Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Catégories




























Voter Imaniatte

Un clique pour voter Imaniatte


Image disparue

4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 20:45

La terre et le sucre

Il y avait un homme qui avait pris l'habitude de manger de la terre. Un jour, il rentra dans une épicerie pour acheter du sucre.

L'épicier, qui était un malhonnête homme, utilisait des morceaux de terre pour peser. Il dit à notre homme: "Ce sucre est le meilleur de la ville, mais je me sers de terre pour le peser."

L'autre répondit: "Ce dont j'ai besoin, c'est de sucre. Peu m'importe que le poids de ta balance soient en terre ou en fer!"

Et en lui-même, il pensa: "Pour un mangeur de terre, on ne pouvait mieux tomber."

L'épicier se mit donc à découper le sucre et l'homme en profita pour manger la terre. L'épicier remarqua son manège mais se garda bien de rien dire car il pensait: "Cet idiot se fait du tort à lui-même. Il craint d'être surpris, mais moi je n'ai qu'un souhait: qu'il mange le plus de terre possible. Il comprendra quand il verra le peu de sucre qui restera sur la balance!"

Tu prends un grand plaisir à commettre l'adultère par les yeux, mais tu ne te rends pas compte que, ce faisant, tu dévores ta propre chair.

Extrait du livre "Le Mesnevi" Par Djalal al-Din Rumi (l207-1273)

 

Repost 0
Published by nadia - dans SAGESSE
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 15:29

La datte : une nourriture miracle

Les dattes constituaient un aliment fondamental pour les musulmans. La femme du prophète Aïcha (Allah soit satisfait d'elle) dit : "Il nous arrivait, nous la famille de Muhammad, parfois de rester un mois sans faire de feu (pour cuisiner) puisque nous n’avions que des dattes et de l'eau (pour toute subsistance)" (rapporté par l’Imam Muslim).

Elle dit aussi : "Le Prophète (P. S. soient sur lui) mourut et nous n'avions encore pour apaiser notre faim que les deux choses : les dattes et l'eau" (rapporté par l’Imam Muslim). Il est difficile de comprendre comment la famille du prophète peut tenir un mois sans manger que des dattes, et la question qui se pose : pourquoi les dattes ? Est-ce pour la simple raison que le prophète Muhammad (P. S. soient sur lui) était pauvre et que les palmiers étaient amplement cultivés dans la péninsule arabe ?

La réponse est certainement : Non. En effet, le prophète (P. S. soient sur lui) ne mangeait pas seul les dattes mais il recommandait à tous les musulmans de les manger : le prophète (P. S. soient sur lui) dit : "Celui qui commence sa journée par manger sept dattes ne sera pas lésé ni par un poison ni par un envoûtement".

Dans une autre version rapportée par Saad (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah (P. S. soient sur lui) dit: "Quiconque mange, chaque matin, sept dattes de ses deux plaines (de Médine) (couvertes de pierres noires), ne sera pas atteint d’aucun poison jusqu'au soir" (rapporté par l’Imam Muslim). Il dit aussi : "Les occupants d’une maison qui ne contient pas des dattes ont toujours faim" (rapporté par les imams Attirmidhi, Abou Daoud et Ibn Majah).

De plus, le prophète (P. S. soient sur lui) recommandait à ses compagnons de mâcher les dattes et les faire goûter aux nouveau-nés : Abou Moussa (qu'Allah soit satisfait de lui) dit : "Il m'était né un enfant. Je le portai au Prophète (P. S. soient sur lui) qui lui donna le nom d’Ibrahim, et lui frotta la gorge avec une datte" (rapporté par l’Imam Muslim).

Aïcha (qu'Allah soit satisfait d'elle) dit aussi : "On apporta les nouveau-nés à l'Envoyé d'Allah (P. S. soient sur lui) pour qu'il les bénisse et leur frotte l'intérieur de la bouche avec une datte mâchée"(rapporté par l’Imam Muslim).

Les dattes ne sont pas bénéfiques seulement après la naissance mais aussi avant la naissance. En effet, Allah, l’Exalté, a demandé à Marie, mère du prophète Issa (Jésus, paix sur lui), de manger les dattes, Allah dit dans le Coran : "Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton œil se réjouisse !" (Marie, 25-26). Il est ainsi recommandé à toutes les femmes enceintes de manger des dattes surtout dans la période qui précède l’accouchement.

En outre, le prophète (P. S. soient sur lui) a recommandé aux musulmans de rompre le jeûne du Ramadan avec des dattes : Salman Ben Amer (Allah soit satisfait de lui) rapporte que le prophète (P. S. soient sur lui) a dit : "Si l’un d’entre vous veut rompre le jeûne, qu’il le fasse avec des dattes par ce qu’elles sont une bénédiction, et s’il ne trouve pas des dattes, qu’il rompe le jeûne avec de l’eau parce qu’elle est une purification " (rapporté par les Imams Abou-Daoud et at-Tirmidhi).

En ayant suivi la tradition du Messager d’Allah et sachant que nos ancêtres musulmans ont pu envahir le quart de la terre peuplée en un tiers du siècle tout en ayant eu comme nourriture essentielle les dattes et l’eau, il n’y aura aucun doute de conclure que les dattes forment une nourriture exceptionnellement riche. Afin de découvrir la richesse des dattes, nous avons effectué une recherche sur les études scientifiques faites sur les dattes. En surfant dans le site aprifel, nous avons découvert que les dattes sont riches en métaux dont le potassium, le calcium et le fer, et en vitamines dont les vitamines A, B et C. Les dattes sont encore très riches en fibres alimentaires nécessaires pour éviter la constipation. Nous trouvons aussi dans les dattes beaucoup de composés organiques indispensables à notre santé. Nous vous invitons donc notre cher lecteur à lire attentivement les principales caractéristiques des dattes sèches ainsi publiées par aprifel, mais avant de plonger dans le monde des dattes, une question se pose : qui a appris, il y a quatorze siècles, au prophète Muhammad qui était illettré toutes ces caractéristiques des dattes ? La réponse est bien sûr : Allah le Tout Puissant. Quel miracle !

