Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 21:11

Contenu de la catégorie : Monde invisible, cliquez sur le sujet qui vous intéresse. Vos commentaires et suggestions sont les bienvenues.



Relation des anges avec les êtres humains

 

Le paradis et ces délices

 

La sorcellerie

 

Les Djinns et les démons

 

Les Anges



Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE
1 juillet 2006 6 01 /07 /juillet /2006 03:21

Relation des anges avec les êtres humains

 

Avant de parler de la relations des certains anges avec les êtres humains, on va décrire au début les fonctions de certains anges.

 
Fonctions de certains anges

 

Les anges effectuent des œuvres extrêmement nombreuses et diversifiées. Les œuvres qu'on citera après sont mentionnées dans le Coran et la Sunna, et ce sont les fonctions que leur Seigneur leur assigna en guise de culte et d'obéissance à Son Egard.

 

Jibril (Gabriel) (‘alayhi Assalam) surnommé le Saint Esprit est "Rouh Al Amin" l'esprit Fidèle et Puissant dont sa fonction est Ambassadeur de Allah Taala et Intermédiaire qu’Allah Taala envoie à Ses Messagers auxquels Jibril (‘alayhi Assalam) apportait la révélation.

 

Mikail (Mickaël) (‘alayhi Assalam) qui est chargé des pluies et de la végétation et la gère selon les ordres de Allah Taala. Il dispose d’aides qui exécutent les instructions qu’il reçoit de son Maître. Ils dirigent vent et nuages selon la volonté d’Allah Taala.

 

Israfil (Uriel) (‘alayhi Assalam) qui a pour mission de souffler dans la trompe le Jour de la Résurrection. Selon Abou Saïd Al Khoudri (Radia Allah ‘anh), le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit :"Comment puis je me délecter alors que l'Ange au Clairon (de l'apocalypse) a déjà bel et bien embouché son clairon et a déjà entendu l'autorisation de sonner ? Quand donc va t-il recevoir l'ordre de souffler pour qu'il souffle ? On dirait que cela fit une lourde impression sur les Compagnons du Messager de Allah Taala et c'est alors qu'il leur dit :"Dites : Allah Taala me suffit et quel bon protecteur" (rapporté par At Tirmidhi - hadith bon).

 

Malek al Mawt (‘alayhi Assalam) qui est chargé de séparer les âmes des corps, mais il ne travaille pas seul et est aidé par ses assistants qui sont de deux sortes. Les anges de miséricorde, les anges du supplice. Allah Taala dit :"Dis : l'Ange de la Mort qui a été chargé de vous, vous retirera votre âme puis vous serez retournés à votre Seigneur" (s32/v11)

 

Les porteurs du Trône seront huit au jour du Jugement. Allah Taala dit :"Huit d'entre eux porteront le Trône de ton Seigneur" (verset 17/69). A ce sujet, il est rapporté par Abou Daoud, que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit dans un hadith :"J’ai été autorisé à parler de l’un des anges qui portent le trône. La distance entre le lobe de son oreille et ses épaules équivaut à 700 ans de marche »

 

Radwane (‘alayhi Assalam) chargé de garder le Paradis. Les anges du Paradis sont innombrables seul Allah Taala peut les dénombrer. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit «Je vois ce que vous ne voyez pas et entend ce que vous n’entendez point. Le ciel gémit à juste raison, car il n’y a pas l’espace de quatre doigts où un ange ne se prosterne pour Allah Taala. Par Allah, si vous saviez ce que je sais, vous ririez peu et pleureriez souvent, vous ne vous réjouiriez plus des rapports charnels et vous sortiriez dans les rues en priant Allah Taala » (rapporté par Tirmidhi)

 

Malek (‘alayhi Assalam) chargé de garder l’enfer, aidé par dix neuf anges. Ce sera à lui que les locataires de l’enfer demanderont d'être achevés, incapables de supporter les souffrances du Feu : " et ils crieront: ‹Ô Malik ! Que ton Seigneur nous achève!› Il dira: ‹En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement] ›!! " (S43, 77).

 

Les Anges scribes : ils sont chargés d'enregistrer les œuvres des humains. A la droite de chacun des hommes se trouve un ange qui inscrit ses bonnes actions alors que l'ange installé à gauche inscrit les mauvaises.

 

Les Anges protecteurs : ils sont chargés de protéger l'homme des djinns, du démon, des difformités et des maladies. Allah Taala dit :"Des anges sur l'ordre de Allah Taala, protègent l'homme de toutes parts" (s13/v11)

 

L'Ange chargé des Nouveaux nés : il est chargé de recevoir les ordres d’Allah Taala concernant le destin des nouveaux nés. Le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : «La manière dont chacun de vous a été créé est la suivante : D’abord il consiste en une goutte de sperme pour une durée de quarante jours, puis il se transforme en un caillot de sang pendant une durée égale, puis il devient un morceau de chair pendant la même durée. Ensuite un ange est envoyé pour lui insuffler l'esprit, et qui en même temps est chargé d’écrire sa subsistance, la durée de sa vie, ses œuvres et son destin, heureux ou malheureux… » (Rapporté par Bokhari)

 

L'Ange des montagnes : qui est responsable des montagnes. A ce sujet, lorsque le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) fut lapidé à Taïf par les incroyants, l'Ange des Montagnes sur ordre de Allah Taala demanda au Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) s'il désirait retourner cette ville. Le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) renvoya l'Ange en disant "Tout ce que j’espère est qu’Allah fera sortir d’eux une descendance qui adorera Allah sans lui associer personne » (Rapporté par Boukhari)

 

Les Anges circulants : ils sont des anges qui se trouvent sur terre et rapportent au Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) les saluts et les prières que lui envoie sa communauté. Ils voyagent à travers le monde à la recherche d’assemblées du dhikr (mention du nom d’Allah). Dans un long hadith Qodsi, Allah Taala dit :"Allah Taala qu’il soit Exalté, a des anges qui voyagent sur les grandes routes à la recherche de gens en dhikr. Quand ils trouvent des gens en train de mentionner Allah Taala Tout Majestueux, ils s’interpellent les uns les autres : venez à ce dont vous êtes affamés! Ensuite ils les enveloppent de leurs ailes qu’ils déploient jusqu’au ciel le plus bas..." (Rapporté par Bokhari).

 

Les Anges des invocations : ils sont chargés de dire lorsque le serviteur prie sur son frère croyant durant son absence "Amin, et de toi de même".

 

Mounkir et Nakir : Ils sont les deux Anges interrogateurs des Hommes dans leurs tombes. En ce qui les concerne, ils revêtent une apparence terrible, ils se présentent comme deux anges noirs, rudes et aveugles qui déchirent la terre avec leurs dents, leur longue chevelure traine sur le sol, leur voix gronde comme le tonnerre, leurs yeux brillent comme l'éclair et leur souffle s'apparente au vent mugissant. Chacun d'eux tient à la main une barre de fer si énorme que toutes les créatures ensemble ne pourraient la soulever. Si l'un des anges frappait la plus grande montagne avec cette barre, il l'anéantirait. Quand l'âme du mort aperçoit ces deux Anges, elle tremble d'épouvante.

 

Les anges et les êtres humains

 

Les anges accompagnent les fils d’Adam, depuis leur création dans le ventre de leur mère jusqu’à leur mort ; ils les accompagneront également dans leur tombe et le jour du jugement dernier.

