous Ta miséricorde, car Tu es le Dispensateur Suprême. Coran 3/8

 

Rabbanâ innaka jâmi'u n-nâsi li-yawmin l-lâ rayba fîhi inna l-lâha là yukhlifu-l-mî'âd.     

Signification: Seigneur ! Tu rassembleras le genre humain dans un jour au sujet duquel il n'y a point de doute ! Certes, Allah ne manque point à Ses promesses ! Coran 3/9

 

Rabbanâ âtinâ fi d-dunyâ hassanatan w-wa fî-l-âkhirati hasanatan w-waqinâ 'adhâba n-nâr

Signification: Seigneur, donne-nous une belle part dans ce monde et une belle part dans l'Autre, et préserve-nous du châtiment du feu ! Coran 2/201

 

Rabbanâ afrigh 'alaynâ sabran w-wa thabbit aqdâmanâ wa nçurnâ 'alâ-l-qawmi-l-kâfirîn.         

Signification: Seigneur, arme-nous de patience, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle ! Coran 2/250

 

Rabbanâ là tu'âkhidhnâ in n-nasînâ aw akhta'nâ.  

Signification: Seigneur, ne nous punis pas pour des fautes commises par oubli ou par erreur ! Coran 2/286

 

Rabbanâ wa là tahmil 'alaynâ isran kamâ hamaltahu 'alâ l-ladhîna min qablinâ.    

Signification: Seigneur, ne nous impose pas le fardeau que Tu savais imposer à ceux qui ont vécu avant nous ! Coran 2/286

 

Rabbanâ wa là tuhammilnâ ma là tâqata lanâ bihi wa 'fu 'annâ wa ghfir lanâ wa riJamnâ anta mawlânâ fa-nsurnâ 'alâ-l-qawmi-l-kâfirîn.   

Signification: Seigneur, ne nous charge pas de ce que nous ne pouvons supporter. Efface nos pêchés, pardonne les nous, aie pitié de nous ! Tu es notre Maître ! Donne-nous la victoire sur les infidèles ! Coran 2/286

 

Rabbanâ là tuzigh qulûbanâ ba'da idh hadaytanâ wa hab lanâ min

ladunka rahmatan innaka anta-l-wahhâb.    

Signification: Seigneur ! Ne fais pas dévier nos cœurs après que tu nous as guidés ! Accorde-nous Ta miséricorde, car Tu es le Dispensateur Suprême. Coran 3/8

 

Rabbanâ innaka jâmi'u n-nâsi li-yawmin l-lâ rayba fîhi inna l-lâha là yukhlifu-l-mî'âd.     

Signification: Seigneur ! Tu rassembleras le genre humain dans un jour au sujet duquel il n'y a point de doute ! Certes, Allah ne manque point à Ses promesses ! Coran 3/9

 

Rabbanâ innanâ âmannâ fa-ghfir lanâ dhunûbanâ wa qinâ 'adhâba n-nâr.  

Signification: Seigneur, nous avons cru ; pardonqe-nous nos péchés et préserve-nous du châtiment feu ! Coran 3/16

 

Rabbanâ âmannâ bi-mâ anzalta wa t-taba'nâ r-rasûla fa-ktubnâ ma'a-shâhidîn.    

Signification: Seigneur, nous croyons à ce que Tu as révêlé, et nous suivons le Prohète ! Inscris-nous au nombre de ceux qui témoignent ! Coran 3/53

 

Rabbanâ ghfir lanâ dhunûbanâ wa isrâfanâ fî amrinâ wa thabbit

aqdâmanâ wa nsurnâ 'alâ-l-qawmi-l-kâfirîn.