 

Les principales caractéristiques

 

Fruit d'une variété de palmier répandu dans tout le bassin méditerranéen, la datte (Phoenix dactylifera) possède une composition originale qui la différencie nettement des autres fruits, et explique qu'elle soit couramment présentée sous forme de datte séchée.

La datte est surtout commercialisée et consommée sous forme de datte sèche, c'est-à-dire partiellement déshydratée. Elle ne renferme plus alors que 15 à 20 % d'eau en moyenne (au lieu de 65 à 70 % dans la datte fraîche). Elle concentre évidemment sa matière sèche, ce qui entraîne des modifications sensibles dans sa composition, et lui donne des caractéristiques nutritionnelles tout à fait particulières.

La teneur en glucides (sucres) de la datte sèche atteint 64 à 69 % c'est-à-dire 3 à 5 fois ce que l'on trouve dans les fruits frais. Cette teneur est comparable à celle des autres fruits séchés du marché (60 à 65 % pour l'abricot, la banane, la poire ou la pomme séchés, 66 % pour le raisin sec). Il s'agit en majorité de fructose et de glucose (chacun représentant environ les 2/5° des glucides totaux), et pour une moindre part de saccharose (environ 1/5° du total). On note aussi la présence de petites quantités de sorbitol.

C'est parce que la datte est à la fois riche en sucres, et peu hydratée, qu'elle peut se garder à température ambiante sans s'altérer. Encore faut-il veiller à la maintenir au sec, à l'abri de l'humidité, afin de la préserver d'un éventuel développement de moisissures.

Le taux des protides atteint 2,5 % dans la datte sèche (0,5 à 1 % dans les fruits frais), mais celui des lipides reste très faible (moins de 1 % en général).

La datte sèche est un fruit hautement énergétique : elle fournit 287 kcalories - 1200 kJoules - aux 100 g net (soit environ 115 à 120 g de dattes pesées avec le noyau). Elle se situe sur ce point sensiblement au niveau des autres fruits séchés (raisin sec, abricots secs).

Les minéraux et oligo-éléments sont remarquablement abondants dans ce fruit : la datte sèche en renferme 1,5 à 1,8 g aux 100 g (2 à 3 fois plus que les fruits frais). C'est un des fruits les plus riches en potassium (plus de 670 mg aux 100 g), en calcium (62 mg) et en magnésium (58 mg), ainsi qu'en fer (3 mg). Cuivre, zinc, manganèse sont également présents à des niveaux intéressants.

Le profil vitaminique de la datte sèche se caractérise par des teneurs tout à fait appréciables en vitamines du groupe B : 1,7 mg de vitamine B3, 0,8 mg de vitamine B5, 0,15 mg de vitamine B6, 0,10 mg de vitamine B2. Par contre, la vitamine C (qui atteignait 15 mg dans la datte fraîche) a presque totalement disparu dans la datte séchée (2 mg en moyenne), et la teneur en provitamine A dépasse rarement 0,03 mg aux 100 g.

La datte séchée est un des fruits les plus riches en fibres : elle en apporte en moyenne plus de 7 g aux 100 g (bien davantage que les fruits frais, dans lesquels elles dépassent rarement 2,5 g). Il s'agit pour l'essentiel (plus de 85 % du total) de fibres insolubles, cellulose et hémicelluloses.

 

L'intérêt nutritionnel et diététique

 

Apports énergétiques

 

KCalories

KJoules

287.0

1200

 Une bonne "recharge" énergétique : Sous un assez faible volume, les dattes fournissent un apport énergétique appréciable. En consommant une petite portion de 50 g net de dattes (Soit 6 à 8 fruits, selon leur grosseur) on reçoit déjà près de 150 kcalories provenant presque exclusivement (à plus de 96 % !) des glucides.

Vitamines

(mg)

Vitamine C (ac. ascorbique)

Provitamine A (carotène)

Vitamine B1 (thiamine)

Vitamine B2 (riboflavine)

Vitamine B3 ou PP (nicotinamide)

Vitamine B5 (ac. panothénique)

Vitamine B6 (pyridoxine)

Vitamine B9 (ac. folique)

2.000

0.030

0.060

0.100

1.700

0.800

0.150

0.028

 Les dattes sont donc l'aliment de choix pour le travail musculaire (les glucides sont les carburants du muscle), et ceci d'autant plus qu'elles fournissent également des vitamines du groupe B (nécessaire au métabolisme glucidique)

 

Ce sont des fruits à conseiller pour la pratique sportive, notamment de longue durée (comme la randonnée à pied ou à vélo, les courses en montagne, le ski de fond, etc.), et chaque fois qu'on doit faire des efforts physiques importants ou prolongés.

Prises en collation ou intégrées dans un dessert, les dattes, grâce à leur richesse en glucides, peuvent aussi contribuer au bon équilibre de l'apport énergétique journalier. En effet, les lipides occupent souvent trop de place dans l'alimentation (ils représentent près de 40 % de l'apport énergétique total, alors qu'il serait préférable de ne pas dépasser 30 à 35 %), et cela au détriment de glucides, auxquels on donne généralement une place insuffisante (ils ne représentent le plus souvent que 42 à 45 % de l'apport énergétique total, au lieu des 50 à 55 % conseillés).

 

Minéraux

(mg)

Potassium

Phosphore

Calcium

Magnésium

Sodium

Fer

Cuivre

Zinc

Manganèse

Iode

677.0

74.00

62.00

58.00

3.000

3.000

0.310

0.320

0.150

0.001

Un complément minéral de choix : C'est aussi grâce à leur apport élevé en minéraux que les dattes participent au bon équilibre alimentaire. Elles sont particulièrement riches en potassium, ce qui est intéressant pour les sportifs (dont les besoins sont augmentés), et les personnes âgées (qui n'en trouvent pas toujours assez dans leur alimentation). Leur teneur en magnésium et en fer est appréciable, puisqu'une portion de 50 g de datte permet de couvrir près de 10 % de l'AJR* : or, ces minéraux ne sont pas toujours présents en quantité suffisante dans l'alimentation. Enfin, elles contribuent aussi, bien que dans une mesure moindre, à la couverture des besoins en calcium, en zinc, en cuivre et en manganèse.