 

En ce qui concerne leur accompagnement dans ce monde ici bas, il se fera de la manière suivante :

 

Premièrement : ils veillent sur lui, au moment de sa création. Anas (Radia Allah ‘anh) rapporte que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : {Allah a confié la matrice à un ange qui dit : Ô  Seigneur! ceci est-il une goutte de sperme ? Est-il une adhérence ? Est-il un embryon ?  Si  Allah décide d’en faire un être humain, l’ange dira : sera-il de sexe masculin ou féminin ? Sera t-il malheureux ou heureux, le jour du jugement dernier ? Quels seront ses moyens de subsistance ? Quant est-ce qu’il mourra ? Et,  il enregistre tout cela dans le ventre de sa mère » (Rapporté par Bokhari et Muslim)

 

Deuxièmement : ils surveillent le fils d’Adam. Allah, le Très Haut dit : « Sont égaux pour lui, celui parmi vous qui tient secrète sa parole, et celui qui la divulgue, celui qui se cache la nuit comme celui qui se montre au grand jour. » (Coran, 13 : 10-11).

 

Le plus grand des exégètes, Ibn Abbas, affirme que les accompagnateurs de l’homme dont parle ce verset ne sont que les anges chargés par Allah de le protéger, de tous les côtés. Mais si le destin d’Allah arrive et qu’il doit être victime d’un accident, ces anges l’abandonnent.

 

Moudjâhid dit : « il n’y a pas un serviteur parmi les djinns, les êtres humains et les animaux qui ne soit accompagné par un ange chargé de le protéger dans son sommeil et dans son éveil et qui lui dit retournes-toi, à chaque fois qu’il est menacé par quelque chose. Mais, il sera inévitablement atteint par cette chose, si elle émane de la volonté d’Allah. »

 

Un homme avait dit, un jour, à Ali ibn Abî Talib : « un groupe de personnes issues de la tribu de Mourad veulent vous tuer. Mais, Ali lui rétorqua : chaque homme est accompagné par deux anges qui le protègent contre tout mal, à l’exception de celui décidé par Allah. Si le destin arrive, ils s’écartent de son chemin. L’échéance de la mort est une forteresse inviolable. »

 

Ce sont les mêmes accompagnateurs de l’homme cités dans le verset de la sourate 13 qui sont visés par ce verset : « Et Il est le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs. Et Il envoie sur vous des gardiens. Et lorsque la mort atteint l’un de vous, Nos messagers (les Anges) enlèvent son âme sans aucune négligence. » (Coran, 6 : 61)

 

Ce sont ces gardiens envoyés par Allah qui protègent le serviteur jusqu’à l’arrivée de l’échéance.

 

Troisièmement : les anges qui enregistrent les bonnes et mauvaises actions. Il n’y a pas un homme sur terre qui ne soit accompagné par deux anges qui enregistrent ses bonnes et mauvaises actions, aussi petites ou grandes soient-elles. Allah, le Très Haut dit : {Et vous êtes constamment surveillées par des Anges Gardiens - Des Anges nobles qui notent par écrit (chacun de vos actes et de vos paroles) - Ils savent tout ce que vous faites.}  [Sourate 82 - Versets 10-12]

 

Ainsi que : {Oui, Nous avons effectivement créé l’Homme. Nous savons les mauvaises pensées que fait naître en lui son âme bestiale et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. Quand les deux enregistreurs (les Anges gardiens), assis l’un à sa droite et l’autre à sa gauche, enregistrent au fur en à mesure (l’un ses bonnes actions et l’autre ses mauvaises) Il ne prononce pas un mot sans qu'il n’ait à ses côtés un observateur prédisposé. } [Sourate 50 - Versets 16-18]

 

L’ange qui se trouve à sa droite enregistre les bonnes actions tandis que celui qui se trouve à sa gauche mentionne les mauvaises actions. Abou Amama rapporte que le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : «  si le musulman commet un péché l’ange qui se trouve à son côté gauche prend la plume et la suspend pendant six heures, attendant qu’il regrette son acte et demande le pardon à Allah. S’il le fait, l’ange jette la plume, mais s’il ne le fait l’ange n’enregistrera qu’un seul péché. » (Rapporté par  At-Tabrânî dans « Al-Mou’djam al-Kabîr, 8/158 »

 

Dans un hadith rapporté par Bokhari et Muslim, le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) a dit : « Des Anges se succèdent autour de vous jour et nuit et ils se réunissent au cours de l'Office du lever du soleil (fajr) et de celui de la mi-journée (‘asr) et font un rapport au sujet de ceux d’entre vous qui passent la nuit. Quand Allah leur demande, alors qu’Il est l’Omniscient : " Dans quel état avez-vous laissé Mes serviteurs ? " Ils répondent : « Nous les avons laissés alors qu’ils T’adoraient et nous les avons retrouves en train de T’adorer. »

 

Anas ibn Malik dit : Nous étions chez le Messager d’Allah (Salla Allah ‘alayhi wa Salam), il sourit et dit : « Savez vous de quoi souris-je ? Nous dîmes : Allah et son messager le savent mieux. IL dit : de la conversation entre le serviteur et son seigneur ; il dira : Ô mon seigneur ! Ne m’as-tu pas protégé de l’injustice ? Allah dira : Si. L e serviteur dira/ Alors je ne permets qu’à ma personne de témoigner contre moi-même. Allah lui dira : aujourd’hui il suffit que tu témoignes contre toi-même et il suffit que témoignent les anges enregistreurs. Ainsi, Allah lui bouclera la bouche et on commandera à ses membres de parler. Ses membres citeront alors ses œuvres. Ensuite, on débouclera la bouche. Il s’adressera à ses membres : Malheur à vous e malheur, c’était en faveur de vous que je m’acharnais » [Rapporté par Muslim]

 

Ibn Kathir (Rahimaho Allah) dit : Le verset «Il (l’homme) a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah. En vérité, Allah ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les (individus qui le composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes. Et lorsqu' Allah veut (infliger) un mal à un peuple, nul ne peut le repousser: ils n’ont en dehors de Lui aucun protecteur. » (Coran, 13 : 11) signifie que pour chaque serviteur il y a des anges qui se relaient nuit et jour pour le protéger contre tout danger. Il y a également d’autres anges qui se relaient nuit et jour pour enregistrer ses bonnes et mauvaises actions.

 

Il y a un ange à sa droite et un autre à sa gauche. Le premier enregistre les bonnes actions, tandis que le second en mentionne les mauvaises. Outre ces deux anges, il existe deux autres, un devant lui et un autre derrière lui, qui le gardent et le protègent. Il est de ce fait entouré par quatre anges le jour et quatre autres la nuit.

 

Sources :

Tafsîr d’Ibn Kathir

http://www.muslimfr.com/index.php
Dictionnaire élémentaire de l'Islam par Tahar Gaïd

Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 02:03

Le paradis et ces délices

Dieu promet le Paradis à ceux qui parviendront auprès de Lui en ayant vécu comme croyants. Et certes Il ne faillira pas à Sa promesse. Les gens dont la foi est bien établie savent que leur Créateur les récompensera bel et bien s'ils vivent autant qu'ils le peuvent en tant que croyants Allah taala dit: « Aux jardins du séjour (éternel), que le Tout-Miséricordieux a promis à Ses serviteurs qui ont cru à l'Invisible. Car Sa promesse arrivera sans doute ». (Sourate Mariam: 61)


 
Le paradis dans le coran

 

Aljanna, Alfirdaws, ’Adan, Dar As-Salam... Le Coran regorge de termes synonymes pour parler de ce lieu unique, point de départ de l’aventure humaine et point d’arrivée pour ceux qui auront surmonté l’épreuve de la vie sur Terre.

 

Allah dit :"Hâtez vous vers le pardon de votre Seigneur et vers un jardin large comme les cieux et la terre préparé pour ceux qui craignent Allah" (verset 133/9)".