Signification: Seigneur, pardonne-nous nos péchés et nos excès. Affermis nos pas et accorde-nous la victoire sur les infidèles ! Coran 3/147

 

Rabbanâ ma khalaqta hâdhâ bâtilan subhânaka fa-qinâ 'adhâba n-nâr         

Signification: Seigneur, Tu n'as pas créé tout cela en vain (l'univers) ! Gloire à Toi ! Préserve-nous du châtiment du Feu ! Coran 3/191

 

Rabbanâ innaka man tudkhili n-nâra fa-qad akhzaytahu wa ma li-z-zâlimîna min ansâr  

Signification: Seigneur, celui que Tu précipites en enfer tombe dans l'ignominie, les pervers ne pourront compter sur aucun secours! Coran 3/192

 

Rabbanâ innanâ sami'nâ munâdiyan y-yunâdî li-l-îmâni an âminû

irabbikum fa-âmannâ     

Signification: Seigneur, nous avons entendu l'homme qui appelait ; il nous appelait à la Foi, il criait: «Croyez en Dieu», et nous avons cru ! Coran 3/193

 

Rabbanâ fa-ghfir lanâ dhunûbanâ wa kaffir 'annâ sayyi'âtinâ wa 'tawaffanâ ma'a-l-abrâr           

Signification: Seigneur, pardonne-nous nos fautes, efface nos péchés, et fais que nous mourions avec les gens charitables Coran 3/193

 

Rabbanâ wa âtinâ ma wa'adtanâ 'alâ rusulika wa là tukhzinâ yawma-l- qiyâmati innaka là tukhlifu-l-mî'âd     

Signification: Seigneur, donne-nous ce que Tu as promis par l'intermédiaire de Tes Messagers ! Fais que nous ne soyons pas humiliés au jour de la résurrection, Toi qui ne manques jamais à Tes promesses ! Coran 3/194

 

Rabbanâ âmannâ fa-ktubnâ ma'a sh-shâhidîn        

Signification: Seigneur, nous croyons ! Inscris-nous au nombre de ceux qui témoignent ! Coran 5/83

 

Rabbanâ anzil 'alaynâ mâ'idatan m-mina s-samâ'i takûnu lanâ 'îdan li-awwalinâ wa âkhirinâ wa âyatan m-minka wa rzuqnâ wa anta khayru r-râziqîn       

Signification: Seigneur, fais-nous descendre une table du ciel ; qu'elle soit un festin pour le premier et le dernier d'entre nous, et un signe de Ta puissance ! Nourris-nous, car Tu es le meilleur Nourrisseur ! Coran 5/114

 

Rabbanâ zaïamnâ anfusanâ wa in l-lam taghfir lanâ wa tarhamnâ la-nakûnanna mina-l-khâsirîn           

Signification: Seigneur, nous sommes coupables ! Si Tu ne nous pardonnes pas et si Tu n'as pas pitié de nous, nous sommes perdants ! Coran 7/23

 

Rabbanâ là taj'alnâ ma'a-l-qawmi z-zâhmîn

Signification: Seigneur, ne nous place pas avec les injustes ! Coran 7/47

 

Rabbanâ ftah baynanâ wa bayna qawminâ bi-l-haqqî wa anta khayru-l-fâtihîn       

Signification: Seigneur, tranche entre nous et notre peuple. Tu es le meilleur des arbitres ! Coran 7/89

 

Rabbanâ afrigh 'alaynâ sabran wa tawaffanâ musiimîn   

Signification: Seigneur, donne-nous la résignation et fais que nous mourions en croyants ! Coran 7/126

 

Rabbanâ là taj'alnâ fitnatan l-li-l-qawmi z-zâlimîna wa najjinâ bi- rahmatika mina-l-qawmi-l-kâfirîn          

Signification: Seigneur, ne nous laisse pas victimes de la tentation d'un peuple d'oppresseurs ! Par Ta miséricorde, protège-nous des infidèles ! Coran 10/85-86

 

Rabbanâ innaka ta'lamu mâ nukhfî wa mâ nu'limu wa mâ yakhfâ 'alâl-lâhi min shay'in fî-l-ardi wa là fî s-samâ'.           