 

Composants

(g) 

Glucides

Protides

Lipides

Eau

Fibres alimentaires

69.0

2.50

0.10

17.5

7.10

Des fibres efficaces : Les dattes permettent enfin de renforcer très efficacement l'apport en fibres, souvent déficitaires aujourd'hui dans les repas. Une portion de 50 g de dattes en fournit plus de 3,5 g, ce qui représente pratiquement 12 à 15 % de la quantité préconisée pour la journée. Les fibres des dattes, essentiellement insolubles, sont très efficaces pour lutter contre la tendance à la paresse intestinale. Elles sont en général très bien tolérées, surtout lorsqu'on consomme les variétés de dattes les plus moelleuses.

 

AJR = Apport Journalier Recommandé.  Composition moyenne * pour 100 g net

 

Sources:

http://www.angelfire.com/journal/sunnah/index.html

http://www.aprifel.com/

Repost 0
Published by nadia - dans SANTE
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 19:12
La jalousie : la maladie invisible

 

L'homme de l'Islam doit se purifier des traits de caractère qui sont préjudiciables à sa perfection et à sa dignité, afin de pouvoir développer des habitudes constructives et saines, atteindre la maturité nécessaire pour être un homme meilleur, et obtenir la proximité d'Allah.

Maintenant nous nous proposons de mentionner quelques traits de caractère indésirables, qui dégradent l'homme, qui sont incompatibles avec sa dignité, et qui nuisent énormément à la société humaine. Aujourd'hui nous allons parler de la jalousie.

On rencontre normalement, dans chaque société, des individus qui acquièrent par de grands efforts ou par leur talent, une certaine distinction, telle qu'une connaissance extraordinaire, une compétence technique au-dessus de la moyenne, des enfants louables, un haut revenu légal, des réalisations éducatives, etc. La réaction des gens vis-à-vis de telles personnes est variable: les uns restent indifférents. D'autres se sentent heureux que quelqu'un soit prospère ou qu'il ait obtenu une distinction.

Cependant, certaines personnes ne peuvent supporter le bien-être des autres. Ils désirent avoir pour eux tout ce qui est bon, à l'exclusion des autres. Le progrès des autres les met mal à l'aise; et au lieu de faire des efforts pour réaliser des progrès eux aussi, ils expriment leur malaise en disant du mal des autres et en essayant de leur nuire. Une telle réaction s'appelle jalousie, laquelle est un vice choquant et inadmissible, mais malheureusement très courant parmi les hommes, les femmes, les jeunes et les vieux. Même certains parmi ceux qui détiennent eux-mêmes une haute position se sentent choqués par le progrès des autres. Tant que la jalousie n'est pas accompagnée d'une action correspondante, elle ne nuit qu'au jaloux lui-même, lequel éprouve un malaise dans son coeur. Mais dès qu'elle se traduit en actions, elle prend la forme de mauvaise langue, médisance, calomnie, etc.

 

La jalousie et les autres maladies invisibles

La jalousie est en fait le signe de nombreux défauts et maladies, à savoir:

a - Un jaloux est égoïste et veut que tout soit pour lui-même à l'exclusion des autres.

b - Il a un esprit étroit; autrement, il ne réagirait pas de cette façon aux progrès réalisés ou à la distinction obtenue par un autre.

c - Il a une courte vue. C'est pourquoi il ne peut pas penser que les autres aussi ont le droit d'avoir une position.

d - Il est agressif, car il est prêt à porter un coup à autrui et à mettre en danger sa position et la paix de l'esprit dans l'espoir de soulager, comme il le croît, son propre complexe.

 

La lutte contre la jalousie

Le meilleur moyen de lutter contre la jalousie est que le jaloux lui-même fasse des efforts en vue de réaliser un certain succès et obtenir une certaine distinction. Naturellement, un Homme qui ne s'occupe que de lui-même a peu de temps pour envier les autres.

Nous avons vu que la jalousie est une maladie spirituelle et un signe d'étroitesse d'esprit. Elle cause un malaise intérieur chez le jaloux et prive les autres de leur paix. C'est un fléau qu'il faut enrayer. Mais tout cela ne signifie pas que nous ne devions pas prendre des mesures contre ceux qui commettent toutes sortes d'agressions, qui privent les autres de leurs droits légitimes, ou qui occupent par des moyens détournés des postes qu'ils ne méritent pas.

Ce n'est pas de la jalousie que de prendre des mesures en vue de restaurer les droits et de contenir l'injustice et la duperie. C'est une autre chose. L'injustice, la discrimination et l'agression, de quelque forme qu'elles puissent être, doivent être combattues et stoppées d'une façon efficace. L'indifférence et le silence dans de tels cas sont, en eux-mêmes, un péché moral.

Donc ce n'est pas de la jalousie que de critiquer une personne qui acquiert une richesse par des moyens injustes, de défaire quelqu'un d'une position qu'il ne mérite pas. Nous ne devons pas être indifférents à l'obtention du pouvoir et de l'honneur par des moyens illégaux, mais nous devons essayer de mettre un terme à l'injustice et nous assurer que l'homme méritant obtient son dû.

 

Paroles du prophète à propos de la jalousie

La jalousie constitue un grand mal aussi bien ici-bas que dans l’au-delà. At-Tirmidhi a rapporté d’après Zubayr ibn al-Awwam que le Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) a dit : « Une maladie des nations antérieures s’est propagée parmi vous : la jalousie et la haine, la raseuse qui ne rase pas la tête mais la religion. Au nom de Celui qui tient mon âme en sa main, vous n’entrerez pas au paradis aussi longtemps que vous ne vous aimerez pas mutuellement... Ne voulez-vous pas que je vous dise comment y parvenir ? Diffusez le statut parmi vous. » (Hadith déclaré beau. Voir le Djami’ d’At-Tirmidhi, 2434).