 

Dans les sourates 56 (Waqiâ) et 76 (Al Insan), Allah Taâla nous présente quelques délices: « Et (Dieu) les rétribuera pour ce qu’ils auront enduré, en leur donnant le Paradis et des (vêtements) de soie, ils y seront accoudés sur des divans, n’y voyant ni soleil ni froid glacial. Ses ombrages les couvriront de près, et ses fruits inclinés bien bas (à portée de leurs mains). Et l’on fera circuler parmi eux des récipients d’argent et des coupes cristallines, en cristal d’argent, dont le contenu a été savamment dosé. Et là, ils seront abreuvés d’une coupe dont le mélange sera de gingembre, puisé là-dedans à une source qui s’appelle Salsabîl. Et parmi eux, circuleront des garçons éternellement jeunes. Quand tu les verras, tu les prendras pour des perles éparpillées. Et quand tu regarderas là-bas, tu verras un délice et un vaste royaume. Ils porteront des vêtements verts de satin et de brocart. Et ils seront parés de bracelets d’argent. Et leur Seigneur les abreuvera d’une boisson très pure. Cela sera pour vous une récompense, et votre effort sera reconnu ». (Sourate 76/v12 à 22)

 

Allah dit : « sur des lits ornés (d’or et de pierreries), s’y accoudant et se faisant face. Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes, avec des coupes, des aiguières et un verre (rempli) d’une liqueur de source qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement; et des fruits de leur choix, et toute chair d’oiseau qu’ils désireront. Et ils auront des houris aux yeux, grands et beaux, pareilles à des perles en coquille en récompense pour ce qu’ils faisaient. Ils n’y entendront ni futilité ni blasphème; mais seulement les propos: "Salam! Salam!"... (Paix! Paix!) » (Sourate 56/v15 à 26)

 

Allah dit : « …(Ils seront parmi) des jujubiers sans épines, et parmi des bananiers aux régimes bien fournis, dans une ombre étendue (près) d' une eau coulant continuellement, et des fruits abondants ni interrompus ni défendus, sur des lits surélevés », (sourate 56/v28 à 34)

 
Le paradis dans les Hadiths

Dans les premiers siècles de l’Hégire, la question qui primait et qui alimentait les traditions que l’on mettait alors à l’écrit portait sur la structure même de ce Paradis. Les penseurs de ces générations déterminèrent sur la base des versets coraniques la place de chaque appellation. Le plus haut degré du Paradis, situé sous le trône de Dieu, devint l’Eden, immédiatement suivi du Firdaws. D’autres réflexions inversèrent les deux termes.

 

Les populations musulmanes des premiers siècles de l’Hégire vécurent leur relation avec l’Au-delà à travers le merveilleux des hadiths qui se rapportent à la description du Paradis. Ces traditions ne manquent en effet pas d’imager, idéaliser et matérialiser ce jardin que Dieu promet à ses croyants à travers une panoplie de référents parfaitement compréhensibles pour les récepteurs du message : c’est un paradis fait de musc, d’or, d’argent, de perles où la jeunesse et le printemps sont éternels et où les croyants se choisissent chaque semaine un visage pour rencontrer Dieu...

 

Jusqu’aujourd’hui, la vision du Paradis, figée par le texte coranique, garde la même teneur auprès des nouvelles populations de croyants. Il devient alors évident que la seule idée de Dieu ne suffit pas à préserver la foi des musulmans, malgré toute la volonté de ces derniers d’affirmer que seule la « Face de Dieu » est source de guidance. L’intérêt d’obtenir une place à l’abri du mal, entourés de ce qui constitue leurs fantasmes et leur conception du bonheur suffit à revivifier leur foi.

 

Le prophète Mohammed (Salla Allah ‘alih wa salam) nous a dit que celui qui sera au rang le plus bas, parmi les habitants du Paradis,  aura dix fois l'équivalent du monde d'ici-bas, et il aura tout ce qu'il désire, multiplié par dix. (Rapporté par Mouslim)

 

Le prophète Mohammed (Salla Allah ‘alih wa salam) a aussi dit: {Un espace, au Paradis, dont la grandeur équivaut à un pied, serait meilleur que le monde entier et tout ce qu'il contient.} (Rapporté dans Sahih Al-Boukhari, et Mosnad Ahmad).

 

 Il a également dit: {Au Paradis, il y a des choses qu'aucun oeil n'a jamais vues, qu'aucune oreille n'a jamais entendues, et qu'aucun esprit humain n'a jamais imaginées.} (Rapporté dans Sahih Mouslim, et Mosnad Ahmad).

 

 Et il a encore dit: {L'homme le plus misérable de ce monde, parmi ceux qui sont destinés au Paradis, sera plongé un court instant au Paradis, puis il lui sera dit: "Ô fils d'Adam, as-tu jamais éprouvé quelque misère?  As-tu jamais affronté d'épreuves?  Alors il dira: "Non, mon Dieu, mon Seigneur!  Je n'ai jamais éprouvé de misère et je n'ai jamais affronté d'épreuves!" (Rapporté dans Sahih Mouslim, et Mosnad Ahmad).

 

Le paradis l'éternelle demeure des croyants

Aux croyants et aux croyantes, Allah a promis des jardins sous lesquels coulent les rivières, pour qu'ils y séjournent éternellement, et des demeures excellentes aux jardins d'Eden. « Et la satisfaction d'Allah est plus grande encore, et c'est là l'énorme succès ». (Sourate at-Tawbah: 72)

 

Dans cette vie-ci, les croyants vivent "… dans des maisons qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son nom est évoqué…" (Sourate an-Nur: 36). De par le commandement de Dieu, ces résidences sont maintenues propres et font l'objet de soins particuliers.

 

Les demeures du Paradis sont semblables à elles, car Dieu y est constamment glorifié et Son nom y est sans cesse prononcé. Elles comportent de nombreux niveaux et sont construites près de sites naturels exceptionnels, comme c'est le cas de certaines grandes maisons ici-bas dans des régions très recherchées:

 

Mais ceux qui auront craint leur Seigneur auront pour demeure des étages au Paradis au-dessus desquels d'autres étages sont construits et sous lesquels coulent les rivières. « Telle est la promesse d'Allah! Allah ne manque pas à Sa promesse ». (Sourate az-Zumar: 20)

 

Les maisons mentionnées dans ce verset pourront très bien être dotées de larges fenêtres ou de vérandas, permettant de contempler ce beau spectacle. Elles seront par ailleurs richement décorées et s'y trouveront des trônes conçus spécialement pour le confort des croyants. Des boissons très variées leur seront servies. Les meilleurs matériaux et textiles serviront à la construction et à l'aménagement de ces demeures. De spacieuses banquettes recouvertes de soie permettront aux croyants de se reposer.

 
Description du paradis

Le Paradis s'ouvre sur huit portes, l'une d'entre elles s'appelle Arayane réservée à ceux qui jeûnent et une porte spéciale est destinée aux membres de la communauté de Mohamed (Salla Allah ‘alih wa Salem), qui n'ont pas de comptes à rendre.

 

Les portes du Paradis sont très larges. Une marche de quarante années sépare un battant de l'autre et pourtant ceux qui entreront au Paradis seront en si grand nombre que ces passages regorgeront. Les boucles de ces portes sont des rubis rouges et tiennent sur des plaques d'or. A la porte du Paradis, il y a un arbre grandiose, de la base de cet arbre jaillissent deux sources d'eau. L'entrée au Paradis se ferait sûrement à intervalles atteignant peut-être les cinq cent ans en raison du Jugement, car il est dit que les pauvres des Musulmans précèdent les gens de bonne fortune. Les groupes entrant au Paradis seront reçus par les Anges et notamment par l’ange Radwane (‘alih Salem), le gardien du Paradis et ensuite par les Anges chargés du Paradis et de ses habitants. Allah dit "Les anges les accueilleront "voici le Jour qui vous a été promis !" (verset 103/21).