Signification: Seigneur, Tu sais ce que nous dissimulons et ce que nous montrons ! Pour Dieu, il y a rien de caché dans les Cieux et sur la Terre ! Coran 14/38

 

Rabbanâ wa taqabbal du'â'i      

Signification: Seigneur, exauce mes vœux. Coran 14/40

 

Rabbanâ ghfir lî wa li-wâlidayya wa li-l-mu'minîna yawninîna yawma yaqûmu-l- hisâb   

Signification: Seigneur, .pardonne-moi, ainsi qu'à mes parents (père et mère) et aux croyants, au jour du Jugement ! Coran 14/41

 

Rabbanâ âtinâ min l-ladunka ralimatan w-wa hayyi' lanâ min amrinâ rashadâ.      

Signification : Seigneur, accorde-nous Ta miséricorde et assure-nous la droiture de notre conduite. Coran 18/10

 

Rabbanâ innanâ nakhâfu an y-yafruta 'alaynâ aw an y-yatghâ   

Signification: Seigneur, nous craignons qu'il n'use de violence envers nous, ou qu'il ne commette des impiétés ! Coran 20/45

 

Rabbunâ l-ladhî a'tâ kulla shay'in khalqahu thumma hadâ         

Signification: Notre Seigneur est Celui quia donné à chaque chose sa forme, puis Il l'a guidée ! Coran 20/50

 

Rabbanâ âmannâ fa-ghfir lanâ wa rhammâ wa anta khayru r-râhimîn           

Signification: Seigneur, nous croyons en Toi, pardonne nous, aie pitié de nous, Tu es le plus miséricordieux ! Coran 23/109

 

Rabbanâ srif 'annâ 'adhâbajahannama inna 'adhâbahâ kâna gharâman inahâ sâ'at mustaqarran w-wa muqâmâ.

Signification: Seigneur, éloigne-nous du supplice de l'enfer, qui est vraiment le plus atroce des supplices, ainsi qu'un mauvais lieu pour y séjourner et pour s'y arrêter ! Coran 25/65-66

 

Rabbanâ hab lanâ min azwâjinâ wa dhurriyyâtinâ qurrata a'yunin-waj'alnâ li-l-muttaqîna imâmâ           

Signification: Seigneur, fait que la vue de nos épouses et de nos enfants nous remplit de joie ! Et fais que nous marchions à la tête des pieux ! Coran 25/74

 

Rabbanâ la-ghafûrun shakûr    

Signification : Notre Seigneur est indulgent et reconnaissant ! Coran 35/34

 

Rabbanâ wasi'ta kulla shay'in r-rahmatan w-wa 'ilman fa-ghfir li ladhîna tâbû wa t-taba'û sabîlaka wa qihim 'adhâba-l-jahîm          

Signification: Seigneur, Tu embrasses tout de Ta miséricorde et de Ta science, pardonne à ceux qui se repentent et suivent Ton sentier ! Préserve-les du supplice de l'enfer ! Coran 40/7

 

Rabbanâ wa adkhiihum jannâti 'adnin al-latî wa'adttahum wa man salaha min âbâ'ihim wa azwâjihim wa dhurriyyâtihim innaka anta-l-'azizu-l-bakîmu wa qihimu s-sayyi'âti wa man taqi s-sayyi'âti yawma'idhin fa-qad

rahimtah wa dhâlika huwa-l-fawzu-l-'azîm  

Signification: Seigneur, introduis-les dans les jardins d'Éden que Tu leur as promis, ainsi que leurs parents, leurs épouses et leurs enfants vertueux ! Tu es le Puissant, le, Sage ! Préserve-les du mal ! Tu auras pitié de celui qui se gardera des mauvaises actions, et c'est un bonheur immense ! Coran 40/8-9

 

Rabbanâ ghfir lanâ wa li-ikhwâninâ l-ladhîna sabaqûnâ bi-l-îmâni wa lâ taj'al fî qulûbinâ ghillan l-li-l-ladhîna âmanû rabbanâ innaka ra'ûfun

r-rahîm.       