Un autre hadith, le prophète (salla Allah ‘alih wa salem) : « Gardez-vous de la jalousie, car elle consume les bonnes oeuvres, comme le feu consume le bois » (Rapporté par Abou Dawûd).

 

Certaines solutions contre la jalousie

1. Invoquer Allah et se soumettre à Lui pour qu’Il vous débarrasse de cette maladie. Car le Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) disait dans ces prières : «Guide mon cœur et débarrasse mon cœur de toute impureté. L’expression «guide mon cœur» signifie mets-le dans le droit chemin, et «débarrasse mon cœur de toute impureté» signifie : purifies-le de la tricherie, de l’antipathie et de l’inimitié.

 

2. Méditer le Coran et le lire fréquemment et s’intéresser plus particulièrement aux versets qui évoquent la jalousie car la lecture du Coran procure à l’homme des bienfaits d’après les propos du Très Haut : «Certes, les bonnes actions éliminent les mauvaises ».

 

3. Lecture de la biographie du Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) pour se rendre compte de son éloignement de la jalousie et de son amour du bien pour son prochain et même pour ses ennemis.

 

4. Lecture des récits portant sur les compagnons et leurs nouvelles.

 

5. Si ces choses (les mauvais sentiments) vous viennent à l’esprit, demandez à Allah de vous protéger contre Satan le damné, et occupez-vous de ce qui fera oublier ces intrigues et pensées fortuites.

 

6. Si Satan prend le dessus sur vous et installe la jalousie dans votre cœur, évitez l’apparition  dans votre langage et vos actes des indices de jalousie. En effet, tout homme porte une portion de jalousie. Cheikh al-islam dit : «Aucun humain n’est complètement exempt de la jalousie. Mais le généreux la cache et le méchant la laisse apparaître ». Les maladies des coeurs. L’on ne fera subir des comptes à l’homme pour ses pensées et sentiments qu’il garde pour lui-même. Mais on lui en fera subir pour ses paroles et actes. En effet, le Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) dit : « Allah pardonne à ma communauté l’erreur et l’oubli et ce qui résulte de la contrainte» (rapporté par Boukhari, 2033).

 

7. Si vous ressentez de la jalousie envers une personne déterminée, achetez-lui un cadeau et serrez-lui la main. Car le Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) a dit : «Les poignées de main éliminent la rancœur et l’échange de cadeau, élimine la haine » (rapporté par Malick dans al-Mouwatta, 1413) car la jalousie résulte de la haine. Son contraire qui est l’amour provient de l’échange de cadeaux et de poignées de main en guise de salutation.

A ce propos, le Prophète (salla Allah ‘alih wa salem) a dit : «Vous n’entrerez au paradis que quand vous aurez eu la foi et vous ne posséderez celle-ci que quand vous vous serez aimé mutuellement. Ne voulez-vous pas que je vous indique une chose qui vous permette de vous aimer mutuellement ? Diffusez les salutations parmi vous ». (Rapporté par Mouslim, 81).

 

Sources :

www.muslimfr.com

Repost 0
Published by nadia - dans Les MALADIES invisibles
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 17:55

La sagesse du livre

Un commerçant possédait un perroquet plein de dons. Un jour, il décida de partir en Inde et demanda à chacun quel cadeau il désirait qu’on lui rapporte du voyage. Quand il posa cette question au perroquet, celui-ci répondit :

«En Inde, il y a beaucoup de perroquets. Va les voir pour moi. Décris-leur ma situation, cette cage. Dis-leur : “ Mon perroquet pense à vous, plein de nostalgie. Il vous salue. Est-il juste qu’il soit prisonnier alors que vous volez dans le jardin de roses ? Il vous demande de penser à lui quand vous voletez, joyeux, entre les fleurs. ? »

En arrivant en Inde, le commerçant se rendit en un lieu où il y avait des perroquets. Mais, comme il leur transmettait les salutations de son propre perroquet, l’un des oiseaux tomba à terre, sans vie. Le commerçant en fut très étonné et se dit:

«Cela est bien étrange. J’ai causé la mort d’un perroquet. Je n’aurais pas dû transmettre ce message. »

Puis, quand il eut fini ses achats, il rentra chez lui, le cœur plein de joie. Il distribua les cadeaux promis à ses serviteurs et femmes. Le perroquet lui demanda:

« Raconte-moi ce que tu as vu afin que je sois joyeux moi aussi. »

A ces mots, le commerçant se mit à se lamenter et à exprimer ses regrets.

« Dis-moi ce qui s’est passé, insista l’oiseau. D’où te vient ce chagrin ? »

Le commerçant répondit : «Lorsque j’ai transmis tes paroles à tes amis, l’un d’eux est tombé à terre sans vie. C’est pour cela que je suis triste. »

A cet instant, le perroquet du commerçant tomba lui même aussi dans sa cage, inanimé. Le commerçant, plein de tristesse, s’écria :

« Ô mon perroquet au langage suave ! Ô mon ami ! Que s’est-il donc passé ? Tu étais un oiseau tel que Salomon n’en avait jamais connu de semblable. J’ai perdu mon trésor ! »

Après avoir longtemps pleuré, le commerçant ouvrit la cage et jeta le perroquet par la fenêtre. Aussitôt, celui-ci s’envola et alla se percher sur une branche d’arbre. Le commerçant, encore plus étonné, lui dit :

« Explique-moi ce qui se passe ! »

Le perroquet répondit : « Ce perroquet que tu as vu en Inde m’a expliqué le moyen de sortir de prison. Par son exemple, il m’a donné un conseil. Il a voulu me dire : “ Tu es en prison parce que tu parles. Fais donc la mort. ? Adieu, ô mon maître ! Maintenant je m’en vais. Toi aussi, un jour, tu rejoindras ta patrie. »

Djalal al-Din Rumi (Le Mesnevi- La cage)

Repost 0
Published by nadia - dans SAGESSE
2 avril 2006 7 02 /04 /avril /2006 02:49

Ce qui peut enrichir dans la vie ???