 

La terre du Paradis est selon les dires du Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salem) la suivante : "Il y a une brique en or et une autre en argent, le ciment qui les maintient est du musc ; ses cailloux sont des perles et des rubis, son sable du safran, quiconque y entre goûtera les délices sans connaître l'indigence, demeurera éternel et ne mourra pas, ses habits ne s'useront pas et il demeurera éternellement jeune".

 

Les Jardins d'Eden se distinguent des autres jardins du Paradis par une caractéristique le Seigneur les a directement créés. Allah est le Créateur de toutes choses mais cela démontre un surplus d'honneur et d'éminence de cette création.

 

Le Paradis contient tout ce que l'âme désire et tout ce que l'œil aime. Les habitants obtiendront tout ce qu'ils demandent et y trouveront ce qu'aucun œil n'a jamais vu, ni une oreille n'a entendu, ni le cœur d'un homme a jamais imaginé.

 

Les habitants du Paradis seront dans les délices et leur plus grand plaisir sera le fait de voir Allah taâla. Il fera son apparition, les habitants tomberont à genoux et se prosterneront ; il leur sera dit "Vous n'êtes pas dans la demeure des œuvres mais dans la demeure de la récompense".

 

Allah Taâla dira aux habitants du Paradis : Oh gens du Paradis. Ils répondront en accourant "Oh notre Seigneur, le bien se trouve entre Tes mains ! Êtes-vous satisfaits ! dira Allah ?  Comment pouvons-nous ne pas être satisfaits, O Seigneur, alors que Tu nous as accordé ce que Tu n’as accordé à aucune autre de tes créatures" Voulez vous que je vous accorde une chose meilleure que cela ! O Seigneur y-a t-il meilleur ? demanderont les gens du Paradis  Je vous accorderai Mon agrément et ne serai jamais en colère contre vous ! dira le Tout Puissant. (Rapporté par Bokhari et Moslim).

 
Sources:
www.oumma.com
http://www.islam-guide.com

Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 14:41


La sorcellerie

La sorcellerie est une pratique interdite en Islam. Elle se définit comme étant le fait de donner au faux une apparence vraie. Elle résulte d’un pacte conclu entre les diables et le sorcier dans le but de faire du mal. Elle peut avoir des conséquences fâcheuses sur la santé physique ou mentale de celui qui y croit. La sorcellerie est généralement utilisée pour provoquer la désunion dans la famille et séparer les époux.

 

Au terme du pacte en question, le sorcier fait venir le Djinn en usant de langage et de formules d’idolâtrie et de reniement de la foi en Dieu. Parfois, le sorcier utilise des écrits d’envoûtement ou des drogues et des ingrédients infects susceptibles d’intoxiquer la personne visée ou d’exercer une influence sur son état mental. C’est pourquoi, selon l’opinion unanime des docteurs de la loi, le sorcier est passible de la peine de mort.

 

Opinions des  savants sur la sorcellerie et la magie

 

La première chose à rappeler est l'opinion des savants musulmans sur les différentes sortes de sorcellerie et de magies:

Selon certains oulémas, la magie n'est en réalité qu'une illusion produite par des manipulations habiles et elle n'influe en aucune façon qui soit la nature des objets sur lesquels elle est faite. Il est possible aussi que la manipulation soit dirigée vers la conscience des gens présents, qui croient ainsi voir des choses qui n'existent pas en réalité ou qui ont une vision déformée d'une chose bien déterminée. On parle alors d'hypnose collective. Ce genre de manipulations provoquant des illusions avait été réalisé par les magiciens qui étaient opposés au Prophète Moussa (Moïse) (‘alih Salam).

 

Le Coran y fait allusion en ces termes: «  Certes Nous lui (au Pharaon) avons montré tous Nos prodiges; mais il les a démentis et a refusé (de croire). Il dit : "Es-tu venu à nous, ô Moïse, pour nous faire sortir de notre terre par ta magie ? Nous t'apporterons assurément une magie semblable. Fixe entre nous et toi un rendez-vous auquel ni nous ni toi ne manquerons, dans un lieu convenable"….. Ils dirent : "Ô Moïse, ou tu jettes, [le premier ton bâton] ou que nous soyons les premiers à jeter ? " Il dit : "Jetez plutôt". Et voilà que leurs cordes et leurs bâtons lui parurent ramper par l'effet de leur magie. Moïse ressentit quelque peur en lui-même. Nous lui dîmes : "N'aie pas peur, c'est toi qui auras le dessus. Jette ce qu'il y a dans ta main droit; cela dévorera ce qu'ils ont fabriqué. Ce qu'ils ont fabriqué n'est qu'une ruse de magicien; et le magicien ne réussit pas, où qu'il soit" …. » (Sourate N°20 Ta-Ha, 56- 76)

 

La fin du verset 66 dans ce passage montre bien que les magiciens n'avaient produit rien d'autre qu'une pure illusion. Cela est confirmé par un autre passage du Coran: « Ils (les magiciens) dirent : "Ô Moïse, ou bien tu jetteras (le premier), ou bien nous serons les premiers à jeter”. "Jetez" dit-il. Puis lorsqu'ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie. Et Nous révélâmes à Moïse : "Jette ton bâton". Et voilà que celui-ci se mit à engloutir ce qu'ils avaient fabriqué. Ainsi la vérité se manifesta et ce qu'ils firent fût vain. Ainsi ils furent battus et se trouvèrent humiliés. Et les magiciens se jetèrent prosternés. (Sourate N°7 (Al 'Arâf), 115- 120)

 

D'autres oulémas pensent que cette sorte de magie n'est pas la seule qui existe. Selon eux, il est possible qu'une personne arrive à changer et à modifier réellement la nature d'un objet ou la condition d'une personne (en la rendant malade par exemple) par de la magie ou de la sorcellerie. Bien que d'éminents savants musulmans comme Abou Bakr Djassâs (rahimaho Allah) et Ibné Hazm (rahimaho Allah) aient totalement nié que ce genre de magie puisse exister, la plupart des savants sont d'avis que cela est tout à fait possible. Leurs meilleures preuves sont les Hadiths qui font allusion au fait que des gens de Madinah avaient jeté un sort sur le Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam), suite à quoi il était tombé malade.

 

Opinions des  savants sur la pratique de la magie

Venons-en maintenant aux opinions émises par les savants musulmans sur la pratique de la magie. A ce sujet, il y a consensus de la communauté musulmane sur l'interdiction de ce genre de pratique. La magie qui est accompagnée par des gestes ou des paroles en contradiction avec l'enseignement du Tawhîd (Unicité d'Allah) ou avec les principes fondamentaux de l'Islam (en invoquant l'aide de Satan ou des esprits maléfiques par exemple) , comme c'est le cas la plupart du temps, est même considérée comme du "Koufr" (infidélité). Cependant si une personne a recours à la magie pour traiter quelqu'un qui a été ensorcelée, dans ce cas, les Oulémas sont d'avis que cela est permis, à condition bien sûr que cette les rituels magiques employés ne soient en aucune façon contraires aux principes essentiels de la foi islamique. (Cette opinion est exprimée par Hâfiz Ibné Hadjar Asqalâni (rahimaho Allah) dans son célèbre commentaire de l'Authentique de Boukhâri, "Fathoul Bâriy".)

 

Comment se protéger de la sorcellerie et de la magie

Pour ce qui est maintenant des enseignements islamiques quand à la façon de se protéger de la sorcellerie et de la magie, Le Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam), lorsqu'il avait ensorcelé, avait réussi a retrouver la guérison par la grâce d'Allah en récitant les sourates "al falaq" et "an nâs". C'est justement à cette occasion que ces deux sourates avaient été révélées. Il est donc recommandé de réciter ces sourates, matin et soir, de souffler ensuite dans ses mains et de les passer sur tout le corps. Cela constituera, InchaAllah, une protection efficace contre les effets maléfiques.