Signification: Seigneur, pardonne-nous et pardonne à nos frères qui nous ont devancés dans la Foi, et ne mets point dans nos cœurs de rancune contre ceux qui croient! Seigneur, Tu es compatissant et miséricordieux! Coran 59/10

 

Rabbanâ 'alayka tawakkalnâ wa ilayka anabnâ wa ilayka-l-masîr         

Signification: Seigneur, nous mettons notre confiance en Toi, nous revenons à Toi. C'est à Toi que tout aboutit ! Coran 60/4

 

Rabbanâ là taj'alnâ fitnatan l-li-l-ladhîna kafarû wa ghfir lanâ rabbanâ innaka anta-l-'azîzu-l-hakîm           

Signification: Seigneur, ne nous induis pas en tentation pour ceux qui ne croient pas ! Pardonne-nous, Tu es puissant et sage ! Coran 60/5

 

Rabbanâ atmim lanâ nûranâ wa ghfir lanâ innaka 'alâ kulli shay'in' qadîr.   

Signification: Seigneur, rends parfaite notre lumière, et pardonne-nous ! Tu es Tout-Puissânt ! Coran 66/4

 

Gloire à Ton Seigneur, le Maître Suprême, que n'atteignent pas les calomnies des hommes! Que la paix soit sur les Prophètes ! Gloire à ALLAH, le Maître de l'Univers !

 

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 14:16

Les invocations après l’appel à la prière

 

En entendant le muezzin (fait l’appel à la prière) on doit répéter ce qu’il dit, à l'exception des deux expressions : « haya 'ala as-salat » et « haya 'ala al-falah », il doit dire alors: « la hawla wa la qouwwata illa billah » (Il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah).

 
D'après Abu Saïd El-Khudry le Prophète (Sala Allah ‘alih wa salam) a dit :
« Quand vous entendez l'appel à la prière répétez ce que le muezzin dit ». [Ce hadith est rapporté par Al-Jama'a.]

 

De même, d'après 'Omar le Prophète (Sala Allah ‘alih wa salam) a dit : « Si le muezzin dit : « Allah Akbar - Allah Akbar», l'un d'entre vous dit : Allah Akbar, Allah Akbar ; quand il dit : « Achhadu an là ilaha illa Allah», il dit : Achhadu an là Ilaha illa Allah ; quand il dit : « Achhadu anna Muhammadan rasulu Allah», il dit : Achhadu anna Muhammadan rasulu Allah ; Arrivé à :  haya 'ala as-sala », il dit : la hawla wa la qouwwata illa billah ; et après : «haya 'ala al-falah», il dit également : la hawla wa la qouwwata illa billah. Puis quand il dit : «Allah Akbar - Allah Akbar », il répète : Allah Akbar - Allah Akbar ; et enfin lorsqu'il dit : «la ilaha illa Allah», il répète : la ilaha illa Allah.  S'il fait cela de tout son cœur, il ira au Paradis ». [Rapporté par Moslim et Abu Daoud]

 

L'imam An-Nawawy   a dit : "Nos amis ont dit : Il est préférable de répéter les mêmes expressions derrière le muezzin à l'exception des deux formules qui invitent à la prière et à la réussite, cela marque son consentement et son agrément.

Quant à l'invitation à la prière, elle est spéciale pour le muezzin or il est préférable de citer une autre formule, qui est : « Il n'y a de puissance ni de force qu'en Dieu - la hawla wa la qouwwata illa billah », car c'est Allah  le Très-Haut qui est le plénipotentiaire (i.e. qui a les pleins pouvoirs).

 

On a rapporté dans les deux Sahih d'après Abu Musa Al-Ach'ary que le Messager d'Allah (Sala Allah ‘alih wa salam) a dit : « La formule : « Il n'y a de puissance ni de force qu'en Dieu » est l'un des trésors du Paradis ».