Khaled Ibnou El Walid (Allah soit satisfait de lui) a dit: un bédouin est venu voir le prophète (P. S. soient sur lui) et lui a dit: Oh messager de Dieu, je suis venu te demander à me dire ce qui peut m'enrichir dans la vie si bas et celle de l'au delà. Le prophète lui répondit: pose tes questions.

Le bédouin alors demande:"Je veux être le plus grand connaisseur du monde"

La réponse du prophète était: "Crains Dieu tu deviens le plus grand connaisseur du monde"

Le Bédouin: "Je veux être le plus riche du monde"

Le prophète répondit :"Sois satisfait de ta situation tu seras le plus riche"

Le Bédouin: "Je veux être le plus juste du monde"

Le prophète répondit :"Aime pour les autres ce que tu aimes pour toi"

Le Bédouin: "Je veux être le meilleur du monde"

Le prophète répondit :"Sois utile aux autres"

Le Bédouin: "Je veux être le plus proche de Dieu"

Le prophète répondit :"Abonde en invocations d'Allah"

Le Bédouin: "Je veux parfaire ma foi"

Le prophète répondit :"Améliore tes moeurs"

Le Bédouin: "Je veux être parmi les excellents"

Le prophète répondit :"Adore Dieu comme si tu le vois, car si tu ne le vois pas, lui il te voit"

Le Bédouin: "Je veux être parmi les obéissants"

Le prophète répondit :"Fais les obligations religieuses"

Le Bédouin: "Je veux rencontrer Allah indemne des péchés"

Le prophète répondit :"Purifie-toi en te lavant d'El Janaba"

Le Bédouin: "Je veux être entouré de lumière au jour de jugement"

Le prophète répondit :"Ne commets aucune injustice à l'encontre de personne"

Le Bédouin: "Je veux qu'Allah m'accepte avec miséricorde"

Le prophète répondit :"Sois tolérant vis à vis de toi même et vis à vis d'autrui"

Le Bédouin: "Je veux réduire mes péchés"

Le prophète répondit :"Demande toujours le pardon à Allah"

Le Bédouin: "Je veux être parmi les plus généreux"

Le prophète répondit :"Ne te plains à personne"

Le Bédouin: "Je veux être parmi les plus forts"

Le prophète répondit :"Compte toujours sur Allah"

Le Bédouin: "Je veux être épanoui dans mes biens"

Le prophète répondit :"persévère sur la pureté"

Le Bédouin: "Je veux être parmi les aimés d'Allah et de son prophète"

Le prophète répondit :"Aime ce que aiment Allah et son prophète"

Le Bédouin: "Je veux être à l'abri du mécontentement d'Allah le jour de jugement"

Le prophète répondit :"Sois tolérant avec autrui"

Le Bédouin: "Je veux qu'Allah réponde à mes invocations"

Le prophète répondit :"Evite de consommer Al Haram"

Le Bédouin: "Je veux qu'Allah ne me dénonce pas devant tout le monde le jour de jugement"

Le prophète répondit :"Ne dévoile pas les défauts de tes frères"

Le Bédouin: "Qu'est ce qu'il sauve des péchés?"

Le prophète répondit :"Les larmes, l'humilité et les maladies"

Le Bédouin: "Quel meilleur bon acte pour Allah?"

Le prophète répondit :"Le bon comportement, la modestie et la patience"

Le Bédouin: "Quel est le pire des péchés?"

Le prophète répondit :"Le mauvais caractère, et l'avarice obéie"

Le Bédouin: "Qu'est ce qu'il adoucit le mécontentement d'Allah?"

Le prophète répondit :"La charité discrète, et la visite des siens"

Le Bédouin: "Qu'est ce qu'il adoucit le feu de l'enfer?"

Le prophète répondit :"La patience dans la vie ici-bas vis à vis des catastrophes et des épreuves"

Le narrateur de ce hadith est l'Imam Ahmed Ibn Hambel. L'Imam Moustaghfiri a dit j'ai jamais entendu un aussi bon hadith, utile et riche.

Source :

http://www.sajidine.com

L’homme questionna le prophète mais est ce que nous arrivons à appliquer ces réponses? Car il ne suffit pas de comprendre mais essayer de son mieux, que Allah nous guide et nous garde sur le bon chemin, Amine.

 

Repost 0
Published by nadia - dans SPIRITUALITE
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 21:02

La mèche

Une nuit, un homme entendit que quelqu'un marchait dans sa maison. Il se leva et, pour faire de la lumière, il battit son briquet. Mais le voleur qui était cause du bruit vint se placer devant lui et, chaque fois qu'une étincelle touchait la mèche, il l'éteignait discrètement du doigt. Et l'homme, croyant que sa mèche était mouillée, ne vit pas le voleur.

Dans ton coeur également, il y a quelqu'un qui éteint le feu mais tu ne le vois pas.

Extrait du livre "Le Mesnevi" Par Djalal al-Din Rumi (l207-1273)

Repost 0
Published by nadia - dans SAGESSE
1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 20:46

 

Que disent ils de l’islam ?

CAT STEVENS : (Maintenant Yousuf Islam). Britannique, anciennement Chrétien, et chanteur pop mondialement célèbre. (Converti à l’Islam en 1973). Dirige maintenant un centre d’entre-aide musulman à Londres.

“Il serait injuste de juger l’Islam à la lumière du comportement de certains mauvais musulmans, qui eux, seront toujours montrés sur les médias. C’est comme si on jugeait une voiture comme mauvaise parce que le conducteur de la voiture a bu et est rentré dans un mur. L’Islam guide tout être humain dans tous les aspects de la vie quotidienne - dans ses dimensions physiques, mentales et spirituelles. Mais nous devons rechercher les sources de ces instructions: le Coran et l’exemple du Prophète. Alors nous pouvons voir l’Islam idéal.”

Adresse actuelle: Chairman, Muslim Aid, 3 Furlong Road London, N7, U.K (Grande Bretagne)

 

AMMED HOLT : Haut fonctionnaire Civil Britannique. A voyagé considérablement à la recherche de la vérité divine. S’est beaucoup dépensé dans la recherche et l’étude comparative du Judaïsme, de la Chrétienté et de l’Islam. (Converti à l’Islam en 1975).