 

Les savants musulmans affirment encore que la récitation du "ayatoul koursi" (Verset du Trône, N° 255 de la Sourate "Al Baqarah") est aussi très efficace comme protection.

 

Les savants affirment encore que les versets 81 et 82 de la Sourate 10 du Coran sont très efficaces pour guérir une personne sur laquelle un sort a été jeté.  

 
Les symptômes de la sorcellerie

La séparation du couple : C’est l’affectation la plus fréquente, et celle qu’Allah a citée pour illustrer la gravité que peut atteindre la sorcellerie : « Ils apprennent auprès d’eux ce qui sème la désunion entre l’homme et son épouse » (La Vache, 2/102). Il y a deux symptômes révélateurs : la femme ne supporte plus son mari sexuellement et ne sent plus de plaisir dans les rapports ; ils se disputent sans raison, s’aiment quand ils se séparent et se disputent dès qu’ils se retrouvent.

 

Blocage du travail : La personne a toutes les conditions pour avoir du travail mais à chaque tentative ses efforts n’aboutissent pas, sans raison valable. La place peut être promise, due ou garantie, mais il se passe quelque chose et cela n’aboutit pas ou bien la personne veut travailler mais n’a aucune énergie et aucune ambition.

 

Blocage des études : Il y a plusieurs variantes : l’étudiant ne peut pas raisonner mais seulement apprendre par cœur ; il oublie tout ; il a des maux de tête au moment d’étudier ; il arrive des problèmes au moment des examens ; il croit avoir réussi mais le résultat est insuffisant de justesse...

 

La santé : La sorcellerie peut provoquer des dérèglements très importants dans la santé. Nous avons cité la stérilité de la femme et l’impuissance de l’homme. Il y a aussi le cancer, l’hémophilie, le diabète, la mort des reins ou des ovaires, l’eau dans les poumons, la chute des cheveux, l’eczéma...Dans tous les cas il n’y a pas de traitement ou il est inefficace.

 

L’apathie : La personne perd toute motivation et n’essaye plus de rien faire. Elle repousse sans cesse à plus tard, passe son temps à dormir.

 

Le faux amour : La personne, homme ou femme, n’est pas amoureuse de l’autre, mais elle est obsédée, pense toujours à elle, la voit partout, et peut croire qu’elle est véritablement amoureuse, alors que logiquement, il n’y a pas d’attirance ni de raison d’aller vers elle.

 

La folie et la mort : La personne perd les pédales, doute de tout, parle toute seule, se prend pour quelqu’un d’autre, doute de tout le monde, voit des choses, et devient suicidaire....

 

L’assujettissement : La personne obéit au doigt et à l’œil au sorcier ou à celui qui a commandé la sorcellerie, il est incapable de lui tenir tête ou d’exprimer son désaccord. En son absence, il se peut qu’il regrette sa soumission et décide de résister ou dans certains cas même en son absence

 

Enfants désobéissants : La sorcellerie faite aux enfants touche le plus souvent leur comportement et leurs études.

 

Autres effets : La personne ne sort plus ou difficilement d’une maison ou d’une pièce ou d’un pays. L’énervement. Le déséquilibre de la personnalité. La maladie du doute, de la peur et de l’angoisse.

 

Les rêves : Souvent l’arrivée de la sorcellerie est annoncée par un rêve : on est mordu par une bête, frappé par une personne ou on tombe dans le vide ; on peut aussi voir la personne qui a fait le mal.

 
Les types de la Sorcellerie


Le plus souvent, la sorcellerie est écrite à distance, mais il y a aussi ces trois autres cas.

La sorcellerie mangée : provoque dans 95% des cas des effets secondaires qui sont des difficultés dans le système digestif. Ces difficultés sont le plus souvent permanentes, mais il arrive qu’elles se manifestent un certain temps puis disparaissent. Elles sont médicalement inexplicables, mais les brûlures peuvent s’atténuer avec un traitement médical. Notons aussi que la sorcellerie peut être mangée accidentellement : elle était destinée à une personne et une autre l’a mangée.

 

La sorcellerie piétinée : est le plus souvent accidentelle : la sorcellerie traînait là pour une raison ou une autre et quelqu’un a marché dessus. Il en résulte uniquement des affectations cutanées. Il n’y a pas les affectations de séparation du couple, de blocage du travail ou autre, mais seulement les affectations cutanées.

 

La sorcellerie déposée : signifie que le sorcier envoie un djinn déposer la sorcellerie dans le corps de la personne. Le plus souvent, cela est mis dans les ovaires de la femme pour empêcher qu’elle ait des enfants. Cela peut aussi être mis dans le sexe de l’homme pour l’empêcher d’avoir des rapports. Elle est aussi mise dans toute partie du corps pour provoquer des douleurs et un dysfonctionnement.

 
Attention

Si tu trouves un de ces signes sur une personne qui prétend être guérisseur, il s'agit sans aucun doute d'un sorcier.

Il demande au malade son nom et le nom de sa mère.

Il demande au malade de lui donner son habit…. ou des cheveux.

Il demande au malade d'égorger une bête aux qualités et couleurs différentes des autres bêtes et sans prononcer le nom d’Allah (Bismillah) avant de l'égorger. Il se peut qu'il passe le sang de la bête sur l'endroit douloureux du malade ou bien il jette la bête égorgée dans un endroit isolé pour que les Djinns puissent en manger.

Il écrit des paragraphes avec des tableaux qui sont non compris.

Il récite des formules magiques non coraniques.

Il donne au malade un écrit carré composé de lettres et de numéros.

Il dit au malade de s'isoler des gens (dans une salle sombre)

Il demande au malade de ne pas toucher à l'eau (pendant X jours)

Il donne au malade des choses qu'il devra enterrer.

Il donne au malade des (Bkhour) qu'il brûlera et sentir son odeur.

Il récite des paroles que l'on ne comprend pas.

Il dit au malade son nom, sa ville et la raison de sa venue sans que le malade lui ait rien dit. Le sorcier a le pouvoir de savoir à l'avance qui est le malade car il a passé un pacte avec un mauvais Djinns qui devient son associé, et qui lui dit tout.

Il écrit pour le malade des lettres coupées dans un petit livret carré ou sur des feuilles ou sur des plats et il recommande au malade de faire fondre l'écriture et de la boire.

Quand tu trouveras un de ces signes chez telle personne ne te fait pas d'illusions sur une éventuelle guérison car tu as en face de toi un sorcier, tu as en face de toi un allié du diable. Il ne faut pas aller à sa rencontre, car le Prophète (Salla Allah ‘alih wa Salam) a dit "celui qui va voir un voyant ou un sorcier et croit à ce qu'il dit aura mécru à ce qu'Allah a fait descendre au Prophète (le Qoran)".

 
Les bons guérisseurs

Nous vous avons présenté les caractéristiques du mauvais guérisseur qui recherche chez le malade à lui soutirer de l'argent. A présent, il existe quand même des personnes qui peuvent guérir licitement et nous allons vous donner leurs caractéristiques.

 

Le guérisseur fera une lecture du Coran, il lira aussi des invocations faites par le Prophète Mohamed (Salla Allah ‘alih wa Salam). La lecture faite par le guérisseur se fait : directement sur le malade, dans de l'eau qui sera ensuite bue par le malade, ou peut être passée sur le corps du malade. Dans de l'huile d'olive qui pourra être passé sur les endroits douloureux ou bien sur le miel qui sera mangé par le malade (le miel a toujours été reconnu bon pour la santé de l'Homme par le Coran et même par les médecins).

 
Qui est apte à faire une guérison

Un Imam cultivé. Un Savant. Un musulman sincère ayant une connaissance parfaite du Coran et de la Sunna. Les vrais guérisseurs ne demandent pas d'argent, il recherche avant tout la récompense auprès d'Allah Taâla. Cependant, on peut leur en donner ou offrir un cadeau qu'il peut accepter ou refuser.