 

Nos amis ont dit : « Répéter derrière le muezzin est préférable pour tout homme qui entend sa voix petit ou grand, purifié ou non, même s'il est en état d'impureté ou si la femme a ses menstrues.

 

Car c'est une invocation, et l'invocation est acceptée de tous ces gens sauf toute personne qui est en prière, à la selle ou qui fait le coït avec son conjoint. Or, s'il termine ses besoins naturels et continue à entendre l'appel, il doit le répéter, cependant s'il l'entend lors d'une récitation, d'une invocation, d'une leçon ou d'autre il doit interrompre son travail et répéter derrière le muezzin puis il peut retourner à son travail s'il veut.

Mais s'il est dans une prière, qu'elle soit prescrite ou surérogatoire, Châfi'y   et ses adeptes ont dit : « Il ne doit pas répéter derrière lui, une fois sa prière achevée, il reprend la formule de l'appel ».

Dans le livre Al-Mughni : « Celui qui entre à la mosquée et entend le muezzin appeler à la prière il est préférable pour lui d'attendre la fin de l'appel et de répéter derrière lui, pour accomplir les deux vertus, or s'il ne répète pas derrière l'Imam et commence par la prière, il n'y a rien de mal à cela, comme a dit Ahmad  ».

 

 

Bénédiction et la paix de Dieu pour le Prophète

Il est préférable de demander la bénédiction et la paix de Dieu pour le Prophète (Sala Allah ‘alih wa salam) après l'appel à la prière, ainsi que la place éminente, conformément au hadith de 'Abdullah ibn 'Omar qui a dit qu'il a entendu le Messager d'Allah (Sala Allah ‘alih wa salam) dire :« Lorsque vous entendez l'appel à la prière, répétez ce que le muezzin a dit, puis demandez à Allah de m'accorder sa bénédiction, car celui qui prie pour moi une seule fois Allah priera pour lui dix fois autant. Ensuite demandez à Allah de m'accorder la place éminente qui est un poste qui ne sera accordé qu'à un seul serviteur, mon intercession lui sera alors due le jour de la résurrection ». [Rapporté par Moslim ]

 

Aussi d'après Jabir le Prophète (Sala Allah ‘alih wa salam)  a dit : « Celui qui après avoir entendu l'appel à la prière prononce cette formule : « Ô mon Dieu ! Seigneur de cet appel parfait et de cette prière que l'on va accomplir, donne à Muhammad la place éminente et la supériorité, envoie-le au poste glorieux que Tu lui as promis ». Celui là mon intercession lui sera acquise le jour de la résurrection » [Ce hadith est rapporté par Boukhari]

 

Allahomma rabba hâdhihidda3wati-t attâmmti waç-çalâtil qâ imati, âti Mohammada-nil wasîlata wal fadîlata waba3th-hol maqâma al mahmoudal ladhî wa3adtaho.

  Pour écouter Doaa


Pour écouter Al adane

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
19 février 2006 7 19 /02 /février /2006 01:01

Invocations du Matin et du Soir



Allah par Ses commandements nous incite à le rappeler et à multiplier nos invocations.

1 -Prononciation : Asbahna wa asbaha (le soir on dit : amsayna wa amsa) mulku lillah, wal hamdu lillah, la ilaha ilahou wahdahou la sharika lah, lahoul moulkou walahou lhadmou, wa houya 'ala kouli chey’ine qadir.

Rabi assalouka kheyra ma fihadal yawm, (le soir on dit : fihadi leylati) wa kheyra ma ba'dahou (le soir on dit : ba'daha ), wa a'oudoubika min chari ma fi  hadal yawm, (le soir on dit : fihadi leylati)  wa charima ba'dahou (le soir on dit : ba'adaha ). Rabi a'oudoubika mina elkassali wa sou-il-kibari, Rabi a'oudoubika mine 'adabine fin-nari wa 'adabine fil qabre.