“L’Épée de l’Islam” n’est pas une épée d’acier. Je peux avancer cela par expérience, car l’épée de l’Islam m’a frappé au plus profond de mon être, en mon propre cœur...Et...non, cela n’a pas entraîné ma mort, mais au contraire, a fécondé une vie nouvelle; cela a provoqué une prise de conscience, et m’a forcé à m’interpeller sur des sujets comme: qui suis-je et que suis-je, et pourquoi j’existe?”

Adresse actuelle: 23 Welland Garden; Perivale, Middlesex UBS 8SZ, UK.

 

BOGDAN KOPANSKI : (maintenant Bogdan Ataoullah Kopanski); Américain, d’origine polonaise. Docteur en Histoire Politique:

A fait un parcours très intéressant vers l’Islam et a affronté de sévères épreuves; a été deux fois emprisonné par le régime Communiste polonais (1965, 1981-82). Converti à l’Islam en 1974.

“ Quand j’avais 12 ans, je rejetais la foi contradictoire et illogique de l’Église. Deux années plus tard, en 1962, j’ai été fasciné par la lutte victorieuse des musulmans algériens contre le colonialisme français. C’était la première “flèche de l’Islam” à me toucher. Durant mes études secondaires et à l’université, j’étais un exemple typique de la génération de rebelle rouge (communiste). Mon cheminement vers la Vérité du Saint-Coran était lente et imprévue... En 1974 j’ai visité la Turquie, je préparais ma thèse sur la politique du Sultan et Calife Suleiman Kanunís envers l’état polonais. Je fut alors surpris par la plus mélodieuse voix que l’humanité puisse produire: l’AZAAN, l’appel à la prière par un muezzin.

Mes cheveux se sont dressés sur ma tête. Une force étrange mais puissante me conduisit à la vieille mosquée d’Istanbul. Là, de vieux Turcs barbus et souriants, m’enseignèrent LE WOUZOU, (ablutions). J’ai proclamé la SHAHADA en larmes, et j’ai fait ma première prière, la SALAAT Maghrib... J’ai alors balayé toutes mes idéologies de pacotille... Pour la première fois de ma vie, j’ai éprouvé une telle félicité, et je ressentais le plaisir de l’amour d’Allah dans mon cœur. J’étais un musulman...”

Adresse actuelle: 3013 Harm Drive 203 Grand Prairie Tx 75051 U.S.A.

 

VENGATACHALAM ADIYAR : (Maintenant Abdoullah Adiyar): Indien, journaliste et écrivain Tamoul reconnu. A travaillé comme rédacteur dans le quotidien du Dr M. Kirunanidhi ,“Murasoli”, pendant 17 ans.

A travaillé avec 3 précédents Ministres en chef de “Tamil Nadou”. A reçu la récompense “Kalaimamani” (Big Gem of Arts) du Gouvernement “Tamil Nadou” en 1982. (Converti à l’Islam en 1987)

“ Dans l’Islam j’ai trouvé satisfaction et apaisement à des questions lancinantes qui harcelaient ma conscience: concernant la théorie de la Création, le statut de la femme, la création de l’univers, etc... L’histoire de la vie du Saint Prophète m’a beaucoup fasciné, et il fut alors facile pour moi de faire la comparaison avec celles d’autres leaders religieux, et avec leurs philosophies.”

Adresse actuelle: 1 Ashok Avenue, Rangarajapuram, Kodambakkam, Madras, Inde.

 

HERBERT HOBOHM : (Maintenant Aman Hobohm). Diplomate Allemand, Fonctionnaire Civil et Missionnaire. Un intellectuel, qui a servi la Mission Diplomatique Allemande dans diverses parties du monde. Travaille actuellement comme Attaché Culturel à l’ambassade Allemande à Riyadh, en Arabie. (Converti à l’Islam en 1941).

“ J’ai pu vivre sous différentes latitudes, avec des modes de vie différents et j’ai eu l’occasion d’étudier diverses idéologies, mais je suis arrivé à la conclusion que rien n’est comparable à l’Islam. Aucun de ces systèmes ne détient un code de vie aussi complet que noble. Seul l’Islam le possède; et c’est la raison pour laquelle tant d’hommes, en toute sincérité, embrassent cette religion. L’Islam n’est pas théorique; il est pratique. Il signifie la soumission complète à la volonté de Dieu!”

Adresse actuelle: Cultural Attaché, German Embassy, PO. Box 8974, Riyadh 11492, Saudi Arabia.

 

LEOPOLD WEISS: (puis Mohammad Asad): Homme d’Etat autrichien d’origine juive, journaliste et auteur; ancien correspondant étranger pour le célèbre Frankfuerter Zeitung; auteur de “Islam at Cross Roads”, “Le chemin de la Mecque” (Fayard éd.) et traducteur du Coran. (Converti à l’Islam en 1926). “ L’Islam me paraît comme un chef d’œuvre d’architecture. Toutes ses parties sont harmonieusement conçues pour se compléter et se soutenir entre elles. Rien n’est ici superflu, et rien ne manque, avec comme résultante l’équilibre parfait d’une composition sans faille.”

Décédé le 20 février 1992

 

Mme MARGARET MARCUS :(Maintenant Maryam Jamilah): Américaine, anciennement Juive. Écrivain et journaliste. Auteur de plusieurs livres. (Convertie à l’Islam en 1962).

“ Ma famille et mes amis étaient des gens bourgeois, respectables, intelligents, et cultivés. Des gens qui observaient et croyaient fermement en une certaine base morale. Cependant ils rejetaient tout lien entre l’éthique, la morale donc, et la théologie. L’autorité des Lois et Morales Islamiques procède de Dieu l’Omnipotent. Le plaisir et le bonheur dans l’Islam ne sont que les fruits produits par une satisfaction émotionnelle dans l’exécution consciencieuse de ses devoirs pour le seul plaisir de Dieu, afin d’atteindre, ainsi, le salut. En Islam, les devoirs s’élèvent toujours au-dessus des droits. C’est seul dans l’Islam que ma quête des valeurs absolues fut satisfaite. Dans l’Islam seul j’ai pu enfin trouver tout ce qui avait une vraie valeur, ce qui était beau et bon, donnant une direction et une signification à la mort et la vie humaine.”