 

Sources :

www.oumma.com

www.muslimfr.com

http://www.aceiweb.org

Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 16:55

Les Djinns et les démons

Ce qui est invisible n’est pas forcément inexistant. L'Islam admet l'existence des djinns, esprits invisibles, qui, comme les hommes, ont été créés pour adorer Dieu : " Je n'ai créé les Djinns et les hommes que pour qu'ils m'adorent " (S51, 56). Ils ont des yeux, des oreilles et un cœur ; il est écrit à propos de ceux d'entre eux qui sont maléfiques : Ils ont des cœurs avec lesquels ils ne comprennent rien ; ils ont des yeux avec lesquels ils ne voient pas, ils ont des oreilles avec lesquelles ils n'entendent pas, étant réfractaires à la Parole divine comme les infidèles. Il existe des djinns mâles et des djinns femelles qui procréent par conséquent : "Là, ils rencontreront celles dont les regards sont chastes et que ni homme ni djinn n'a jamais touchées avant eux " (S55, 56).

 

Il y a de bons djinns et de mauvais djinns (démons). Au même titre que les hommes, ils périront tous et seront ressuscités, ensuite rassemblés au Jour du Jugement dernier. Quant à l'armée d'Iblîs, elle sera précipitée dans le Feu: " O assemblées des djinns et des hommes ! Des prophètes choisis parmi vous ne sont-ils pas venus à vous, en vous exposant mes Signes, en vous avertissant de la Rencontre de votre Jour que voici ? " (S6, 130). "Je remplirai certainement la Géhenne de Djinns et d'hommes réunis " (S11, 119)

 

D'autres djinns sont au contraire soumis à Dieu. Il y a parmi eux des prédicateurs. Ils iront au paradis comme ceux qui écoutèrent la récitation du Coran faite par le Prophète à son retour de Ta'ïf où il alla prêcher vainement la bonne parole aux habitants de cette oasis et demander par la même occasion leur aide : " Lorsque nous avons amené devant toi une troupe de Djinns pour qu'ils écoutent le Coran et qu'ils furent présentés, ils dirent : "Écoutez en silence !" et, quand ce fut terminé, ils retournèrent en avertisseurs auprès de leur peuple " (S46, 29).

 

Les djinns ont en effet leur propre communauté. Ils peuplent les lieux où il y a de l'eau, des endroits inhabités, des maisons en ruines et tout autre endroit désert. La croyance populaire leur attribue une corporalité ; ils peuvent se présenter sous forme d'animaux ou d'êtres humains.

 

Des djinns exercent sournoisement leur rôle néfaste auprès des hommes comme ils l'avaient exercé également auprès des prophètes. Ils forgeaient des mensonges qu'ils susurraient aux envoyés de Dieu en les enveloppant d'un joli langage : " Nous avons suscité, à chaque prophète, un ennemi : des hommes démoniaques et des Djinns qui se suggèrent les uns aux autres le clinquant des paroles trompeuses " (S6, 112).

 

Les païens adoraient les djinns et les associaient à Dieu leur Créateur. Ils voyaient en eux des fils ou des filles du Seigneur : "Ils ont attribué à Dieu les Djinns comme associés, mais c'est lui qui a créé les Djinns. Ils ont imaginé, dans leur ignorance, que Dieu a des fils et des filles. Gloire à lui ! Il est très élevé au-dessus de ce qu'ils imaginent" (S6, 100).

 

Selon leur croyance, Satan était le frère de Dieu et les anges des enfants nés de démons femelles unies au Seigneur : "Ils établissent une parenté entre lui et les Djinns, mais les Djinns savent qu'ils seront réprouvés " (S37, 158).

 

Les rationalistes musulmans nient l'existence réelle des djinns. Les Mu'tazilites et à leur suite le philosophe et médecin Ibn Sinâ, l'historien et sociologue Ibn Khaldoun, entre autres, y voyaient plutôt des allégories. D'aucuns considèrent que les djinns sont une allusion à l'existence des microbes. De telles idées ne sont pas partagées par la majorité de l'opinion musulmane laquelle pour se soustraire aux influences maléfiques de ces démons, préconise de chercher refuge auprès de Dieu en récitant les deux courtes sourates suivantes : " Dis : Je cherche la protection du Seigneur de l'aube contre le mal qu'il a créé ; contre le mal de l'obscurité lorsqu'elle s'étend ; contre le mal de celles qui soufflent sur les nœuds ; contre le mal de l'envieux, lorsqu'il porte envie " (S113).

" Dis : Je cherche la protection du Seigneur des hommes, Roi des hommes, Dieu des hommes, contre le mal du tentateur qui se dérobe furtivement ; contre celui qui souffle le mal dans le cœur des hommes, qu'il soit au nombre des djinns ou des hommes ", (S114).

 

La croyance aux djinns n'est pas l'apanage de l'Islam. Les peuples anciens, perses, babyloniens, etc. croyaient à ces puissances naturelles. Le christianisme et le judaïsme n'ignorent pas ces phénomènes et beaucoup de leurs adeptes ne manquent pas de conjurer le mauvais sort par des incantations et la confection de talismans.

 

Le fait que l’on puisse pas voir les djinns n’implique pas qu’ils n’existent pas pour autant. Tel est l’avis des matérialistes de notre époque et de ceux qui ont suivi leurs traces. En effet, combien existe-t-il de choses que nos yeux ne voient pas mais dont  les effets sont perceptibles ? Certes, les exemples sont aussi nombreux que variés. On peut citer, l’air, le courant électrique et se limiter à cela.

 

De quoi sont créés les djinns ?

        Les versets du Coran et les hadiths montrent sans équivoque que les djinns ont été créés de feu. Allah  dit : « Et Il a crée les djinns de la flamme d’un feu sans fumée » (Sourate 55 verset 15).

 

     Selon Ibn ‘Abbas, l’expression « sans fumée » signifie «de l’extrémité de la flamme ». D’autres savants pensent que cette expression signifie qu’il s’agit du plus pur et du meilleur des feux. Dieu est le plus savant ! Ce qui nous importe c’est de savoir tout simplement que les djinns ont été créés de feu et qu’ils ont donc une constitution tout à fait différente de la nôtre.

 

Il dit aussi : « et quant au djinn, Nous l’avions crée auparavant d’un feu d’une chaleur ardente » (Sourate 15 verset 27). Ce verset nous apporte une information complémentaire ; il nous indique en effet que les djinns ont été créés avant l’homme.   Allah   dit aussi par la bouche d’Iblis (Que la malédiction soit sur lui !) : « Tu m’as créé de feu alors que Tu l’as créé d’argile » (Sourate 7 verset 12).

Pour ce qui est de la Sunna, on peut citer le hadith du Prophète   rapporté par Muslim et Ahmad : « Les anges sont créés de lumière, les djinns d’un feu sans fumée et Adam comme on vous l’a décrit »

 

Les demeures des djinns

 Les djinns  préfèrent les endroits non habités par les hommes tels que les déserts et les terrains vagues. C’est pour cela que le Prophète  sortait dans le désert pour leur rappeler Allah , leur lire le Coran et leur enseigner leur religion. Ce fait est transmis par Ibn Abbas et Ibn Mass’oud dans le Sahih Muslim.

 

     Ainsi, certains parmi eux vivent dans les endroits sales (poubelles..), et d’autres vivent parmi les hommes. Les djinns vivent dans ces lieux sales afin de manger les restes de nourritures jetés par les hommes. Aussi, certains djinns vivent dans les cimetières et les ruines.

 

On les trouve aussi dans les toilettes et dans les salles de bain, c’est pour cela que le Prophète recherchait la protection d’Allah contre les démons mâles et les démons femelles lorsqu’il pénétrait dans les lieux d’aisance.