Signification : Nous sommes au matin (ou : au soir) et la Royauté appartient  à Allah. Louange à Allah. Il n'y a pas de divinité en dehors d'Allah, l'Unique sans associé. A Lui la Royauté et la Louange. Il est puissant sur toute chose. Seigneur, je Te demande le bien de cette journée (ou : de cette nuit) et le bien qui vient après elle, et je me refuge auprès de Toi contre le mal de cette journée (ou : de cette nuit) et le mal qui vient après elle. Seigneur, je me refuge auprès de Toi contre la paresse, et le questionnement de la tombe, Seigneur je me refuge auprès de Toi contre le châtiment du feu et le châtiment de la tombe.

2 -Prononciation: Radhitu billah-i rabba, wa bil islami dina, wa bi muhammad salla Lahu 'alayhi wa sallam  nabiyyan (3 fois)

Signification : Il m'agrée qu'Allah soit mon Seigneur, que l'islam soit ma religion et Muhammad soit mon Messager. (3 fois)

 3 -Prononciation: Soubhana Lahi wa bihamdih, 'adada khalqih, wa rida nafsih, wa zinata 'archih, wa midada kalimatih. (3 fois)

Signification: Pureté et louange à Allah autant de fois qu'il existe de créatures, autant que cela Lui plaît, autant que pèse Son Trône, comme autant d'encre qu'il faut pour écrire Ses paroles. (3 fois)

4 - Prononciation: BismiLahi  Ladhi la yadurru ma'a smihi shayun fil ardi wa la fi sama, wa huwa s-sami'ul 'alim. (3 fois)

Signification: Par le nom d'Allah tel qu'en compagnie de Son Nom rien sur terre ni au ciel ne peut nuire, Lui qui entend tout et sait tout. (3 fois)

 5 – Prononciation: A'udhu bikalimati  Lahi  Tammati min sharri ma khalaq. (3 fois).

Signification: Je cherche refuge auprès des paroles parfaites d'Allah contre le mal de Ses créatures. (3 fois)

 6 - Prononciation: Allahumma anta rabbi la ilaha illa ennt, khalaqtani wa ana abduka , wa ana 'ala 'ahdika, wa wa'dika ma stata't, a'udhu bika min sharri ma sana't, abou-ou laka bini'matika  ‘alay , wa abou-ou bidhanbi faghfir li, fa innahou la yaghfirou dh-dhounouba illa ennt. 

Signification: Ô Allah ! Tu es mon Seigneur, il n'y a de dieu que Toi, c'est Toi qui m'a créé et je suis ton esclave. Je suis soumis à Tes promesses autant que je le puis. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal que j'ai commis, je me rends devant Toi avec les bienfaits dont Tu m'as comblé et je me rends devant Toi avec mon péché. Pardonne-moi, car nul autre que Toi n'absout les péchés. (3 fois)

 7 –Prononciation: Allahouma ini asbahtou (le soir on dit: amseytou) ouch hidouka, wa ouch hidou hamalata ‘archika, wa mala-ikataka, wa jamee’a khalqika, anaka enta Lahu la ilaha ila ennta, wahdaka la shareeka laka, wa anna Mohamadan ‘abdouka wa rasoolouka. (4 fois)

Signification: Ô Allah je suis au matin. Je te prends à témoin ainsi que les porteurs du Trône, Tes anges, et toutes les créatures que j'atteste que Tu es Dieu tel qu'il n'y a Dieu que Toi, que Mouhamed est Ton serviteur et Ton Messager. (4 fois)

 8 –Prononciation: « Soubhan Allah wa bi hamdihi » (Dix à cent fois)

 Signification: Gloire à Allah et avec Sa louange. (Dix à cent fois)

 9 –Prononciation: « La ilaha il Allah wahdahou la shareeka lah, lahul moulkou wa lahoul hamdou wa Houwa ‘ala kouli chay in Qadeer » (Dix à cent fois)

Signification: " Il n'y a d'autre Dieu d'Allah, ll est Unique et n'a point d'associé, à Lui la royauté et la louange et Il est capable de tout." (Dix à cent fois)

 10 –Prononciation: " Ya Heyou, Ya Qayoum, bi rahmatika astaghetou, aslahli sha-ni koulahou wa la takilni ila nafsi tarfata 'ayn "

Signification: Ô Vivant, Ô Subsistant, à Toi je demande secours, amende ma situation et ne me laisse pas m'en remettre à moi-même, même pour un tout petit moment."