Adresse actuelle: C/ C Mr Mohammad Yusuf Khan, Sant Nagar, Lahore,

 

WILFRIED HOFFMAN: (Maintenant Murad Hofman) Doctorat de Droit de la Harvard University. Ex- Haut officier de l’OTAN - Diplomate et Scientifique Civil Allemand. Actuellement Ambassadeur Allemand au Maroc, (Converti à l’Islam en 1980).

“Depuis un certain temps maintenant, dans un effort vers plus de précision et plus de concision, j’ai essayé de mettre par écrit d’une façon systématique toutes les vérités philosophiques qui, selon moi, peuvent être confirmées sans le moindre doute. Au cours de cet effort de réflexion, une vue s’imposait à mon analyse: le fait que l’attitude typique d’un agnostique n’est pas une attitude intelligente. C’est à dire, que l’homme ne peut simplement pas échapper à une obligation de croire; de croire en l’évidence qu’un acte créateur soit à l’origine de tout ce qui existe autour de nous; que l’Islam est la conception qui concrétise la plus grande harmonie avec notre réalité en général. Ainsi j’ai commencé, non sans choc et surprise, pas à pas, malgré moi et mes préjugés, et presque inconsciemment, à ressentir et penser que je devenais Musulman. Seul un dernier acte devait être entrepris: formaliser ma conversion. Depuis aujourd’hui je suis Musulman. Je suis enfin arrivé au bout de ma recherche.”

Adresse actuelle: Ambassade de la République Fédérale d’Allemagne, Rabat, Maroc

 

EVA DE VITRAY-MEYROVITCH : A fait toute sa carrière aux postes de Chercheur et Directrice du Service des Sciences Humaines du CNRS. Née dans l’aristocratie française, élevée chez des religieuses. Auteur de plusieurs livres. (Convertie en 1950)

“Le Coran est la dernière révélation, et Mohammad (Paix sur lui) est le sceau des prophètes (.....) Puis j’ai été heureuse de constater que je n’étais pas seule, mais je me trouvais située, sans le savoir, dans une grande tradition. Et cela sans avoir à rien renier. Je ne reniais ni la Torah, ni l’Evangile. Je laissai simplement de côté ce qui m’avait toujours agacée, les décisions conciliaires, dogmatiques de messieurs réunis à Rome pour décider que Dieu est comme ceci ou comme cela. (...) On ne se convertit pas à l’Islam, on embrasse une religion qui englobe toutes les autres....”

(Extraits de “Islam, l’autre visage”, Eva de Vitray, Ed. Albin Michel, 1995)

Prince de Galles: Charles d’Angleterre

“La culture islamique, dans sa forme traditionnelle, a réussi à préserver une conception spirituelle globale et complète du monde actuel; chose que nous et nos récentes générations n’avons pas cru utile de faire, en Occident....Il y a une opportunité potentielle à établir de nouveaux et précieux liens entre la civilisation islamique et l’Occident....Peut-être devrions-nous commencer déjà par recruter plus d’enseignants musulmans dans les établissements d’enseignement britanniques...” “The Weekly Telegraph” n°282 du 18 Décembre 1996.

 

EDOUARD GIBBON : (Célèbre historien britannique): “La plus grande réussite de la vie de Mohammad fut le fait d’une pure force morale, sans un seul coup d’épée.” “History of the Saracen Empire.” London 1870

“le succès phénoménal de l’Islam est dû au caractère exceptionnel de sa spiritualité et de son programme social et politique. L’expansion de l’Islam est l’une des plus grandes révolutions de l’histoire”. “Histoire du déclin et de la chute de l’Empire Romain.” Réédition chez R. Laffont, 1983

 

Dr CEASAR E. FARAH : (Docteur d’histoire, Université du Minnesota, USA)

“Ni le sabre, ni même un quelconque prosélytisme, peuvent expliquer l’expansion continuelle de l’Islam à travers les siècles. Cette croissance phénoménale doit être attribuée à son pouvoir d’attraction, et à ses capacités à répondre aux besoins spirituels et matériels de peuples adhérant en masse non à une culture pourtant propre à ses fondateurs, des Arabes du désert, mais à une culture religieuse et à un développement socio-politique qu’ils ont évalués au moment de leur conversion.

“Islam”, Barron’s Ed. Series, Inc - Woodbury - New York - 1968 - p.253


Source:

http://www.islam-paradise.com

Repost 0
Published by nadia - dans SPECIAL CONVERTIS
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 16:40

L’arbre fruitier

Un homme était monté sur un arbre fruitier et en secouait les branches pour faire tomber les fruits. Le propriétaire arriva soudain et l’apostropha: "N’as-tu pas honte devant Dieu?"

"-Qu’y a-t-il de honteux, répliqua l’homme. Si un serviteur de Dieu mange le fruit des faveurs de Dieu dans le jardin de Dieu, en quoi est-ce répréhensible?"

Le propriétaire dit alors à ses serviteurs: "Amenez une corde afin qu’il reçoive la réponse qu’il mérite!" Il le fit attacher à un arbre puis le frappa sur les cuisses et le dos. L’homme se mit à crier: "Tu devrais avoir honte devant Dieu de maltraiter un innocent comme moi!"

Mais le propriétaire répondit: Si un serviteur de Dieu frappe avec le bâton de Dieu un autre serviteur de Dieu, quel mal y vois-tu ? Le bâton Lui appartient, tes cuisses et ton dos Lui appartiennent. Quant à moi, je ne suis qu’un outil dans Ses mains!"

Alors le voleur: "Je me repens! Je me repens! Tu dis vrai : La volonté existe en moi!".