 

Les djinns mangent-ils et boivent-ils ?

   Les savants se sont divisés en trois groupes au sujet de savoir si les djinns mangent et boivent. Certains d’entre eux prétendent que les djinns ne mangent ni ne boivent et ceci est un propos nul et sans fondement. Un second groupe pense que certains djinns mangent et boivent et que d’autres ne mangent ni ne boivent. Tandis que le dernier groupe prétend que tous les djinns mangent et boivent.

 

Al Bukhari rapporte un hadith dans lequel il est mentionné que le Prophète  demanda  à Abu Hurayra  de lui apporter des pierres avec lesquelles il puisse se nettoyer. Il dit : «N’apporte pas d’os ni d’excréments». Plus tard, Abu Hurayra  lui demanda la raison de cette interdiction. Il dit : « Ils font partie de la nourriture des djinns. Une délégation des djinns Nasibi, qui sont les meilleurs parmi les djinns, est venue me demander des vivres pour un voyage. J’ai alors invoqué Allah en leur faveur afin qu’ils ne passent pas à proximité d’un os ou d’un excrément sans pouvoir en tirer quelque nourriture » 

 

Les djinns peuvent-ils changer de forme et d’apparence ?

   Les djinns ont la capacité de prendre des formes et de changer d’apparence. Ils peuvent prendre une forme humaine ou animale telle qu’une vache, un scorpion, un serpent, un oiseau… et que le chien noir est le diable des chiens et les djinns apparaissent souvent sous cette forme. Ils peuvent aussi apparaître sous forme d’un chat noir car en fait le noir ajoute à la force néfaste des diables.

 

     Il est rapporté aussi qu’Iblis prit l’apparence d’un vieil homme du Nadj lorsque les mécréants de Qoraysh s’étaient réunis à Dar An-Nadwa  (assemblée des notables de La Mecque) afin de discuter sur le sort qu’il fallait réserver à Muhammad . Iblis  - que la malédiction soit sur lui - leur avait suggéré de le tuer.

 

Existe-t-il des mâles et des femelles parmi les djinns ?

      Lorsque le Prophète entrait dans les lieux d’aisance, il récitait l’invocation suivante : « Ô Seigneur, je demande protection auprès de Toi contre les démons mâles et les démons femelles. » (Allahouma ini a'oudoubika minal khoubthi wal khoubeyth ) (Transmis par Anas et rapporté par Bukhari et Muslim.). Ceci montre clairement qu’il existe des mâles et des femelles parmi les djinns.

 

Les Sortes et les formes des djinns


        Les djinns ont beaucoup de genres et ce genre avec obligation il n'est pas limité et dans chaque catégorie il y a des niveaux, et des degrés, et des genres et chaque genre a son caractère et les Arabes ont dilaté dans la nomination les genres du djinn, par une grande dilatation,  “Quand ils disent (djinn) ils disent (Janna) si ils veulent parler de qui ils vivaient avec l’être humain quand ils disent (Amir) le pluriel (amar) si ils parlent d’eux qui endommagent des enfants (démons), ils disaient l’esprit. Si ils sont malices leurs nom est  (chaytane) s’ils endommagent plus que ça ils sont des (marid) s’ils sont plus que ça (affreet).

 

Amar le pluriel est ommar : Ce genre de djinns habite dans les maisons il n'y a aucune maison qui ne connais pas ce genre de djinns ils mangent avec les propriétaires de cette maison, ils boivent avec eux,

 

Chaytane (le diable) : Chaytane vient du  verbe de chatana dans la langue arabe ça veut dire il est loin de la nature des êtres humains avec sa malice. Et le diable du chaytane est le plus insolent et rebelle du démon et l’être humain et les troupeaux et du le chaytane de djinn est un genre méchant et mauvais aucun bien aucune bénédiction en lui, son patron est de Satan.

Le Juge Abou yaala a dit que les chaytanes des diables sont méchants et c'est la chose même que nous disons  au sujet du mauvais il est un démon et un chaytane . Ibn ikil a dit que le chaytane du diable désobéit et il est le fils de Satan.

 

Marid “géant” rebelle : Marid il est un démon plein de force et il a une grande capacité qu’il le distingue des autres. Le rebelle est le démon le plus fort et notre Dieu l'a décrit dans son Coran : « les impies n’invoquent, en dehors de lui, que des idoles féminisées et un démon rebelle » (Les femmes 117). Allah a dit  « d’aucune dispute d’Allah, sans connaissance de cause, en suivant les voies des démons rebelles ; » (Le pèlerinage 3)

 

 Ibn akil a dit que chaytane (diable) le désobéissant est le fils du Satan et le rebelle est le plus fort et le plus séduisant et il est parmi les assistants du Satan  il exécute  son ordre de séduction

 

Affreet : (l'affreet du diable il a le mot (dans la langue Arabe) (afriya de l'afre, affara, les affreet  exagèrent dans l’exécution des ordres  avec une sournoiserie et l'affreet est plus fort dans l’insolence, la mutinerie et le pouvoir de ses muscles et il traverse des  distances et il a une sournoisement pour entendre  et il a été dicté dans le sacré Coran une fois quand Dieu a dit: « un malin djinn dit : « je te l’apporte séance tenante, j’en suis sûrement capable » (Les fourmis 39)

 

Sources :

Dictionnaire élémentaire de l'Islam, par Tahar

http://www.mekkaoui.net

Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 15:07


Les Anges

L'existence des anges et la croyance en eux s'inscrivent au nombre des articles de foi au même titre que le Jour dernier, le Livre, les prophètes... Trois textes coraniques le rappellent : " L'homme bon est celui qui croit en Dieu, au dernier Jour, aux anges, au Livre et aux prophètes " (S. II, 177), " Le Prophète a cru à ce qui est descendu sur lui de la part de son Seigneur. Lui et les croyants, tous ont cru en Dieu, en ses anges, en ses Livres et en ses prophètes " (S. II, 285), " O vous qui croyez ! Croyez en Dieu et en son Prophète et au Livre qu'il a révélé auparavant. Quiconque ne croit pas en Dieu, à ses anges, à ses Livres, à ses prophètes et au Jour dernier, se trouve dans un profond égarement " (S. IV, 136).

 

Ibn Qayim El Jawzya dit au sujet de la nécessité de croire à l’existence des Anges : « Tout ce qui se passe dans le monde, qu’il soit visible ou invisible est le fait des Anges agissant sous l’ordre d’Allah. Il affirme que ce sont des intermédiaires chargés de missions bien définies. Ainsi, certains sont chargés du soleil, de la lune, des étoiles et des astres, d’autres s’occupent de la pluie, des nuages, d’autres encore des plantes, d’autres des animaux, d’autres de la mort, un groupe est chargé des montagnes, un autre des êtres humains afin de recenser leurs actions, alors qu’un autre groupe a pour charge de noter les bonnes et mauvaises actions, un dernier groupe de la Révélation  ».

 

Les Anges sont des créatures d’Allah, qui ne peuvent être vues, que par ceux qu'Allah choisit à cet effet. Ce sont des créatures bénies d’Allah, créées de lumière, comme en témoigne les versets du Coran et des Hadith du Prophète (Salla Allah ‘alih wa salam). Ils sont chargés par Allah d’accomplir certaines tâches bien déterminées. Parmi eux, il y a ceux qui sont préférés d’Allah, tel que Jibril (Gabriel), Mikaël, Israfil et l’Ange de la mort, alors que d’autres occupent un rang moins important. Le Prophète dit : « O mon Dieu ! Dieu de Jibril, de Mikaël et d’Israfil. Créateur des cieux et de la terre, l’Omniscient, Tu décides entre Tes Créatures dans ce qu’ils différent, guide-moi dans ce qu’il y a de plus véridique par Ta permission, Tu guides qui Tu veux dans le droit chemin.»