 11–Prononciation: "Allahouma 'alimal ghaybi wash-shahadati fatiras samaa wati wal ardi, Rabba koulli sheyine wa malikahou ash-hadou alla ilaha illa Anta, A'oudhou bika min sharri nafsi, wa min sharrich-shaytani wa shirkihi, wa an aqtarifa 'ala nafsi sou-ane, aw ajurrahou ila Mouslimine."

Signification: "O mon Dieu, Toi qui connais ce qui est caché et ce qui est apparent, Créateur des cieux et de la terre, Seigneur et Roi de toute chose, je témoigne qu'il n'y a point de divinité hormis Toi. Je cherche refuge auprès de Toi contre le mal de mon âme et contre le mal du démon et de ce qu'il souffle (en appelant à associer Dieu) shirk, et contre le fait de commettre un mal contre moi-même ou contre un musulman."

 12 –Prononciation: « Allahouma sallé ‘ala Mouhamed wa ‘ala ali mouhamed, kama salléta ‘ala Ibrahim wa ‘ala Ali Ibrahim. Wa barek ‘ala Mouhamed wa ‘ala ali Mouhamed, kama barekta ‘ala Ibrahim wa ‘ala ali Ibrahim Fil ‘alamina inaka Hamidoun Majid » ou « Allahouma sallé wa Salem ‘ala Nabiyyina Mohamadin » (10 fois)

Signification: O Allah, prie sur Mouhamed et sur la famille de Mouhamed, comme Tu as prié sur Ibrahim et sur la famille d'Ibrahim. Et Répands Tes bénédictions sur Mouhamed et sur la famille de Mouhamed, comme Tu les as répandues sur Ibrahim et la famille d'Ibrahim. Tu es vraiment digne de Louanges et de Gloires.

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS
16 février 2006 4 16 /02 /février /2006 17:56

Invocations à apprendre

 


Après avoir mangé:

Prononciation : Alhamdoulillah Alladhi at'amana wa saqana wa ja'alana mouslimine.

Signification : Louanges à Allah qui nous a nourris, nous a abreuvés et fait de nous des Musulmans.


Avant de dormir:

Prononciation : Allahoumma bismika amoutou wa ahya.

Signification : O Allah ! En Ton Nom je vis et je meurs.


Lorsque l'on se réveille:

Prononciation: Alhamdoulillah Alladhi ahyana ba'da amatana, wa illayhi annouchour.

Signification : Louanges à Allah, Qui nous a fait revivre après nous avoir fait mourir (=sommeil) et c'est vers Lui le retour.


Lorsque l'on part en voyage ou que l'on utilise un moyen de transport :

Prononciation: Soubhanalladhi sakhara lana hadha wa ma kounna lahou mouqrinine, wa inna lirabinna lamoune qaliboune.

Signification : Gloire à Allah Qui a mis cela à notre disposition car nous n'aurions rien pu faire (de nous-même). Et c'est vers Lui que nous devons nous tourner.


Lorsque l'on entre dans les toilettes :

Prononciation : Allahoumma inni a'oudhou bika minal khoubthi wal khaba-ithe.

Signification : O Allah ! Je me mets sous Ta protection contre les djinns mâles et les djinns femelles.


Lorsque l'on sort des toilettes :

Prononciation : Ghoufranak'.

Signification : Je Te (Allah) demande pardon.