Extrait du livre "Le Mesnevi" Par Djalal al-Din Rumi (l207-1273)

Repost 0
Published by nadia - dans SAGESSE
31 mars 2006 5 31 /03 /mars /2006 16:34

L'importance du voisin

Allah l’Exalté dit : « Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain » (Sourate 4/36)

Selon 'Abdullàh Ibn 'Omar (Allah soit satisfait d’eux), le Messager d'Allah (P. S. soient sur lui) a dit : "Le meilleur compagnon pour Allah est celui qui est le plus gentil avec ses compagnons et le meilleur voisin pour Allah est celui qui est le plus gentil avec ses voisins". (At-Tirmidhi)


L'interdiction de lui nuire

Selon Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui), le Prophète (P. S. soient sur lui) a dit : "Par Allah, n'est pas croyant, par Allah, n'est pas croyant, par Allah, n'est pas croyant! "On dit : "Qui donc? Ô Messager d'Allah!". Il dit : "Celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Dans une autre version de Mouslim : "N'entre pas au Paradis celui dont le voisin n'est pas à l'abri de son mal".

Selon Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui), le Messager d'Allah (P. S. soient sur lui) a dit : "Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu'il ne fasse pas de tort à son voisin!" (Al-Boukhâri, Mouslim)


La recommandation d'être généreux avec lui

Selon Abou Hourayra (Allah soit satisfait de lui), le Messager d'Allah (P. S. soient sur lui) a dit : "Ô Musulmanes! Que l'une de vous ne méprise pas le cadeau que lui fait sa voisine même ci ce n'est que le sabot d'un agneau". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon lui encore (Allah soit satisfait de lui), le Messager d'Allah (P. S. soient sur lui) a dit : "Que l'un de vous ne refuse pas à son voisin la permission de planter une poutre dans son mur". Puis Abou Hourayra poursuit : « Qu’ai-je donc à vous voir tourner le dos à cette recommandation ? Par Allah ! Je ne cesserai pas de vous réprimander à son sujet ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Shouryh Al Khouzà’i (Allah soit satisfait de lui), le Messager d’Allah (P. S. soient sur lui) a dit : « Celui qui croit en Allah et au jour dernier, qu’il fasse du bien à son voisin ! ». (Mouslim et Al Boukhâri en partie)

Selon Abou Dharr (Allah soit satisfait de lui), le Messager d’Allah (P. S. soient sur lui) a dit : « Ô Abou Dharr ! Quand tu prépares un ragoût augmente son eau et donnes-en à tes voisins ! » (Mouslim)

Dans une autre version de Mouslim selon Abou Dharr : « Mon grand ami (P. S. soient sur lui) m’a fait cette recommandation : « Quand tu prépares un ragoût augmente son eau puis cherche une famille de tes voisins et donne-lui s’en un peu avec gentillesse ».

Le voisin le plus proche mérite le plus d’attention

Aicha (Allah soit satisfait d’elle) rapporte : "J'ai dit : "Ô Messager d'Allâh! J'ai deux voisins. A qui des deux dois-je faire mon cadeau ?" Il dit : "A celui dont la porte est la plus proche de la tienne". (Al Boukhâri)


Conclusion

Le Prophète (P. S. soient sur lui) a par son enseignement et ses directives, reconnu une position de première importance au voisin. De même, il a beaucoup insisté pour que celui-ci soit respecté et honoré, à tel point que, dans différents Hadiths, le Prophète (P. S. soient sur lui) a considéré le bon comportement envers le voisin comme faisant partie intégrante de la foi, mais aussi comme étant une condition pour l'accès au paradis et un moyen d'évaluation de l'amour que porte le croyant envers Allah et Son Messager (P. S. soient sur lui).

Il est ainsi rapporté dans un Hadith que le Prophète (P. S. soient sur lui) a dit en ce sens: "jibraïl (le salut de Allah soit sur lui) n'a cessé de me recommander avec insistance au sujet (des droits) du voisin, à tel point que je me suis mis à penser qu'il va en faire un héritier." (Boukhâri et Mouslim)

Dans un autre Hadith, rapporté par Abdour Rahmân Ibné Abi Qourâd (Allah soit satisfait de lui), il est dit: Un jour, le Prophète (P. S. soient sur lui) fit ses ablutions; ses Compagnons commencèrent alors à se frotter avec le restant de l'eau qu'il avait utilisé. Le Prophète (P. S. soient sur lui) leur demanda: "Qu'est ce qui vous pousse à faire ceci ?". Ils dirent: "L'amour d'Allah et de Son Messager. Le Prophète (P. S. soient sur lui) dit alors: "Celui qui désire acquérir l'amour pour Allah et Son Messager ou qui veut qu'Allah et Son Messager l'aiment, alors qu'il dise la vérité quand il parle, qu'il restitue avec honnêteté les dépôts qui lui sont confiés et qu'il se comporte bien envers les gens de son voisinage." (Bayhaqui)

Repost 0
Published by nadia - dans COMPORTEMENT
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 17:08

Friandises

Il y avait un homme qui, chaque nuit, mangeait des friandises en invoquant le nom de Dieu. Un jour, Satan lui dit: "Ô homme sans dignité, tais-toi! Jusqu'à quand répéteras-tu le nom de Dieu? Tu vois bien qu'Il ne te répond pas!"

L'homme eut le coeur brisé par ces paroles et ce fut dans cet état d'esprit qu'il tomba dans le sommeil. Il fit alors un rêve et on qui lui disait:

- "Pourquoi as-tu cessé de répéter le nom de Dieu?"

- "C'est parce que je n'ai eu aucune réponse et j'ai craint qu'Il ne m'ait chassé de sa porte!"

- "C'est parce que Dieu as accepté ta prière que Dieu continue à t'entretenir dans cette préoccupation."

Ta crainte et ton amour sont des prétextes pour entretenir ton intimité avec Dieu. Le seul fait que tu continues à prier t'annonce que tes prières sont acceptées.


Extrait du livre "Le Mesnevi" Par Djalal al-Din Rumi (l207-1273)

 

Repost 0
Published by nadia - dans SAGESSE

Articles Récents