 

Tout Croyant se doit de croire en l’existence des Anges, des Génies et des démons ainsi qu’aux mondes invisibles.



De quoi sont fait les Anges ?

Pendant l’ère anté-islamique, les gens avaient coutume de dire que les Anges étaient de sexe féminin. A l'avènement de l’Islam, le Coran est venu rectifier ces revendications en qualifiant les Anges de « Créatures du Très-Miséricordieux ». Aucun sexe ne leur a été attribué. Il est du devoir de tout Musulman de s’arrêter à ce point de la description et de ne pas s’aventurer dans ce qu’il ignore.

 

Question: Les anges sont-ils de sexe masculin ou féminin ?

Réponse: Les savants affirment que les anges ne peuvent être qualifiés ni de créatures masculines, ni même de créatures féminines. En effet, cette différenciation de sexe est caractéristique aux espèces qui ont le besoin de se reproduire, qu'ils soient du monde animal, végétal ou autre. Ce qui n'est pas le cas des anges. (Réf: "Tafsir Roûh oul Ma'âniy" - Volume 13 / Page 71)

Quant à la morphologie des Anges, elle est différente de celles des êtres humains, des génies ou des animaux. Lorsque le Messager d'Allah était à Taef, l’Ange Jibril, l’un des Anges des montagnes, est apparu pour lui demander s’il voulait qu‘il les écrase entre les deux montagnes entourant la ville, sachant que le volume d’une montagne est colossal.

 

L‘imam Ahmed rapporte que ‘Abdallah Ibn Messaoud a dit : « L’Ange Jibrilest apparu au Messager d'Allah avec 600 ailes dont chacune couvrait tout l’horizon et dont retombaient des rubis et des perles aux couleurs d’arc-en-ciel. »

Abou Houreira rapporte quant à lui, que le Prophète a dit :
« Allah a des Anges qui cherchent à travers le monde les gens de bien. Quand ils trouvent des Croyants invoquant Allah, ils s’interpellent : ‘Vaquez à vos affaires’ et alors ils protègent ces personnes de leurs ailes jusqu’au ciel.»

 


La capacité des Anges de se métamorphoser


 

C’est sous une forme humaine que l’ange Jibril a été vu par tout un groupe de personnes quand il apparut au Prophète dans la mosquée, comme le rapporte ‘Omar Ibn El Khattab : « Un jour, alors que nous étions assis chez le Messager d'Allah  survint un homme aux vêtements d'une blancheur éclatante et aux cheveux d’un noir de jais. Aucune trace de voyage ne paraisse sur lui, et aucun d'entre nous ne le connaissait. Il s’assit auprès du Prophète de façon à ce que leurs genoux se touchent, puis posa ses paumes sur ses cuisses et demanda : « Ô Mohammed, informe-moi sur l’Islam ? » …

 


Ce hadith nous apprend que l’Ange Jibril interrogea le Messager d'Allah à propos de l’Islam, de l’Imane, de l'Ihsane et de l’Heure. Ce n’est qu’après le départ du visiteur que le Prophète apprit à ses compagnons que c’était l’Ange Jibril venu pour les instruire de leur religion. [Rapporté par En Nawawi, Mouslim et par d’autres.]

 


Comment les Anges adorent Allah ?

 

 Les Anges sont des créatures d'Allah qui n’ont aucune faculté de désobéissance, ayant été créés pour adorer Allah et pour Lui obéir. Ainsi, Allah  dit : {… des Anges rudes ne désobéissant à aucun ordre d'Allah et faisant tout ce qu’on leur ordonne.} [S 66 - V 6]. {...Et ceux qui sont auprès de Lui (les Anges) ne se sentent nullement trop grands pour L’adorer et n’en éprouvent ni ennui ni lassitude. –Ils proclament Sa gloire et Sa pureté la nuit et le jour, sans arrêt. } [S21 - V 19-20 ]. {Ceux qui portent le Trône et ceux qui l’entourent chantent la gloire et la louange de leur Seigneur et croient à Lui.} [S 40 - V 7]. {Ceux qui sont auprès de Ton Seigneur (les Anges) chantent Sa Gloire de nuit et de jour sans éprouver le moindre ennui.}  [S 41 - V 38]



Quelques Anges

           

Jibril (Gabriel), Allah Le Très-Haut dit : {Celui qui est ennemi de Jibril, c’est Jibril qui l’a fait descendre sur ton cœur, avec la permission d’Allah} [ S 2 - V 97 ]

 

Allah dit aussi : {Celui qui est ennemi d'Allah, de Ses Anges, de Ses Messagers, de Jibril et de Mikaël, Allah est certainement un ennemi pour les Négateurs.} [S 2  - V 98]

Allah a qualifié Jibril de « Saint-Esprit » pour signifier l’essence même et le secret de la pureté. Ainsi, Allah dit : {Nous avons donné à Jésus, fils de Marie, les preuves évidentes et Nous l’avons appuyé par le Saint-Esprit}  [S 2 - V97]

 

Israfil :  l’Ange chargé de souffler dans la Corne pour le Jour du Jugement Dernier. Il était également constamment cité par le Prophète dans ses invocations : « Seigneur, Maître de Jibril, Mikaël et Israfil …» Quand il en recevra l’ordre d'Allah , Israfil devra souffler trois fois dans la Corne. Une première fois pour jeter la terreur, la seconde pour foudroyer les vivants et la dernière pour faire renaître les êtres pour le Jugement Dernier.

Malik : L’Ange Malik est chargé de l’Enfer. Allah (loué soit-Il) dit: {O Malik ! Que ton Seigneur nous achève une fois pour toutes ! } Il dit : {Vous devez y demeurer (éternellement).} [S 43 - V 77]

 

 Redouane : L’Ange Redouane est le gardien du Paradis.


Munkar et Nakir : leur rôle consiste à interroger dans leur tombe, la nuit de leur enterrement, les mécréants et les croyants ayant commis de graves péchés.

 

Mubabashar et Bashîr : Leur rôle est d'interroger les fidèles qui n'ont commis aucune faute.

 

D`autres anges dont le nom n'est pas connu remplissent également des fonctions déterminées. Les uns ont pour mission d'interdire l'accès du ciel aux démons qui s'y approchent en vue de percer les secrets divins : " Nous avons décoré le ciel le plus proche d'un ornement d'étoiles afin de le protéger contre tout démon rebelle. Les démons ne peuvent écouter les chefs suprêmes, car ils sont harcelés de tous côtés ; ils sont repoussés ; ils subiront un châtiment perpétuel à moins que l'un d'eux ne saisisse au vol quelque chose ; mais il serait alors atteint par un bolide flamboyant " (S. 37, V 6 à 10).

 

Il y a des anges qui enregistrent par écrit les actions quotidiennes des hommes : " Pensent-ils que nous n'entendons pas leurs secrets et leurs confidences ? Bien au contraire ! Nos envoyés placés auprès d'eux consignent tout par écrit " (S43, 80). Appelés hâfiz (ceux qui consignent ou qui retiennent), ils surveillent consciencieusement les hommes auxquels ils rappelleront le Jour du Jugement leur moindre fait : " Il est le Maître absolu de ses serviteurs. Il envoie vers vous ceux qui enregistrent vos actes. Ainsi lorsque surviendra l'heure de la mort pour l'un d'entre vous, nos envoyés le rappelleront aussitôt, car ils ne sont pas négligents " (S6, 61). "

  
Sources 

http://www.muslimfr.com/index.php
Dictionnaire élémentaire de l'Islam par Tahar Gaïd

Repost 0
Published by nadia - dans MONDE INVISIBLE

Articles Récents