En entrant dans la maison :

Prononciation : Bismillahi wa lajna, wa bismillahi kharajna, wa 'ala rabbina tawakkalna.

Signification : Au nom d'Allah nous entrons et au nom d'Allah nous sortons et en Allah nous plaçons notre confiance.


En sortant de la maison :

 Prononciation : Bismillahi tawakkaltou 'ala Allahi wa la hawla wa la qouwwata illa billah.

Signification : Au nom d'Allah, je place ma confiance en Allah. Il n'y a de puissance ni de force qu'en Allah.


Prière sur le Prophète :

Prononciation : Allahoumma salli 'ala Mouhammad wa 'ala ali Mouhammad, kama sallayta 'ala Ibrahima wa 'ala ali Ibrahim. Wa barik 'ala Mouhammad wa 'ala ali Mouhammad, kama barakta 'ala Ibrahima wa 'ala ali Ibrahim. Fil 'alamine innaka hamidoune majid.

 Signification : O Allah ! Prie sur Mouhammad, sur la famille de Mouhammad comme Tu as prié sur Abraham et sur la famille d'Abraham, répands Tes Bénédictions sur Mouhammad, sur la famille de Mouhammad comme Tu les as répandues sur Abraham et sur la famille d'Abraham. A Toi vont les Louanges et la Gloire.


Pour remercier une personne :

Prononciation : Jazak Allahou khairan.

Signification : Qu'Allah te rétribue avec la meilleure rétribution.

Et aussi

Prononciation : Barak Allahou fik.

Signification : Qu'Allah te bénisse.


Lorsque l'on est face à un ennemi, un problème ou quand on est en difficulté :

Prononciation : Hasbiya Allahou wa ni'mal wakil.

Signification : Allah me suffit, Il est mon meilleur garant.


En entrant à la mosquée

Prononciation : Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahoumma ftahli abwabi rahmatika.

Signification : Au nom d'Allah, que la prière et le salut soient sur le Messager d'Allah. O Allah ! Ouvre-moi les portes de Ta miséricorde.


En sortant de la mosquée

Prononciation : Bismillahi wa salatou wa salamou 'ala rassoulillah, Allahoumma inni as-alouka min fadlika, allahoumma a'simni mina chaytani rajime.

Signification : Au nom d'Allah, que la prière et le salut soient sur le Messager d'Allah. O Allah ! Je Te demande de Ton immense générosité. O Allah ! Préserve-moi de Satan le maudit.

Quand quelqu'un meurt:

Prononciation : Inna lillahi wa inna ilayhi raji'oune.

Signification : A Allah nous appartenons et à Lui nous retournerons.

 
Quelques prières très importantes:

Commencer ses invocations par ces noms d'Allah

Prononciation : Ya 'alim, ya hakim, ya 'ali, ya 'adhim. Ya dal'jalli wal ikram, ya hayyou ya qayyoum.

Signification : O Omniscient, O Infiniment Sage, O Très-Haut, O Magnifique, O Détenteur de la Majesté et de la Générosité, O Vivant, O Immuable.

Une prière tirée du Coran:

Prononciation : Rabbana atina fiddounia hassanatane wa fil akhirati hassanatane, wa qina 'adhabannar.

Signification : O Notre Seigneur, donne-nous le bonheur ici-bas et dans l'au-delà et preserve-nous des supplices de l'Enfer.

Prononciation : Rabbi ghfirli dounoubi wa ftahli abwaba rahmatika ya arhama rahimine.

Signification : O Mon Seigneur, pardonne-moi mes péchés et ouvre-moi les portes de Ta Bénédiction, O plus Miséricordieux des Miséricordieux.

Prononciation : Rabbi ghfirli wa li walidayya.

Signification : O Mon Seigneur, Pardonne-moi ainsi qu'à mes parents.


Si vous connaissez d'autres  invocations. n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires et suggestions.

Repost 0
Published by nadia - dans INVOCATIONS

Articles Récents